background preloader

Disneyland

Facebook Twitter

Disneyland Resort Paris. If the print window don't open automatically, click here : Cette rubrique est dédiée à l'information sur notre dette et regroupe les données suivantes : niveau de la dette et des emprunts, échéancier de la dette et engagements. Emprunts Le 27 septembre 2012, le Groupe a procédé au remboursement de ses emprunts, à l'exception de la dette The Walt Disney Company ("TWDC") déjà existante, grâce à deux nouveaux emprunts et une nouvelle ligne de crédit réutilisable accordés par TWDC. Ce refinancement a permis entre autres de réduire le taux d'intérêt moyen de la dette du groupe de façon sensible et de supprimer les contraintes financières imposées par les accords de financement en vigueur jusqu'au 27 septembre 2012, notamment celles relatives aux limitations des investissements. . (1) Le taux d'intérêt correspond au taux d'intérêt moyen pondéré de chaque emprunt.

Echéancier des dettes Au 30 septembre 2014, l'échéancier prévu pour le remboursement des emprunts du Groupe Euro Disney est le suivant : Disneyland Paris, loin d'être le pays des merveilles pour ses salariés. Enquête - Acturevue sur LePost.fr (11:25) Enquête entière et preuves à retrouver sur Acturevue.com Loin d'être anecdotique, l'histoire de Gérard Ravenet révèle un monde du travail, cruel, négligé et sans scrupule. Cet ancien cascadeur, qui a travaillé près de cinq ans pour le pays de Mickey, en veut à la firme et lui reproche nombre de choses : harcèlement moral et sexuel, licenciement abusif, conditions de sécurité proches de zéro.

Deux tribunaux ont déjà reconnu que cet ex-salarié Disney avait été victime d'humiliation sexuelle. Mais, Gérard Ravenet se bat toujours pour qu'on lui reconnaisse son licenciement abusif et son handicap. Retour sur le parcours de ce salarié, mis en sursis par Disneyland Paris. Depuis 2002, Gérard était chef d'équipe des cascadeurs de Disney. Son job ? La justice reconnaît le harcèlement moral et sexuel En 2006, Gérard Ravenet dénonce le comportement de sa supérieure et se plaint d'harcèlement moral et sexuel. Ses accusations seront d'ailleurs confirmées deux fois par la justice (voir ci-contre) : Les mille et un scandales des parcs Disneyland à Marne-la-vallée... De la féérie au drame.... Disneyland, un monde merveilleux ? Cinq blessés dont un grave, c’est le bilan de l’accident du "train de la mine" de Disneyland, un bloc ayant heurté le train et blessé grièvement un passager. Les autorités du parc se sont employées pour faire croire que tout allait bien dans le meilleur des parcs possibles...

Elle a soi-disant soigné la plupart des blessés elle-même et annoncé qu’ils avaient poursuivi leur parcours du parc... Comme cela ils n’auront pas à témoigner contre elle ! Elle a affirmé que les contrôles ont lieu sans cesse et qu’elle est parfaitement dans la norme pour la sécurité, effaçant ainsi tout un historique d’incidents graves et d’accidents qui ont eu, par chance et seulement par chance, des conséquences moins graves qu’ils n’auraient pu en avoir.... « À une seconde près, j’étais mort ». Voyage vers l’enfer L’attraction continue malgré l’accident Cédric percute violemment les escaliers de secours qui longent les rails du manège.

Le coût pour l’État 1. Le malaise grandit chez les employés de Disneyland. Depuis le début de l'année, deux employés du parc d'attractions parisien se sont suicidés. La direction refuse de les lier avec les conditions de travail. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Antonin Sabot Dans un décor de carton-pâte, Mickey salue la file d'enfants qui attendent de se faire prendre en photo devant sa maison.

Soudain, à l'intérieur, le téléphone sonne. Mickey va répondre. Dehors, les haut-parleurs diffusent la prétendue conversation, en réalité une bande-son pré-enregistrée. Quelques instants plus tard, Mickey descend tout sourire les marches en plâtre en lançant de grands signes aux familles qui font la queue. Depuis le début de l'année, le parc a connu deux suicides d'employés. En ces vacances de Pâques, les allées sont bien remplies, même si ce n'est pas encore la bousculade de l'été. "Depuis environ cinq ans, nous assistons à une dégradation des conditions de travail", fait remarquer Noël Barbier, membre de la CFTC Disney. Accidents-du-travail-a-Disneyland-Paris. Disneyland Paris : un monde pas trop merveilleux pour les salariés. Enquête Acturevue. Loin d'être anecdotique, l'histoire de Gérard Ravenet révèle un monde du travail, cruel, négligé et sans scrupule.

Cet ancien cascadeur, qui a travaillé près de cinq ans pour le pays de Mickey, en veut à la firme et lui reproche nombre de choses : harcèlement moral et sexuel, licenciement abusif, conditions de sécurité proches de zéro. Deux tribunaux ont déjà reconnu que cet ex-salarié Disney avait été victime d'humiliation sexuelle.

Mais, Gérard Ravenet se bat toujours pour qu'on lui reconnaisse son licenciement abusif et son handicap. Retour sur le parcours de ce salarié, mis en sursis par Disneyland Paris. Depuis 2002, Gérard était chef d'équipe des cascadeurs de Disney. Son job ? La justice reconnaît le harcèlement moral et sexuel En 2006, Gérard Ravenet dénonce le comportement de sa supérieure et se plaint d'harcèlement moral et sexuel. . « Ce jour là, je suis arrivé sur mon lieu de travail en découvrant près de 80 photos de moi torse nu, dispersées un peu partout. ENQUÊTE : DISNEYLAND PARIS, LA RÉALITÉ DERRIÈRE LES SOURIRES | Trois Heures Roses.

Contexte • Disneyland Paris est un complexe de loisirs qui s’étend sur près de 2 000 hectares, à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne). Unique en Europe, il a ouvert il y a 17 ans (lire encadré). Chaque année, il accueille en moyenne 14 millions de visiteurs, dont «30 % sont des étrangers», assure-t-on chez Disney. De nombreux jeunes sont embauchés en tant que saisonniers sur les différents lieux du site : les hôtels, les attractions des deux parcs, etc. Les témoignages de ces jeunes sont rares. L’actu a interviewé des jeunes qui travaillent, ou ont travaillé, à Disneyland Paris. Les coulisses • Travailler à Disneyland Paris est-il aussi magique que l’univers Disney semble l’être ?

Les rôles • «Je travaille ici chaque été depuis quatre ans, explique Loïs, 25 ans. Loïs, groom à « La Tour de la terreur » et Audrey, hôtesse polyvalente. La surveillance • D’anciens employés et d’autres rencontrés dans le parc précisent des éléments que la direction ne voulait pas communiquer. Le saviez-vous ?