background preloader

Jeu

Facebook Twitter

Papers, Please. Molleindustria - Radical Games. Theoryoffun.pdf. Mauger-20111124.pdf. A New Perspective on the Bartle Player Types for Gamification. Investigating the Bartle player types through intrinsic and extrinsic motivation This is an Op-Ed by Andrzej Marczewski, an Intranet Web Manager at Capgemini UK and one of the top gamification evangelists.

A New Perspective on the Bartle Player Types for Gamification

Andrezej earned this Op-Ed by being a Top Gamification Guru. If you have an interest in gamification, the likelihood is that you have heard of something called Bartle’s Player Types. This is a model that Dr. Richard Bartle created to describe the types of people who played Multi User Dungeon (MUD) games, what they wanted, how they acted and how they interacted. Later, he would expand on this and create a more detailed model that included 8 types; Griefer, Networker, Politician, Friend, Opportunist, Scientist, Planner and Hacker. This model is popular in gamification as it gives a nice basis to consider types of user you may come across. So with all of that in mind, I decided to take a stab at defining a few User Types you could expect to see in a gamified system.

What Now? Art_Game_Design.pdf. Khan Academy. World of Warcraft. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. World of Warcraft (abrégé en WoW) est un jeu vidéo de type MMORPG développé par la société Blizzard Entertainment. C'est le 4e jeu de l'univers médiéval-fantastique Warcraft, introduit par Warcraft: Orcs & Humans en 1994. World of Warcraft prend place en Azeroth, près de quatre ans après les événements de la fin du jeu précédent, Warcraft III: The Frozen Throne[1] Blizzard Entertainment annonce World of Warcraft le 2 septembre 2001[2].

GTA V : déjà sept records du monde battus. Jane McGonigal : Changer le monde grâce aux jeux. Jane McGonigal est chercheuse en game design et conceptrice de jeux.

Jane McGonigal : Changer le monde grâce aux jeux

Elle est docteur de l’université de Berkeley en Californie et travaille aujourd’hui à l’Institute for the future à Palo Alto. Elle est l’auteur de l’essai “Reality is Broken” qui explique comment les jeux ont le pouvoir de changer le monde. En 2010, elle soutient cette idée dans son TED Talk : Gaming can make a better World. Le MIT la faisait figurer dans son classement des plus grands innovateurs en 2006. Spécialisée dans les jeux à réalité alternée, elle a créé et collaboré à de nombreux projets d’ARG (Alternate Reality Game). Idées fondamentales Une approche neuro-psychologique du jeu Jane McGonigal adopte une vision neuro-psychologique du jeu (sûrement influencée par Kelly, sa soeur jumelle, professeur de psychologie à Stanford). L’objectif ambitieux de McGonigal est de voir un jour un game designer gagner le Prix Nobel de la paix.

Réalisations notables en tant que Game designer A vous de jouer ! Jane McGonigal, Reality is Broken. Why Games make us Better and How They can change the World [La réalité est cassée. Pourquoi les jeux nous rendent meilleurs et comment ils peuvent changer le monde] SeriousGame.be. Des recherches scientifiques en psychologie clinique ont pu démontrer que des jeux spécialement conçus pour le traitement du cancer peuvent être bénéfiques sur l’état de santé des patients.

SeriousGame.be

C’est ainsi que pour confirmer cette théorie et améliorer leur jeu, HopeLab, organisme sans but lucratif, dont les objectifs consistent à trouver des solutions novatrices pour l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des jeunes atteints d’une maladie chronique, ont mis en œuvre Re-Mission, une plateforme contenant 6 mini-jeux sur le cancer. Re-Mission n’a certainement pas la prétention de guérir mais permettrait un meilleur engagement du malade grâce au jeu. C’est un moyen de mieux connaître la maladie. HopeLab a donc testé Re-Mission auprès d’un peu moins de 400 jeunes adultes issus du Canada, d’Australie et des Etats-Unis, âgés entre 13 et 29 ans atteints de cancer, lesquels étaient scindés en deux groupes, l’un testeur, l’autre témoin. Frederic Kaplan. — Ingress est-il selon vous un jeu de réalité augmentée ou alternée ?

Frederic Kaplan

Et quelle est la différence entre ces deux appellations ? Les jeux en réalité alternée sont construits autour de scénarios, le plus souvent participatifs, qui se déroulent dans notre monde et en temps réel. Ce sont d’une certaine manière de jeux de rôles « grandeur nature » ayant comme cadre notre univers familier. Certains de ces jeux utilisent de multiples modalités : les joueurs reçoivent des emails, des coups de téléphone, consultent des sites web ou utilisent une application mobile. Le jeu ne s’arrête jamais et se poursuit en parallèle des autres activités quotidiennes. Les jeux en réalité augmentée sont ceux qui d’une manière plus générale utilisent des dispositifs informatiques (smartphone, tablette, lunette, etc.) pour superposer des représentations virtuelles sur les images de la réalité.

Jeu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jeu

On peut définir le jeu comme une activité de loisirs d'ordre physique ou bien psychique, soumise à des règles conventionnelles, à laquelle on s'adonne pour se divertir, tirer du plaisir et de l'amusement. Étymologie[modifier | modifier le code] D'après Étienne de La Boétie dans son Discours de la servitude volontaire, Cyrus II dans son édification de l'empire Perse a assujetti la Lydie, non par la force ou par la destruction, mais en développant les maisons de jeux qui ont affaibli la volonté de résistance du peuple lydien. Généralités[modifier | modifier le code]