background preloader

Scénario 2 veille

Facebook Twitter

Les pièces justificatives comptables. Le Code Général des Impôts oblige les contribuables présentant une comptabilité de l’appuyer de pièces justificatives. Ces pièces, appelées pièces justificatives comptables, concernent aussi bien les achats, que les ventes ou encore les frais généraux et stocks. 1. Les justificatifs comptables relatifs aux recettes Lorsqu’une transaction est matérialisée par une vente, la pièce justificative est nécessairement une copie de la facture. En revanche, si aucun justificatif n’est en mesure de justifier l’écriture, les ventes doivent être comptabilisées de manière détaillée (chaque opération doit être inscrite sur une ligne distincte dans les journaux de ventes). Une tolérance est toutefois accordée aux commerçants réalisant des opérations de même nature au cours d’une même journée. Ces derniers peuvent récapituler l’ensemble de ces opérations de même nature sur une seule et unique pièce justificative. 2.

En principe, chaque enregistrement comptable doit être justifié par une facture. 3. Les journaux comptables. Pour tenir une comptabilité, il convient de mettre en place des journaux comptables, avec obligatoirement un journal général qui constitue le support légal de la comptabilité. La plupart des entreprises utilisent pour des raisons pratiques plusieurs journaux comptables (appelés journaux auxiliaires) qui sont ensuite centralisés dans le journal général (appelé journal centralisateur) : journal des achats, journal des ventes, journal de banque, journal de caisse… 1.

Composition des journaux comptables Les journaux comptables comportent obligatoirement les informations suivantes : date de l’opération comptabilisée,comptes mouvementés par l’écriture comptable,libellé de l’écriture comptable,montants de l’opération comptabilisée. 2. Les colonnes prévues pour l’inscription des montants sont au nombre de 2 : la colonne des débits,et la colonne des crédits. Nous reviendrons dans un prochain article sur la notion de débit et de crédit. 3. A. B. C. D. Qu’est-ce qu’un grand-livre ? Un grand-livre est la transcription sur un document unique de la totalité des mouvements de comptabilité d’une entreprise.

Ces mouvements sont classés par compte, dans l'ordre de numéro prévu par le plan comptable. N'étant soumis à aucune forme particulière, le grand-livre n'est pas obligatoirement un livre et peut être présenté sous forme d'un registre relié, un classeur de feuilles mobiles, un fichier ou encore un listing informatique. Que doit contenir le grand-livre ? Toutefois, le grand-livre doit obligatoirement faire mention de plusieurs éléments. Il doit établir la liste des comptes, classés dans l'ordre de leurs numéros, en donnant pour chacun d'eux les informations suivantes : Numéro du compte Nom du compte Dans l'ordre chronologique des opérations effectuées, on obtient les informations suivantes : Date Libellé de l'écriture N° de pièce comptable Journal de passation Montant (en débit ou en crédit) Comment se présente un grand livre ?

Le grand-livre général doit présenter : Les travaux comptables courants. Les travaux comptables font appel à une organisation particulière. Les pièces comptables sont des pièces justificatives qu’il faut conserver. Celles-ci doivent être enregistrée chronologiquement dans le logiciel de comptabilité et serviront à l’établissement des documents de synthèse. Toutes les écritures comptables, quelle que soit leur nature se font sur la base de documents qui peuvent être interne ou externe à l’entreprise.

Ces documents doivent être enregistrés au fur et à mesure de leur acquisition dans l’exercice concerné. Voici quelques exemples de pièces comptables : Les copies de fiches de paie.Les factures de ventes aux clientsLes chèques, les relevés bancaires…Les factures des fournisseurs.Les quittances d’électricité, de téléphone, de loyer… Ces documents représentent soit un flux réel (achat ou vente de marchandises…) soit un flux financier (virements, chèque…).

Certaines pièces ne sont pas à comptabiliser mais peuvent avoir une importance comptable relative. En savoir plus : Les bases de la comptabilité générale - 4- Les documents de synthèse. La plupart des acteurs utilisant l'information comptable travaillent sur des documents synthétiques appelés "documents de synthèse" ou "comptes annuels". Ces documents sont élaborés à partir des milliers d'enregistrements comptables réalisés quotidiennement par l'entreprise. Ces documents, au nombre de trois, forment un tout indissociable que l'on appelle la liasse fiscale ou documents de synthèse. La liasse fiscale constitue la déclaration de l'entreprise auprès de l'administration fiscale. Elle revêt une forme normalisée : [1] composé de l'actif et du passif (imprimés Cerfa n°2050 et 2051 ) [2] (imprimés Cerfa n°2052 et 2053 ) [3]: immobilisations n°2054, amortissements n°2055, provisions n°2056, état des échéances des créances et des dettes à la clôture de l'exercice n°2057, détermination du résultat fiscal n°2058-A,...

Si la présentation et le vocabulaire utilisé vous semble indigestes, c'est "normal" ! Comptabilité générale - La balance des comptes. Présentation de la balance Les opérations effectuées par l'entreprise ont donné lieu à un enregistrement dans les comptes. A la fin d'une période comptable, on totalise les sommes qui ont été portées au débit et au crédit de chaque compte. Il reste alors à établir la balance des comptes. La balance est un tableau qui reprend tous les comptes du grand livre sans exception (il ne faut pas omettre les comptes soldés, c'est-à-dire ceux pour lesquels débit = crédit).

Le tableau comprend en général six colonnes : - numéro du compte - nom du compte - total des débits du compte - total des crédits du compte - solde débiteur du compte - solde créditeur du compte Les propriétés de la balance Le total des mouvements débits est égal au total des mouvements crédits. Le rôle de la balance La balance est un moyen de contrôle des enregistrements. La balance est un tableau permettant de connaître une situation. Les travaux comptables courants. Les documents comptables obligatoires | Dossier pratique de droit.

Dossier de synthèse Vous souhaitez créer votre entreprise ou développer une nouvelle activité ? Vous êtes commerçant et vous devez tenir une comptabilité? Quels sont les documents comptables que vous devrez éditer, quelles sont vos obligations comptables ? Les commerçants sont astreints à la tenue d'une comptabilité afin d'enregistrer les opérations réalisées dans les livres comptables obligatoires, et d'établir une fois par an les comptes annuels : bilan, compte de résultat, annexes. Ces documents comptables sont très importants d'un point de vue fiscal.

En effet, si le commerçant ne tient pas sa comptabilité en respectant certaines normes comptables celui-ci pourra voir sa comptabilité rejetée par le fisc. Les personnes morales, c'est-à-dire essentiellement les sociétés, peuvent adopter une présentation simplifiée de leurs comptes annuels (bilan et compte de résultat) lorsqu'elles respectent, pour les exercices clos depuis le 31 décembre 2013, deux des trois conditions suivantes : Les pièces comptables.

Selon la loi, chaque opération financière doit être enregistrée dans la comptabilité de l’entreprise et assortie d’une pièce comptable justificative, à savoir un document qui prouve l’opération en question (facture d’achat, de vente, note de frais, bulletin de salaire, déclaration sociale...). Ces pièces comptables justificatives sont à transmettre à l’expert-comptable à un rythme prédéfini avec lui afin qu’il puisse effectuer sa mission de suivi de la comptabilité puis les comptes annuels. Vous devez également conserver ces documents justificatifs pendant 10 ans, selon un système de classement et de format (originaux, électronique) que vous choisissez librement ; l’objectif étant de pouvoir transmettre rapidement n’importe quelle pièce comptable justificative en cas de demande de la part de l’expert-comptable, mais aussi de l’URSSAF ou de l’administration fiscale lors d’un contrôle.

Les pièces comptables : définition Les différentes pièces comptables Les pièces comptables : importance.