background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Cognition, cerveau, éducation. Une sélection de contributions et d'idées entre recherche et application. Sciences cognitives et éducation. Journées organisées par le Ministère de l'EducationNationale avec la Chaire de Psyshcologie Expérimentale du Collège de France La recherche accorde une place de plus en plus importante à l'appréhension des mécanismes cognitifs appliqués à l'éducation et il paraît essentiel de confronter les résultats majeurs de ces études scientifiques aux pratiques d'enseignement en classe. En effet, connaître le fonctionnement psychique et cognitif de l'élève est fondamental pour l'enseignant en ce que cela lui permet d'adapter son enseignement et de créer des conditions optimales d'apprentissage.

Consulter la page dédiée au séminaire sur le site web du CRDP de Paris Sciences cognitives et éducation. Programme Présentation (Jean-Michel Blanquer) vidéo Les grands principes de l'apprentissage (Stanislas Dehaene) vidéo support Quels sont les mécanismes par lesquels l’éducation modifie le cerveau de l’enfant? Notre système cognitif se caractérise par une double contrainte. Pour un usage réfléchi des neurosciences en pédagogie | Learning Sphere. Ce billet est en écho aux billets de Dominique Gros sur ce site et suite à un commentaire d’un de mes contacts sur Google Plus que je reproduis ici : « une légère peur de voir que les neurosciences renforcent la pédagogie de notre « ancien temps », des instituteurs et du béhaviorisme… N’y a-t-il pas eu des théories constructivistes et socio-constructivistes : comment se retrouvent-elles dans les neurosciences ?

Je m’interroge… » Une compréhension de la neuroscience qui s’arrêterait à identifier des comportements, à les taxonomier, à catégoriser les individus et à automatiser-industrialiser leurs formations en fonction de ces éléments risquerait de réactiver les modèles pédagogiques anciens (académique, béhaviorisme) dont on connait les nombreuses limites. Dès lors qu’on se servirait des neurosciences pour évacuer la relation humaine, indispensable à la formation, on s’exposerait aux plus graves dérives. Mais l’individualisation ne suffit pas. Le modèle du Cerveau dans la main de Daniel Siegel, démonstration faite par Nadine Gaudin. Sciences cognitives et éducation - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 20 novembre 2012 08:30.

Neurosciences et éducation : peut-on les marier ? Inspiré du titre d’un article de Francis Schrag (professeur en philosophie de l’éducation) paru en 2013, la question du mariage entre neurosciences et éducation est au cœur des débats que suscite l’éventuelle application des résultats neuroscientifiques dans la salle de classe. Neurosciences de l’éducation, esprit, cerveau et éducation ou encore neuro-éducation, le vocabulaire ne manque pas pour désigner cette « jeune science », dont l’objectif est de mieux faire connaître le cerveau et les processus cognitifs qui lui sont attachés. La fascination qu’exercent les images du cerveau, les animations 3D ou toutes approches déclarées « brain-based » (basée sur ce que l’on sait, ou croit savoir, du fonctionnement cérébral) engendrent malheureusement de nombreux malentendus. Mais quels sont ses véritables apports au monde éducatif ? Peut-on demander aux neurosciences de déterminer des méthodes efficaces d’enseignement ?

Gaussel Marie & Reverdy Catherine (2013). L’intelligence artificielle. Hyperconscience au service de la complexité & de la performance - secrets du mental. La cognition: Une introduction à la psychologie cognitive - Margaret W. Matlin. Cognition, cerveau, éducation. Une sélection de contributions et d'idées entre recherche et application. Les "dys" (dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, ..) sont des troubles spécifiques de l'apprentissage. Ils sont donc présents en l'absence d'autres raisons pouvant expliquer les difficultés de l'enfant dans certains apprentissages fondamentaux de l'école, l'apprentissage de la lecture, ou du calcul, ou dans l'exécution de gestes ou de l'analyse de certains types d'information.

Les enfants présentant ce type de difficultés d'apprentissage nécessitent d'un aide particulier pour les dépasser, les contourner, y faire face, mais n'ont pas d'autres difficultés en particulier. Sauf que, avoir des problèmes à lire, ou compter, à écrire peut mettre en difficulté l'enfant de manière beaucoup plus générale dans le cadre de sa scolarité, et donner l'impression (mais seulement l'impression) de problèmes plus étendus.

Se concentrer sur le contenu d'un texte alors qu'on a du mal à le déchiffrer peut faire penser à des problèmes de compréhension, d'"intelligence". Pour en savoir plus sur LES "DYS" Des vidéos. Les intelligences multiples de Howard Gardner. Existe-t-il une seule conception de l’intelligence ? Est-elle valable pour tout et tous ? Où classer les musiciens extraordinaires, les acrobates, les gens capables de distinguer le chant des oiseaux ou les négociateurs hors pair ? Le psychologue américain Howard Gardner a révolutionné notre façon de penser l’intelligence. Lorsque Binet et Simon, deux Français, ont inventé le concept de Q.I. Cette distinction purement fonctionnelle était héritée du modèle de division du travail de Taylor : d’un côté, les intellectuels qui décident – aujourd’hui, on les appellerait des « leaders« .

Ken Robinson exprime très bien cette conception de l’intelligence et du parcours scolaire dans une de ses conférences sur le paradigme de l’éducation. Depuis, plusieurs psychologues ont tenté de renouveler notre conception de l’intelligence, voire « des intelligences ». Gardner distingue pas moins de huit formes d’intelligences que je résume ici sur une mindmap (cliquez sur l’image pour l’agrandir). J'aime : LES NEUROSCIENCES EN EBULLITION. Programmation Neuro-Linguistique | Qu'est ce que c'est la PNL? Qu'est ce que c'est la PNL? LA PNL est un instrument pour développer la potentialité humaine. LA PNL est un nom que nous utilisons pour de nouveaux développements qui comprennent de nouveaux domaines d’application. Nous pouvons commencer en donnant une explication technique du programme neuro-linguistique; au-dessus de tout il est sage de dire que PNL a été créé pour organiser nos pensées, découvrir et améliorer des stratégies pour que nous utilisons pour travailler, comprendre, aimer........ vivre!

Si nous devenons informés de nos modèles comportementaux et nos programmes inconscients, nous sommes aussi dans une position de les modifier comme nous souhaitons.La PNL fournit des méthodes qui vous montrent le "comment à" de la transformation. "Le problème n'est pas le problème, mais la façon avec laquelle nous sommes en rapport avec lui! " Que veut dire la PNL? Littéralement, elle représente la programmation Neuro-Linguistique. "Le secret pour avoir une vie prospère est dedans vous! Neuroeducation neurosciences conflit cognitif Neurosup. Les apprentissages, détour par les neurosciences. Neuroéducation, apprentissage et enseignement. Les émotions favorisent l’apprentissage.

Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire. Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. « Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c’est aussi dire qu’elles sont essentielles à l’apprentissage. On ne peut apprendre sans émotions, qu’elles soient positives ou négatives, affirme-t-il. Ce sont elles qui impriment les évènements dans notre mémoire. » Dans le cadre de sa recherche de maitrise, Ramla Ghali sous la direction de Frasson, a voulu connaitre les émotions les plus susceptibles de favoriser l’apprentissage.

Selon que les enfants sont délicats ou agressifs, les stratégies d’apprentissage ne doivent pas être les mêmes. -Claude Frasson.