background preloader

LAICITE

Facebook Twitter

Pour le rapporteur public, la crèche de la mairie de Béziers portait bien atteinte à la laïcité. C'était la polémique de Noël 2014, savamment orchestrée par le maire de Béziers, Robert Ménard.

Pour le rapporteur public, la crèche de la mairie de Béziers portait bien atteinte à la laïcité

L'édile proche du FN,avait choisi d'installer à l'intérieur de sa mairie une crèche, symbole de la Nativité chrétienne, ainsi que des bougies pour célébrer Hanouka, une fête juive. Le 19 décembre 2014, le tribunal administratif de Montpellier, saisi en référé par la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) et un habitant de Béziers, avait rejeté la demande d'enlever cette crèche, qui était restée du 1er décembre au 16 janvier.

Il avait alors estimé qu'il n'y avait pas urgence à statuer, dans l'attente d'un jugement sur le fond. Atteinte au principe de laïcité Le rapporteur public a demandé mardi au tribunal administratif de Montpellier d'annuler la décision du maire de Béziers, estimant qu'elle portait notamment atteinte au principe de la laïcité. Laïcité, islam : ni le voile ni le hallal ne sont responsables des problèmes de la France. Des élèves à la cantine du collège de la Chataigneraie, le 20 Juin 2011, à Autun (J.

Laïcité, islam : ni le voile ni le hallal ne sont responsables des problèmes de la France

PACHOUD/AFP). C’est à ma grande surprise qu'un ami me mentionne dans un commentaire sous une interview de Lydia Guirous, sur "Le Figaro", s’intitulant "Il m’est arrivée d’être persécutée parce que je mangeais pendant le ramadan". Aux premiers abords, je pensais que j’allais avoir la joie de lire les mêmes commentaires à portée générale et impersonnelle (comme une sorte de loi tacite) que l’on retrouve dans son livre, récemment publié aux éditions JC Lattès, que j’ai pris le temps de le lire, malgré mes humeurs alternant entre désespoir et désarroi. En réalité, il faut placer cette question dans une perspective plus globale qui se développe en France. Nous avons en effet une fâcheuse tendance à penser que la solution aux maux de notre société se trouve dans un bout de tissu ou dans une éthique alimentaire bien précise alors même que celle-ci ne va rien changer au quotidien des Français.

CANTINES menu de substitution sans porc supprimé

La fin du ramadan, bientôt fériée en Outre-mer ? Ce ne serait pas une entorse à la laïcité. Des musulmans partagent l'iftar à l'occasion de la première soirée du début du mois du Ramadan.

Les Français n'en ont rien à faire de leurs racines, il suffit d'aller assister à une messe. Il n'y a personne. Alors ça suffit ce folklore hypocrite qui bafoue les principes de la République. Les mêmes qui crient au loup n'ont jamais foutu les pieds dans une église et ils voudraient nous imposer leur vue qui prend assise sur la haine de l'autre ? La religion n'est qu'un prétexte, un alibi bien pratique pour masquer leurs idées d'extrême droite. Qui connait la signification de pentecôte et compagnie ? Personne mais faut pas y toucher car c'est nos racines. Quelle misère intellectuelle, quelle mensonge, quelle hypocrisie ... On supprime tous les jours fériés religieux (6) et on rajoute une semaine de congés payés. Vive la République, Une et indivisible. – nadine6767
Rien de révolutionnaire, ça existe déjà, même si le droit est paradoxalement assez souple. Dans l’article 1 de la Constitution, il n’y est aucune mention du mot "unité". La Rrépublique est "indivisible", mais elle n’est pas unitaire. Cela signifie que égalité ne veut pas dire uniformité. Il peut donc y avoir plusieurs régimes de droit. En Alsace-Moselle, par exemple, les prêtres sont payés par l’État, du fait du Concordat et contrairement à la loi de 1905 de la séparation des Églises et de l’État. Sur l’île de Mayotte, un régime dérogatoire existe pour mettre en application la loi musulmane. – nadine6767

(F.

La fin du ramadan, bientôt fériée en Outre-mer ? Ce ne serait pas une entorse à la laïcité

FLORIN/AFP) Proposer de changer des jours fériés aux départements d’outre-mer est une idée qui est dans l’air du temps. En 2003, la commission Stasi avait déjà rendu un rapport sur la laïcité dans lequel apparaissait une disposition allant dans ce sens. Il s’agissait d’inscrire dans la liste des jours fériés certaines fêtes des minorités religieuses. Ce travail d’équilibrage n’a pas été accepté car le gouvernement aurait été accusé de favoritisme à l’encontre de la communauté musulmane et cela aurait possiblement engendré des disfonctionnements économiques.

La loi Macron supprime des jours fériés chrétiens, l’Église réagit en ordre dispersé. Alors qu’en métropole, le débat sur la laïcité bat son plein, la mesure avait tout pour faire bondir.

La loi Macron supprime des jours fériés chrétiens, l’Église réagit en ordre dispersé

L’Eglise catholique, première concernée, semble pourtant accueillir l’idée sereinement. Samedi 14 février au soir, les députés ont adopté un amendement permettant aux départements d’Outre-mer (définis par l’article 73 de la Constitution) de modifier le calendrier des jours fériés, afin que les différentes communautés religieuses puissent avoir un jour de congé qui corresponde à une de leurs fêtes. L’amendement, porté par Ericka Bareights, députée SRC de la Réunion, et signé par cinq autres députés de la Réunion, de Mayotte et de la Guadeloupe, était examiné dans le volet de la loi Macron… sur l’activité économique. À la mairie sa Marianne, à l’église son Christ en croix. À Rambouillet, le public qui vient à la mairie, les élu-es qui se rendent en conseil, les agents lors de leurs va-et-viens quotidiens ainsi que les marié-es : toutes et tous passent entre la statue d'Angennes priant Jésus, et un tableau monumental du Christ.

À la mairie sa Marianne, à l’église son Christ en croix.

Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose : les symboles religieux seront mieux à l'église ou au musée. C'est ce que nous demandons au maire par cette question en conseil. Réponse vendredi soir 30/01 le 12 février, le conseil a été décalé... -----------------------------------Monsieur le maire,