background preloader

FIFA

Facebook Twitter

Coupe du monde au Qatar: Blatter accuse Sarkozy d'avoir influencé le vote.

Un point important qui doit être connu : la constitution américaine autorise la justice US à poursuivre toute infraction ou crime sur la planète dès lors que le crime ou le délit a été rémunéré en dollars américains. Et plus encore quand une banque américaine a été utilisée pour les transferts financiers : la BNP en a fait les frais quand elle a violé l’embargo iranien en utilisant le billet vert pour ses transactions avec Téhéran. On appelle cela la compétence universelle. La Belgique s’en est autodotée pour les crimes contre l’humanité par exemple. -- Pour se redonner une virginité la FIFA devrait changer de nom et s'appeler Les Footballeurs -- Le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët, est d'ailleurs un orfèvre pour juger de cette distinction, lui qui a donné sa voix à Sepp Blatter vendredi... Juste avant l'élection, Noël Le Graët avait en effet expliqué : "Je n'oublie pas que la Fifa nous a confié l'organisation du Mondial féminin en 2019." -- « Ceux qui sont corrompus doivent être tenus pour responsable. Nous ne pouvons pas permettre que la réputation de la Fifa soit traînée dans la boue. Il faut que cela cesse ici aujourd’hui », a-t-il lancé en se posant en victime et en garant de l’intégrité du football. « C’est à moi de porter la responsabilité du bien-être et de la réputation de la Fifa. Les prochains mois ne seront pas faciles. Je suis sûr que d’autres mauvaises nouvelles sont à venir. Mais il est important de restaurer la confiance. Cela demande des actions et du changement », a-t-il martelé avant de se faire applaudir - aussi prodigieux que cela puisse paraître - par une assistance composée des représentants des 209 associations membres de la Fifa. Cet homme est un prodige. La scène donne un aperçu du crédit dont dispose toujours Sepp Blatter auprès des fédérations dépendantes des subsides allouées par Fifa à leur développement. Ce système à la fois paternaliste et clientéliste ayant nourri un terreau propice à la cupidité de certains reste l’atout majeur de Sepp Blatter. Une cinquième élection dans ce contexte délétère aurait quelque chose de surréaliste tant les arrière-cours de la Fifa ont ressemblé en écuries d’Augias durant son règne commencé il y a dix-sept ans. Les scandales s’y sont succédés avec régularité sans jamais conduire à une réforme profonde d’un système opaque sur lequel une cohorte de dirigeants a usé méthodiquement de son pouvoir décisionnel pour toucher des pot-de-vin. Fermant les yeux sur ses pratiques obscures tant que leurs bénéficiaires servaient son pouvoir, Blatter, qui peut compter sur le soutien des confédérations asiatiques et africaines, use des bonnes vieilles recettes pour obtenir les 105 voix nécessaires à un dernier mandat. -- La FIFA ayant des activités sur le sol des USA est tenue d'y appliquer la loi en vigueur, et la justice est fondée à y faire son travail. Que cela mette à jour des activités qui dépassent les frontières des USA n'est pas très étonnant. Je ne suis ni naif ni admirateur du deoit américain, mais en l'occurrence cela met plutôt en relief l'étonnante cécité dans beaucoup d'autres pays!! -- Mieux vaut Qatar que jamais... -- Quand je pense que la FIFA et l'UEFA exigent que les compétitions de haut niveau, Euro et Mondial, soient totalement exonérés d'impôts et de TVA sur toutes les dépenses et salaires/rémunérations des joueurs, de leurs équipes, des coaches et autres fonctionnaires sportifs internationaux, c'est honteux ! Surtout une fois la facture des dégradations commises par les gentils supporteurs présentées pour paiement aux autorités locales... -- Deux procédures courent simultanément. La plus connue vient des Etats-Unis, elle a conduit à l'arrestation de sept membres de haut rang de la Fifa, dont la justice américaine a demandé l'extradition dans le cadre d'affaires de corruption au sein de la Concacaf, organisation basée à Miami. La seconde, lancée par la Suisse, porte sur l'attribution des Championnats du Monde de 2018 à la Russie et de 2022 au Qatar ; le procureur général de la Confédération entendra aujourd'hui dix membres de la Fifa, qui n'ont rien à voir avec les sept personnes arrêtées à Zurich. On ignore pour l'instant si Sepp Blatter fait partie de ces dix personnes. -- – nadine6767

Diego Maradona accuse Michel Platini d'avoir «arrangé 187 matches» LE SCAN SPORT - L'Argentin, qui se voit bien vice-président de la Fifa derrière le prince jordanien Ali Bin Hussein, affirme que le dirigeant français lui a lui-même avoué avoir truqué ces rencontres.

Diego Maradona accuse Michel Platini d'avoir «arrangé 187 matches»

Tous les coups sont permis pour mener campagne en vue des prochaines élections à la tête de la Fifa. Diego Maradona se voit bien intégrer l'organigramme de l'institution suisse si jamais le prince jordanien Ali Bin Hussein succédait à Sepp Blatter. Et pour parvenir à se placer, l'ancien n°10 a distribué quelques coups à plusieurs concurrents potentiels.

Diego Maradona, interviewé par téléphone, a ainsi parlé aux journalistes d'América TV avec une voix fatiguée, cherchant ses mots, comme s'il était sous l'effet de médicaments. Fifa: la Russie et le Qatar pourraient perdre l'organisation des Coupes du monde. Fifa : les accusations se multiplient contre Jack Warner. Quelques heures à peine après la finale de la Ligue des champions et le festival Barça-Juve, le football a replongé dans les méandres du scandale autour de la Fifa avec de nouvelles accusations visant Jack Warner, son ex-vice-président, même si celui-ci garde encore de nombreux supporteurs à Trinité et Tobago.

Fifa : les accusations se multiplient contre Jack Warner

La première salve est partie du Caire dimanche, où l'ancien ministre des Sports égyptien a accusé le Trinidadien de chantage au vote lors de l'attribution du Mondial 2010: "Il nous avait dit qu'il pouvait nous assurer sept votes et il demandait un million de dollars pour chaque vote", a insisté Aley Eddine Helal au sujet de celui qui dirigeait alors la Concacaf, la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes. Fifa : l'Allemagne a-t-elle livré des armes en échange de voix ? Les scandales n'en finissent plus à la Fifa.

Fifa : l'Allemagne a-t-elle livré des armes en échange de voix ?

Dernier en date, l'Allemagne qui n'aurait pas lésiné sur les moyens pour obtenir l'organisation de la Coupe du monde en 2006. Selon le quotidien allemand Die Zeit, repris notamment par Libération, le gouvernement de Gerhard Schröder aurait demandé à l'Arabie saoudite, en juillet 2000, de voter en faveur de la candidature de l'Allemagne, en échange d'une livraison de lance-roquettes. Toujours d'après le quotidien, l'Allemagne ne se serait pas arrêtée là.

Main d’Henry : la FIFA a acheté le silence de l’Irlande - Le scandale de la Fifa - Coupe du monde. John Delaney, président de la Fédération irlandaise de football, a révélé que la FIFA a payé pour que l’Irlande abandonne les poursuites après la main de Thierry Henry, lors du barrage qualificatif pour le Mondial 2010.

Main d’Henry : la FIFA a acheté le silence de l’Irlande - Le scandale de la Fifa - Coupe du monde

A l’époque, l’histoire avait fait grand bruit. On joue les prolongations d’un barrage étouffant, au Stade de France, où les Bleus sont menés (1-0) par une équipe d’Irlande, qui joue crânement sa chance. Pourquoi la Suisse veut la peau de Sepp Blatter. Mercredi 3 juin, le Conseil des États, qui correspond au Sénat en Suisse, a accepté que la corruption dans le secteur privé soit poursuivie, mais à condition qu’il y ait une plainte pour qu’un procureur puisse entrer en action.

Pourquoi la Suisse veut la peau de Sepp Blatter

Cette corruption pourra être punie de trois ans de prison. Même si le Conseil des États, très conservateur, a édulcoré le projet du gouvernement, il a malgré tout marqué le coup : dorénavant, il sera possible en Suisse de poursuivre les auteurs de malversations au sein de la Fifa. Cette nouvelle loi anticorruption a d’ailleurs été baptisée mercredi à Berne (siège du Parlement) "Lex Fifa". C’était une spécificité du Code pénal helvétique : pour que la corruption privée soit poursuivie, il fallait que l’intérêt public soit menacé ! Or qui est habilité à décider de ce que l’on entend par intérêt public ? "Fifagate" : mais à quoi les audits de KPMG servaient-ils ? Le scandale de corruption qui éclabousse la Fifa pose la question du contrôle financier du géant du football : comment des millions de dollars ont-ils être versés sous le manteau, pendant des années, sans que personne ne tire la sonnette d'alarme ?

"Fifagate" : mais à quoi les audits de KPMG servaient-ils ?

Y a-t-il eu des failles dans le suivi des comptes de la Fédération internationale, pourtant audités par un cabinet réputé ? Peut-on parler de complaisances, voire de complicités ? FIFA : Jack Warner se défend en citant The Onion, le Gorafi américain. Jack Warner, ex-vice-président de la FIFA, mis en cause dans le scandale qui secoue les instances dirigeantes du football mondial.

FIFA : Jack Warner se défend en citant The Onion, le Gorafi américain

Andrea Da Silva/REUTERS Curieuse façon de se défendre. Jack Warner, ancien vice-président de la FIFA et ex-président de la Concacaf, la Confédération de football d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes, est accusé par la justice américaine d'avoir "sollicité et obtenu des pots-de-vin dans le cadre des processus d'attribution des Coupes du monde 1998 et 2010". M. Warner a publié, dimanche 31 mai, sur sa page Facebook une vidéo dans laquelle il cite The Onion, un site Internet satirique américain.

Douze penaltys en trois minutes Complètement fantaisiste, cette nouvelle est reprise face caméra avec le plus grand sérieux par le Trinidadien. Depuis les révélations sur les affaires de corruptions présumées à la FIFA, Jack Warner cumule les bourdes. Corruption à la Fifa : l'Afrique du Sud a reconnu dimanche un versement de 10 millions de dollars. L'Afrique du Sud a reconnu dimanche un versement de 10 millions de dollars avant son Mondial 2010, mais a nié qu'ils avaient servi de pots-de-vin, comme le soupçonne la justice américaine dans le cadre du scandale planétaire de corruption qui frappe la Fifa.

Corruption à la Fifa : l'Afrique du Sud a reconnu dimanche un versement de 10 millions de dollars

Dans l'autre volet de la tourmente déclenchée mercredi, la justice suisse a indiqué à l'AFP interroger plusieurs membres actuels du comité exécutif de la Fifa, mais pas son président Joseph Blatter, qui "pourra l'être à l'avenir". Ce volet concerne les conditions d'attribution controversées des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar après un vote du comité exécutif en décembre 2010. Mondial 2010 : une question à 10 millions Le président de la Fédération sud-africaine (Safa), Danny Jordaan, a reconnu qu'une somme de dix millions de dollars avait été versée en 2008 par le comité d'organisation du Mondial 2010, dont il était alors le président, à la Concacaf (Confédération d'Amérique du Nord, centrale et Caraïbes). Fifa. Quand Michel Platini disait : "Moi, les cadeaux, je ne les rends pas" Rédaction Belles Montres.

Il faudra aussi que Platini nous explique comment fonctionne le hasard puisque son fils Laurent a décroché le contrat de l'équipementerie pour la Coupe du monde en 2022 au Qatar. Ah, c'est vrai, Le fiston est à la tête de Burrda ! – nadine6767
Quand Michel Platini disait : "Moi, les cadeaux, je ne les rends pas"

Comment Sepp Blatter est passé entre les mailles de la justice. Par Pierre Godon Mis à jour le , publié le Sepp Blatter, c'est le "dictateur qui a le mieux réussi sans avoir de sang sur les mains" pour le journal britannique The Guardian.

Comment Sepp Blatter est passé entre les mailles de la justice

Pourquoi ce sont les Etats-Unis qui mènent l'enquête sur la Fifa. A la suite d'une enquête menée par le FBI et la justice américaine, plusieurs responsables de la Fédération internationale de football ont été arrêtés mercredi matin à Zurich.

Ce sont uniquement des membres de la Fédération Américaine (concacaf) qui sont concernés. Les choses ayant lieu aux USA, ils sont donc passible des tribunaux aux USA. Les Suisse, quant à eux, appliquent juste un Traité. D'ailleurs, dans le cas de la FIFA, ils avaient même déjà ouvert une enquête eux-mêmes depuis octobre 2014. – nadine6767
Le rapport mentionne explicitement Traffic Sports USA, une compagnie basée aux Etats-Unis. En plus l'enquête concerne la CONCACAF dont les USA font partie. – nadine6767

Ces derniers seraient impliqués dans une affaire de versements de commissions occultes. C'est un coup de tonnerre qui vient de retentir dans la sphère footballistique. A deux jours de l'élection du président de la Fédération internationale de football (Fifa), neuf responsables de l'association, soupçonnés de corruption, ont été arrêtés mercredi matin à Zurich à la demande des autorités américaines. Ils sont suspectés d'avoir accepté des dessous de table d'un montant de plusieurs millions de dollars des années 1990 à nos jours. Poutine accuse les États-Unis de vouloir contrôler la FIFA. Le président russe reproche à Washington de chercher, dans le scandale de corruption qui secoue la FIFA, à empêcher la réélection de Joseph Blatter à la tête de la Fédération internationale de football. De notre correspondant à Moscou Condamné par l'Europe et les États-Unis, Sepp Blatter peut au moins compter sur un ami de poids: Vladimir Poutine.

« La FIFA est une mafia. On résout les problèmes en famille » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Dupré Ancien cadre de la Fédération internationale de football association (1984 – 1995 puis 2001-2003), Guido Tognoni critique sévèrement le système mis en place sous la présidence de Joseph Blatter et celle de son prédécesseur brésilien Joao Havelange. Alors que sept hauts responsables de la FIFA ont été arrêtés, mercredi 27 mai, sur ordre de la police américaine, l’ex-conseiller personnel de Joseph Blatter pointe les aspects les plus polémiques de sa gouvernance. Quel regard portez-vous sur le choix du président, Joseph Blatter, de briguer un 5e mandat, à 79 ans ? Blatter est convaincu qu’il est le meilleur. Il a face à lui un candidat peu connu [le prince jordanien Ali Bin Al-Hussein], qui n’a pas d’idées, pas de programme.

Pourquoi ces « petites » fédérations soutiennent-elles Joseph Blatter ? Fifa : la Suisse s'en prend à la poule aux oeufs d'or. Simonetta Sommaruga a osé ! La présidente socialiste de la Confédération depuis le 1er janvier, et qui est aussi ministre de la Justice et de la Police, a autorisé l’arrestation de sept responsables de la Fédération internationale de football association (Fifa) ce mercredi matin à Zurich. Et cela, deux jours à peine avant la réélection attendue du Suisse Sepp Blatter, 79 ans, pour un cinquième mandat.

Le ministère public de la Confédération annonce qu’il a ouvert une "procédure pénale contre inconnu pour soupçon de gestion déloyale et de blanchiment d’argent". Chuck Blazer, l'ancien ponte de la Fifa devenu la taupe du FBI. Autrefois homme fort du football aux États-Unis, l'Américain Chuck Blazer a tourné le dos à la Fifa pour devenir un informateur-clé de la vaste enquête qui menace de mettre les dirigeants du ballon rond à genoux. L'imposant Chuck Blazer, 70 ans et qui souffrirait d'un cancer du côlon, n'est plus la figure incontournable du football qu'il a été depuis qu'il a plaidé coupable, en novembre 2013, d'une longue série d'accusations par la justice américaine : racket, virements frauduleux, blanchiment d'argent, évasion fiscale, et échec à remplir un dossier sur ses comptes à l'étranger (FBAR).