background preloader

COUTES NSA GEMALTO LONDRES

Facebook Twitter

A Londres, de fausses antennes-relais pour intercepter les communications. Quoi de plus naturel qu'une antenne relais pour espionner les communications téléphoniques ?

A Londres, de fausses antennes-relais pour intercepter les communications

C'est sous la forme d'innocentes tours de téléphonie mobile implantées un peu partout dans Londres que se cachent des appareils permettant de récupérer les données des usagers, révèle la chaîne de télévision britannique Sky News. Le propriétaire de ces outils, appelés IMSI-catchers et notamment commercialisés sous la marque StingRays, peut ainsi mettre la main sur toutes les communications téléphoniques passées aux alentours de l'antenne.

Surtout, il a accès à leur contenu. En effet, les IMSI-catchers imitent le fonctionnement d'une antenne-relais classique. Pourquoi la NSA et le GCHQ ont volé des clés de chiffrement de cartes SIM. Le site The Intercept a révélé que les services secrets britanniques (le GCHQ), aidés par les Américains (la NSA) avaient piraté les comptes email et Facebook de salariés de Gemalto, le leader mondial coté au CAC40 de la fabrication de cartes SIM.

Ces pratiques d'espionnages permettent aux US (parfois via l'UK) de découvrir et de contrer les stratégies technologiques, commerciales et diplomatiques européennes. L'Europe est pillée comme l'a été (et l'est toujours) l'Afrique, à savoir avec la complicité de ses dirigeants. Le budget alloué à la NSA pour "Warning US leaders about critical events" (oui, c'est aussi vague que ça) est supérieur à celui pour contrer le terrorisme, c'est dire ! – nadine6767
Depuis le début des révélations Snowden, aucune décision n’a été prise. Le fait qu’aucun Etat n’ait même essayé prouve qu’ils ont complètement renoncé à leurs responsabilités. Cela révèle une faille importante de l’Union européenne : un Etat membre peut faire ce qu’il veut sous prétexte de sécurité nationale. C’est une guerre froide à l’intérieur de l’UE. – nadine6767
La seule réaction appropriée aurait dû être une condamnation immédiate par les chefs d’Etat des pays concernés. Je n’ai rien entendu jusqu’à présent... Ce qui est absurde, car c’est un acte d’agression en droit international. Les chefs d’Etat pensent encore que l’agression doit nécessairement être militaire. Mais non, ce piratage est un acte d’agression. Je suis d’autant plus surprise de l’absence de réaction que cela survient au sein même de l’Union européenne, c’est la première fois depuis la création de l’Union qu’on assiste à un acte d’agression entre membres ! – nadine6767

Ces piratages ont permis aux agents britanniques et américains de mettre la main sur des clés de chiffrement de cartes SIM pour téléphones mobiles.

Pourquoi la NSA et le GCHQ ont volé des clés de chiffrement de cartes SIM

On fait semblant de découvrir ou quoi ? Scandale des cartes SIM: le président de Gemalto trop proche de la NSA - L'Express L'Expansion.

Cet homme a livré à des puissances étrangères les clés (au sens littéral) permettant un espionnage industriel à grande échelle. Il mérite la prison, aux USA il serait jugé pour haute trahison et passerait le restant de ses jours en prison... Qu'est-ce qu'on attend ? – nadine6767

Voici comment la NSA a pu pirater des millions de cartes SIM. La NSA et son homologue britannique le GCHQ peuvent intercepter, en toute discrétion, les communications de millions d'utilisateurs de carte SIM.

Voilà le joli monde futur que nous préparons à nos enfants, dans l'indifférence (la complicité ?) générale, celle des nos gouvernements successifs inféodés aux USA ! Un monde où tout le monde sera espionné, profilé, catégorisé, rangé dans des cases prédéterminées au cas où : sympathisant, inoffensif, à surveiller de près, dangereux, à interner, à éliminer... L'absence de réaction officielle à ce hold-up sur un des fleurons de l'industrie Française est ahurissante et en dit long sur ce qui nous attend... Des systèmes sont déjà disponibles aux particuliers pour espionner leurs voisins, leur mari, leur épouse, leurs concurrents commerciaux, sans que personne n' y trouve à redire ! Peut-être qu'Hitler, Mao, Staline et bien d'autres joyeux drilles se lamentent-ils depuis leur tombe : "J'en ai rêvé, La NSA américaine l'a fait"... Mais, cette fois-ci, ce serait donc pour notre bien ? Ben voyons, pour "un monde meilleur" ? On nous prend pour des jambons. Je réponds J'alerte – nadine6767

C'est ce que révèle jeudi 29 février, le site américain de journalisme d'investigation The Intercept, animé par Glenn Greenwald, qui avait publié les révélations d'Edward Snowden. # Comment la NSA et le GCHQ lisent-il les cartes SIM ?

Voici comment la NSA a pu pirater des millions de cartes SIM

Pour pouvoir intercepter les communications des utilisateurs de carte SIM, la National security agency (NSA) et le Government communications headquarters (GCHQ) ont trouvé une solution toute simple : dérober des quantités "sidérantes" de clefs de cryptage de cartes SIM. Selon The Intercept, qui cite un document de l'agence britannique datant de 2010, la NSA et le GCHQ sont entrées dans les réseaux informatiques des fabricants de carte SIM pour dérober ces clefs, notamment dans celui du géant mondial Gemalto. # Pourquoi viser les cartes SIM ?