background preloader

ATTENTAT CHARLIE HEBDO

Facebook Twitter

Kouachi, Coulibaly, Merah... Comment ils sont parvenus à endormir les soupçons. En public, Chérif Kouachi serrait, sans déplaisir apparent, la main aux femmes.

Kouachi, Coulibaly, Merah... Comment ils sont parvenus à endormir les soupçons

Sur son téléphone personnel, il se laissait écouter par les services de renseignement, organiser ses petits trafics de vêtements et parfums contrefaits. Bref, il faisait tout pour passer pour un délinquant de petite envergure, qui ne ferait pas de mal à une mouche. Amédy Coulibaly lui essayait de décrocher un emploi au sein de la multinationale américaine Coca-Cola, professait dans les colonnes d’un journal local son "plaisir" d’être invité à l’Elysée sous Nicolas Sarkozy avec 500 autres jeunes en insertion et ne revêtait qu’exceptionnellement le kamis, la tunique traditionnelle des religieux musulmans. Serge Moati : l'homme qui tombe à pic ! Il ne savait pas comment conclure son documentaire sur le ministère de l'Intérieur.

Serge Moati : l'homme qui tombe à pic !

Il pensait même en avoir achevé le tournage le 31 décembre dernier, après quatre mois de travail. Puis sont arrivés les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher. Alors, il a repris sa caméra et a sonné à la grille de la Place Beauvau. "J'ai eu une chance noire", confie Serge Moati. Au moment précis où sont donnés les assauts contre les frères Kouachi et leur complice Coulibaly, le documentariste est dans les sous-sols de la Place Beauvau. Pendant les heures qui ont précédé, ils ont assisté en direct à la traque des hommes les plus recherchés de France. Profanation des lieux de culte : ces chiffres qui ne veulent pas dire grand-chose. «Je condamne toutes les atteintes aux lieux de culte quels qu’ils soient.

Profanation des lieux de culte : ces chiffres qui ne veulent pas dire grand-chose

Admettons tout de même qu’elles sont à 95% des atteintes aux lieux de culte catholique. Il faut quand même le rappeler.» Marine Le Pen, présidente du Front national, sur BFM-TV le vendredi 16 janvier INTOX. Non, les Kouachi n'auraient pas pu être déchus de la nationalité française. «Il aurait fallu déchoir de leur nationalité française les frères Kouachi, puisqu’ils étaient binationaux et qu’ils avaient commis des délits.

Non, les Kouachi n'auraient pas pu être déchus de la nationalité française

Ils auraient dû être expulsés du territoire national.» Nicolas Bay, secrétaire général du Front National, le 11 janvier sur Europe 1 Intox. Le Front national prêchait déjà pour la déchéance de la nationalité des binationaux partis faire le jihad en Syrie. Depuis l’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, voilà qu’il regrette que les terroristes Chérif et Saïd Kouachi, tués par le GIGN le 9 janvier, n’aient pas été privés de leur nationalité française. Comment Chérif Kouachi s’est rendu invisible. 2005.Le djihadiste assumé Dix ans avant les actes, les mots.

Comment Chérif Kouachi s’est rendu invisible

En mars 2005, Chérif Kouachi, le cadet des deux assassins de "Charlie Hebdo", fait face à un juge d'instruction antiterroriste. Tout le monde n’est pas Bernard Maris ! Bernard Maris, en 2011, après l'incendie des locaux de "Charlie Hebdo" - REVELLI-BEAUMONT/SIPA Bernard Maris est mort avec ses amis dans le massacre de Charlie Hebdo.

Tout le monde n’est pas Bernard Maris !

Chez les économistes, il est donc de bon ton de saluer la mémoire de l’ancien collègue. Représentation de Mahomet : "L'islam a perdu de vue sa propre histoire". Conservateur du patrimoine, Sophie Makariou a rejoint les équipes du Musée du Louvre en 1994.

Représentation de Mahomet : "L'islam a perdu de vue sa propre histoire"

Elle a été nommée à la tête du département des Arts de l’Islam créé en 2003 et dont les nouveaux espaces ont été inaugurés en 2012. En août 2013, elle a été nommée présidente du Musée Guimet, Musée national des Arts asiatiques à Paris. Entretien. Attentats: Jean-Marie Le Pen adepte de la théorie du complot. Dans une interview accordée au quotidien russe Komsomolskaya Pravda ("La vérité de la jeunesse communiste"), Jean-Marie Le Pen a commenté les événements qui se sont déroulés la semaine dernière à Paris.

Attentats: Jean-Marie Le Pen adepte de la théorie du complot

Entre approximations et accusations douteuses. Dès les premières lignes, le président d'honneur du Front national est présenté par la journaliste Daria Aslamova comme "un homme de 86 ans, légende de la France". A la première question, concernant la vague d'attentats qui a eu lieu à Paris et le mouvement de solidarité qui s'en est suivi, il répond: "Charlie Hebdo était l'ennemi de notre parti. VIDEO. Le récit de Lilian Lepère, caché des frères Kouachi pendant huit heures. Lettre ouverte au monde musulman  Cher monde musulman, je suis un de tes fils éloignés qui te regarde du dehors et de loin - de ce pays de France où tant de tes enfants vivent aujourd'hui.

Lettre ouverte au monde musulman 

Je te regarde avec mes yeux sévères de philosophe nourri depuis son enfance par le taçawwuf (soufisme) et par la pensée occidentale. Je te regarde donc à partir de ma position de barzakh, d'isthme entre les deux mers de l'Orient et de l'Occident! Et qu'est-ce que je vois ? Charlie Hebdo. La relation entre Charb et Jeannette Bougrab contestée. « Nous démentons formellement l'engagement relationnel de Charb avec Jeannette Bougrab », a déclaré à l'AFP, le frère de Stéphane Charbonnier dit Charb, Laurent Charbonnier qui a indiqué s'exprimer également au nom du père et de la mère du dessinateur.

Charlie Hebdo. La relation entre Charb et Jeannette Bougrab contestée

Respect du deuil « La famille ne veut plus que Jeannette Bougrab s'exprime au sujet de Charb dans les médias de quelque manière que ce soit », a-t-il ajouté. « Nous demandons de respecter le deuil de la famille », a complété M. Charbonnier, précisant que cette déclaration était « unique »: « il n'y en aura pas d'autres ». Jeannette Bougrab, ancienne secrétaire d'Etat, s'est présentée à de multiples reprises dans les médias comme la compagne du dessinateur Charb, depuis la mort du directeur de publication de Charlie Hebdo tué mercredi, dans l'attaque qui a visé le journal satirique.

ATTENTATS SUITE ET REACTIONS

Marche républicaine. Elsa Wolinski : "Je voudrais vraiment qu'on ne vote pas Le Pen après" Minute par minute : revivez la marche historique contre le terrorisme. 19 h 14. Le Maroc n'était pas représenté à la marche "en raison de la présence de caricatures blasphématoires". 19 h 10. Dirigeants internationaux et représentants politiques français se sont joints aux proches des victimes des attentats pour cette marche républicaine historique.

Le Coran n'interdit pas les représentations de Mahomet. Dans un palais d'Ispahan, la troisième ville d'Iran, figure sur un mur un portrait de Mahomet. Il faudrait plutôt parler d'une image figurative, son visage étant vide, entouré d'un turban vert. De nombreux êtres vivants l'entourent, ils sont tous souriants. Mais il s'agit bien du Prophète, que le visiteur n'a toutefois pas l'autorisation de photographier. Dans le bazar, à proximité de la mosquée du Roi et de celle du cheikh Lotfollah, plusieurs boutiques proposent des effigies d'Ali, cousin du Prophète, quatrième calife et premier imam de l'islam chiite, pour des prix allant de quelques dizaines à quelques centaines d'euros. Inutile de mettre la France au banc des accusés. Rien ne sert d'incriminer le modèle d'intégration à la française : les djihadistes frappent partout, rappelle un éditorialiste du quotidien montréalais La Presse. Alors que les corps des victimes de Charlie Hebdo étaient encore chauds, des commentateurs s'interrogeaient sur la part de responsabilité du modèle français d'intégration des minorités.

Cet examen est précoce et simpliste. Charlie Hebdo: Non, Houellebecq n'avait pas prévu l'attentat. Charlie Hebdo, le FN et l'unité nationale : la première faute politique de Marine Le Pen. Charlie Hebdo: "La marche républicaine ne doit pas être une marche de partis politiques" Pourquoi "Charlie Hebdo" joue avec le feu. Attentat à "Charlie Hebdo" : Zemmour et Le Pen osent déjà polémiquer. C'est indigne. "Charlie Hebdo" : ce que l'on sait des frères Kouachi. Le siège du journal satirique "Charlie Hebdo" a été victime d'une attaque terroriste mercredi 7 janvier. La presse mondiale à l’unisson avec "Charlie Hebdo"

Attentat contre "Charlie Hebdo" : qui sont les victimes ? «Je suis musulman et je suis Charlie» "Charlie Hebdo", quarante-quatre ans de rigolade. On aimerait avoir le courage de la rédaction d’“Hara-Kiri”, qui apprenant la mort du jeune, beau et talentueux Reiser, emporté par un cancer en novembre 1983, plaça une couronne mortuaire hilarante sur son cercueil : “De la part de Hara-Kiri, en vente partout”. On aimerait, oui, marcher sur les brisées de ces joyeux lurons qui refusaient de s’avouer effondrés par la disparition d’un des leurs, comme s’il fallait tenir la dragée haute à tout, à tout le monde, y compris à cette vache de Camarde. On aimerait, mais l’horreur absolue, ces douze morts tombés sous les balles terroristes ce mercredi 7 janvier à 11 heures, boulevard Richard-Lenoir, au siège de “Charlie Hebdo”, est tellement inouïe, tellement démesurée qu’elle noue la gorge.

“Charlie”, d’ailleurs, est né d’avoir été trop loin. La une de “Hara-Kiri”, le 16 novembre 1970. Charlie Hebdo: à Saint-Denis, les jeunes de toutes religions veulent éviter les amalgames. Charlie Hebdo: les (mauvaises) théories du complot. Attentat à Charlie Hebdo: "La lutte contre le terrorisme est très efficace en France" L'attentat contre Charlie Hebdo a été commis mercredi midi. Ce jeudi en fin de journée, les deux principaux suspects courent toujours malgré un important dispositif policier. "Charlie Hebdo" : la République, pas le FN !