background preloader

S'émerveiller... pour apprendre

Facebook Twitter

L’émerveillement: laisser fleurir l’enfance | Le Mag. Cultiver l’émerveillement peut se faire de bien des manières. Sans avoir pris connaissance du livre de Catherine l’Ecuyer, des parents et des enseignants nous ont partagé des moments de beauté, de lenteur, de communion avec la nature, d’exploration curieuse ou d’éblouissement dont ils ont été témoins ou instigateurs. Il en ressort que l’émerveillement peut-être composé de minuscules sensations, mais qu’il se nourrit aussi de grands moments de communion.

«Je me souviens de mes semaines de camp de vacances pour plusieurs choses, mais le souvenir le plus vivace, ce sont les après-midi où on pouvait choisir d’aller à la pêche aux écrevisses, plutôt que de faire la sieste. On ne pêchait pas vraiment, mais flâner en bottes de pluie sur la grève, en observant attentivement chaque trou d’eau, avec le vent qui nous fouette le visage, c’était magique.» —Julie «Petite, je passais beaucoup de temps à observer maman dans la cuisine. «Communion profonde. Comment s'émerveiller aujourd'hui ? Les invités répondent. S’étonner pour apprendre.

Éducation permanente a choisi de fêter son 200e numéro en réunissant des personnalités du champ de l’éducation tout au long de la vie, et en leur proposant de relever l’étonnant défi de penser l’étonnement en formation. Ce qui a conduit à la parution récente du dossier « S’étonner pour apprendre » et à l’organisation d’une journée au CNAM ce 7 novembre, pour célébrer à la fois les 45 ans de la revue (née en 1969 sous l’impulsion de Bertrand Schwartz) et la sortie de ce numéro 200. L’intérêt pour la revue – ou la curiosité pour le thème ? – avait déplacé 400 participants et mobilisé 13 intervenants et non des moindres : Pierre Caspar, Guy Jobert, Jean-Paul Bronckart, Jean-Pierre Boutinet, Daniel Marcelli pour n’en citer que quelques-uns.

Pourquoi nous étonnons-nous ? En quoi l’étonnement provoque ou génère-t-il l’apprentissage ? Peut-on encourager et accompagner l’étonnement ? Peut-on former à l’étonnement ? Une première table ronde succède à ces deux conférences. Nicole Priou. Prendre le temps de l’émerveillement. Faire toucher du doigt la complexité du monde demande du temps pour que les doigts puissent toucher, les oreilles entendre, le nez sentir, les yeux voir... et du temps pour rêver, imaginer ce qui ne se voit pas. Se réveiller aussi, pour changer ce qu’il faut changer. Cet article de Joël Miachon a été malencontreusement oublié dans la deuxième partie du dossier Culture scientifique où il avait toute sa place. Nous prions bien entendu son auteur, nos lecteurs, et André Giordan, coordonnateur du dossier, d’accepter toutes nos excuses. Ce texte paraîtra également en complément de notre dossier 445 sur les ZEP, parution fin août 06. Georges Snyders, en 1975 [1], développait l’idée que construire un savoir passait par une pédagogie exigeante de confrontation aux grandes œuvres, et que cette confrontation devait créer de l’émerveillement.

Postulons que la nature et l’Homme sont de grandes œuvres, et créons les conditions de la confrontation. Partir vers les origines Découvrir les cellules. L'enfant et la beauté - Se relier à sa capacité d'émerveillement. 13 idées pour stimuler l'appréciation de la beauté et l'émerveillement chez les enfants. Que ce soit par la reconnaissance d’un beau paysage, d’une pièce de musique, d’une oeuvre d’art, d’un talent particulier chez une personne, apprécier la beauté et l’excellence permet à l’être humain de se connecter à quelque chose de plus grand que lui. – Julie Bazinet L’expérience émotionnelle d’admiration et d’émerveillement sublime l’ordinaire en extraordinaire et rend la vie plus savoureuse, pleine de ces micros moments de bonheur.

Cette expérience émotionnelle repose sur l’aptitude à trouver, à reconnaître et à prendre plaisir à s’émerveiller face à toute forme de beauté et face à ce qui touche la sensibilité. Voici 13 idées possibles pour stimuler l’appréciation de la beauté et l’émerveillement chez les enfants : 1. Présenter son visage au soleil avant d’entrer dans un endroit 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12.

Un puissant seigneur extrêmement riche et un pauvre paysan avaient chacun un fils. . – Regarde, mon fils ! – Regarde, mon fils ! 13. Sur Amazon. Enregistrer. Education Permanente : Parution n°200 - 2014-3 - S'étonner pour apprendre. Pédagogie de la surprise: de l’étonnement à l’émerveillement - Christiane Adjovi, Master en Sciences de l’Education (Université de Paris VIII) et Master en Sociologie et Anthropologie (Université de Cotonou) - Les rives de l'iriv.

Numéro 30 - rive pédagogique - juin 2016 Christiane Adjovi, Master en Sciences de l’Education (Université de Paris VIII) et Master en Sociologie et Anthropologie (Université de Cotonou) « Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement, ni surprise, est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints » Albert Einstein. La surprise est « l’état de quelqu’un qui est frappé par quelque chose d’inattendu ; c’est un événement inattendu, un cadeau ou plaisir inattendu fait à quelqu’un »(1). L’inattendu apparaît en premier dans la définition. La surprise est soit positive soit négative. On parle de mauvaise ou de bonne surprise. La surprise peut ressembler à l’étonnement. Dans la vie professionnelle, il faut éviter le confort d’un poste pour se réaliser et atteindre ses objectifs. En matière d’éducation, la surprise revêt un sens précis avec des enjeux spécifiques et des conséquences particulières. La surprise fait partie des six émotions primaires. La surprise augmente l’attention.

Diotime: De l'émerveillement enfantin à l'étonnement philosophique. Vincent Furnelle, philosophe, professeur de morale (Belgique) - vincent.furnelle@hech.be I) Introduction Les enfants sont des professionnels de l'émerveillement. La mer vue pour la première fois, la neige découverte un matin par la fenêtre, les jouets de Saint Nicolas dans la cheminée, un éléphant vu au cirque ou un cochon dans la boue, ou tout simplement un superbe tas de cailloux sont l'occasion de regards qui s'illuminent et de bouches qui restent bées. Le monde des enfants est plein d'éblouissements. Leur aptitude à la surprise, leur disponibilité à l'inattendu sont intactes. Les adultes se laissent moins faire. Quelques-uns pourtant ont gardé leur âme d'enfant. Entre l'émerveillement d'un enfant et l'étonnement philosophique quelles sont les similitudes, quelles sont les différences ? A) Leur étonnement naît d'une rupture des évidences. Cette rupture des évidences subjugue l'esprit des enfants. ...Et puis un jour, ils tombent de haut.

Quant à la réceptivité à l'imaginaire... S'émerveiller, Belinda Cannone, Stock, Essais - Documents, 9782234080362. Livret pedagogique FR s emerveiller 1. Le plaisir de l'émerveillement. C’est parce que la peine et la souffrance ont pour origine les opinions creuses, qu’il faut apprendre à soigner son âme malade, apprendre à vivre le plaisir, et supporter l’idée d’être heureux. Pour cela, il va falloir repenser le plaisir, et la capacité à s’émerveiller. Épicure peut nous y aider. Si le plaisir est chez Épicure tout autre chose que ce qu’en pensent les thuriféraires du moment, si en vérité on a davantage affaire avec Épicure à une morale ascétique que nos contemporains appellent l’hédonisme, alors cette ascèse ouvre sans doute la possibilité, primo, d’une authentique réconciliation avec la nature, et deuxièmement, peut-être d’un véritable émerveillement... Ainsi la sagesse d’Épicure a pour point de départ une expérience et un choix fondamentaux.

En quoi l’hédonisme d’Épicure engage une ascèse et de véritables exercices ? L’horizon possible de cette ascèse n’est-il pas l’émerveillement ? Méditer. Une conférence enregistrée en 2012. Entretien avec Bertrand Vergely : autour de Retour à l’émerveillement – ACTU PHILOSOPHIA. Apprendre à s’émerveiller Né en 1953, Bertrand Vergely est normalien et agrégé de philosophie. Il enseigne la philosophie en khâgne au lycée Pothier à Orléans et la théologie morale à l’Institut Saint-Serge. Il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages d’initiation à la philosophie dans la collection « Les Essentiels » aux éditions Milan ainsi que d’un certain nombre d’essais où il s’intéresse à des thématiques existentielles comme la souffrance, la mort, le « silence de Dieu face aux malheurs du monde », la foi ou bien le bonheur.

Son dernier ouvrage Retour à l’émerveillement (Albin Michel, Essais clés) constitue une sorte d’aboutissement de son cheminement : B. Vergely y défend la faculté de s’émerveiller encore et toujours, envers et contre tout. Car celui qui s’émerveille n’est pas indifférent, ne vit pas dans la tristesse de la banalité et du quotidien mais est ouvert au monde, à l’humanité, à l’existence. Propos recueillis par Henri de Monvallier Dépasser le tragique et l’absurde. Émerveillement. «Max Weber nous parle de désenchantement du monde pour caractériser le capitalisme. En effet, en tant qu’entreprise de réification généralisée, le capitalisme désenchante les espaces-temps locaux, notamment en tentant de dissoudre l’Âme du monde (l’anima mundi des anciens), les génies des lieux, toute cette classe de phénomènes subtils que nos poésies, nos imaginaires, nos spiritualités désignaient sous les beaux (et parfois inquiétants) noms de lutins, elfes, fées, gnomes, djinns, ghouls, ondines. « Le mot désenchantement a été lancé par le sociologue allemand Max Weber ", écrit Jean-Louis Schlegel.

" En allemand, le mot est Entzauberung, et, si on le traduit littéralement, il signifierait que les objets, dans le monde moderne, sont dépouillés de toute aura magique, de tout sens merveilleux, que la nature ou le cosmos, en d’autres termes, deviennent un monde d’objets à étudier, à analyser, à classer, à calculer, à mesurer. Giuseppe Penone : "L'émerveillement est à la base de la création" Giuseppe Penone revient sur son oeuvre et ses choix artistiques, sa manière de travailler, ses outils, son rapport à la nature. Il revient sur son premier émerveillement pour la nature, les saisons. Pour lui, "l'émerveillement est une première condition pour une oeuvre. Il faut trouver l'émerveillement dans la matière". Et sa découverte du Japon en 1970 qui l'a profondément marqué. Il visite beaucoup de temples, notamment à Kyoto. J'ai ramassé une pierre dans le fleuve et j'ai refait la pierre. Ce n'est pas une copie de la pierre, mais une copie de l'action du fleuve.

Son émotion est la même pour les grains de sable, faits par le vent, la croissance des arbres. Il faut se déplacer, tourner autour d'une sculpture. Il parle de l'importance du dessin et de l'écriture. C'est quand l’œuvre prend vie. Il revient également sur son exposition dans les jardins du Château de Versailles en 2013. Il évoque aussi ses préoccupations environnementales : Giuseppe Penone sur le site Art Interview. L’émerveillement, un besoin fondamental. Dans son livre Cultiver l’émerveillement, l’autrice Catherine L’Ecuyer prône le retour à la lenteur et à l’émerveillement, qui est un besoin fondamental et inné.

Elle met en garde contre la scolarisation précoce et la « numérisation » de l’enfance. Cette mère de quatre enfants, docteure en science de l’éducation et psychologie, vit à Barcelone, en Espagne, où son livre, traduit en 8 langues et publié dans 60 pays, s’est déjà vendu à plus de 100 000 exemplaires. Entrevue. Publié le 18 septembre 2019 à 14h00 Olivia Lévy La Presse Qu’est-ce que l’émerveillement ? Les Grecs anciens le définissaient comme « le désir d’apprendre ». L’émerveillement des enfants et adolescents est-il en baisse dans nos sociétés ? De nos jours, si l’on veut déceler l’émerveillement, il faut le chercher chez des enfants de plus en plus jeunes. Pourquoi ? C’est ce que j’appelle dans mon livre « le cercle vicieux de la surstimulation ». Doit-on s’inquiéter ? Quelle serait la solution ? S’étonner ou s’émerveiller?… « Aujourd’hui, une extimité pour vous dire à quel point je m’étonne de ce que la chose politique peut bien être merveilleuse, cela dépasse les bornes.

Et quelques fois, quand j’y prête attention et j’ai la vue qui s’obscurcit…». Et vous me direz: «Mon cher ami, c’est tout à fait de quelqu’un qui aime à savoir, ce sentiment, s’étonner, s’émerveiller… »… Comme en philo, la politique naît de «l’étonnement», particulièrement chez le sujet politique. Spectateur hilare depuis la balustrade de cette grande salle de théâtre, il s’étonne, semaine après semaine, de voir ces acteurs reprendre avec talent les textes codifiés d’une pièce (politique) écrite à l’avance. Le remake devient la norme, une merveille, s’étonner de ce que l’on sait… Le point de départ de la passion politique, c’est l’étonnement. A défaut d’avoir bien tout lu Freud, ou l’Hysterical Literature(de Fred), commencez par comprendre Téétète (Platon), puis lire,«J’ai eu la tête à Zeus Philolitique. WordPress: J'aime chargement… La philo pour enfants ou l’art de nourrir l’étonnement.

Il faut remonter à Aristote, semble-t-il, pour saisir que la philosophie commence dans l’étonnement. Mais qu’est-ce que l’étonnement? Elle est, à mes yeux, cet acte qui consiste à se dire: tiens, je croyais que les choses étaient ainsi et me voilà en train de remettre en question cette certitude! Dès lors, on comprend que la philosophie commence en fait dans le doute. C’est en raison du doute que nous avons, parfois subitement, sur ce que nous pensions juste et vrai que l’étonnement arrive et qu’elle nous propulse vers un questionnement qui nous permet de progresser. Ainsi, du doute, on passe à l’étonnement et de l’étonnement on passe au questionnement, lequel, s’il est bien nourri, nous conduira vers le problème que cache ce questionnement. Car, si une question en cache une autre, il y a fort à parier que la question n’est que la pointe d’un iceberg que serait le problème qu’elle «cache». En figure très simplifiée: Aimer : J’aime chargement… Contenu connexe Sous « Introduction »

Etonnement-Emerveillement - Vergely invité d'Arte Philo (Enthoven) YouTube - Broadcast Yourself. Nommer le vivant, le classer, et puis s’émerveiller. Albert Camus, en 1944, nous a prévenus : « Mal nommer un objet c’est ajouter au malheur du monde ». Les objets vivants qui nous entourent, les organismes qui font que la nature est la nature, ont très tôt été nommés par l’humain.

Nommer pour reconnaître. Et reconnaître avant tout pour un objectif de consommation ou de médication. Dans toutes nos cultures, les classifications populaires ont une fonction utilitaire. Le traitement de la ressemblance a été la première opération analytique des classificateurs. On voit là que la classification ainsi comprise est une sorte de hiérarchie. Ce qui se ressemble ne s’assemble pas forcément Aujourd’hui les deux millions d’espèces vivantes répertoriées (sans compter les fossiles conservés dans les couches géologiques depuis que la vie est apparue sur Terre) sont classées en fonction de leurs relations de parenté. L’arbre des vivants L’arbre des vivants n’est pas un caprice de classificateur, c’est l’histoire de la vie sur Terre. Jean d'ORMESSON : "Le Monde est un émerveillement" 23/09/10. De l’émerveillement dans les littératures poétiques et narratives des xixe et xxe siècles - UGA Éditions. Depuis l'étude magistrale de Mickael Edwards, De l'émerveillement, qui promouvait l'irréductible capacité de découverte, d'étonnement et d'enthousiasme qui fonde notre culture depuis la philosophie platonicienne, il importait de révéler la persistance de cette humeur et de ce moteur, souvent passés sous silence par la modernité.

À côté du désenchantement, de la crise des valeurs et de la nostalgie du sacré qui irriguent largement la littérature d'après la Révolution, du romantisme à la fin du xixe siècle, à côté de la mélancolie et du soupçon qui ont caractérisé le xxe siècle, certaines œuvres expriment pourtant le sens profane du miracle, le don de la surprise ou la révélation de l'épiphanie, et l'émerveillement, processus affectif et cognitif complexe, nourrit dans la modernité aussi bien le récit que la poésie. Raphaël Enthoven: promenade philosophique autour de l'émerveillement. Les émerveillements de Vladimir Jankélévitch. « Il y a quelque chose de mystérieux dans l'émerveillement ». Émerveillez-vous ! Des livres pour apprendre et s'émerveiller en sciences et arts. 4 clés pour s'émerveiller. L'art de s'émerveiller. Pourquoi s'émerveiller? De l'émerveillement enfantin à l'étonnement philosophique.

Tendances scientifiques: La capacité à s'émerveiller serait bénéfique pour tous. S’émerveiller … Des histoires… Les sept merveilles du monde. S’émerveiller, le plus sûr chemin pour se définir soi-même ? « Le cercle des petits philosophes » présenté par Frédéric Lenoir. Pierre Gisling, généreux passeur d'arts - rts.ch - Archives. Emission La Grande Librairie: le quotient, la beauté et l'émerveillement. L’émerveillement et l’indignation – Revue POSSIBLES. L’émerveillement créé grâce à l’outil numérique comme vecteur pédagogique - Lisa Rauch, mémoire 2016.

Émerveillement, le nouveau livre de Mathieu Ricard - Santecool. Article paru dans Résonances: dessiner et s'émerveiller. Article paru dans Résonances: observer et s'étonner. Echo d'une journée autour de l'étonnement.