background preloader

Raisonner à l'école

Facebook Twitter

Sciences-techniques-technologie à l'école. Discuter – Argumenter – Raisonner à l’école primaire. J’interviendrai dans ce jury à partir de mon champ disciplinaire, les sciences de l’éducation, et de ma spécialité, la didactique de la philosophie.

Discuter – Argumenter – Raisonner à l’école primaire

Les pratiques de la philosophie avec les enfants et les adolescents se sont développées à partir des années 1970 sous l’impulsion du philosophe américain M. Lipman, et se sont depuis plus de 35 ans répandues dans le monde. Comme je l’ai montré dans mon rapport pour l’Unesco sur la philosophie à l’école primaire dans le monde (2007), elles y sont largement majoritaires. Elles apparaissent en France dans les années 1996, mais sous des formes plus diversifiées, à l’initiative de J.

Lévine, A. Ces recherches sont surtout menées en didactique de la philosophie (particulièrement à Montpellier 3). La thèse sur travaux de 349 pages (avec encore quelques fautes d’orthographe) qui nous est présentée représente un corpus important de recherches, ordonnées selon un fil directeur qui, à partir d’une diversité de publications, nous semble cohérent. G. /raisonner en histoire géo jean aubanelle/ lejeune étienne blphg 21.

Les différents modes de raisonnement. Méthodes et techniques ► L’argumentation ► vous êtes ici Méthodes et techniques L’argumentation : Les différents modes de raisonnement Pour défendre une thèse, un auteur peut faire appel à différents modes de raisonnement.

Les différents modes de raisonnement

L’étude de la construction d’un raisonnenemt doit permettre de le caractériser et d’analyser sa valeur. Le raisonnement déductif ou inductif Dans le raisonnement déductif, on part d’une idée générale, d’un principe, d’une loi pour en tirer une conséquence particulière.Pour dicsuter le raisonnement, on peut analyser la valeur de la loi générale, repérer si le fait particulier entre bien dans le domaine de la loi générale.

Dans le raisonnement inductif, on part d’un ou de plusieurs faits particuliers pour en tirer un principe, une loi, une idée générale. Le raisonnement par analogie Dans le raisonnement par analogie, on compare la thèse par une situation comparable et ceci pour défendre cette thèse. Le raisonnement concessif. Discuter – Argumenter – Raisonner à l’école primaire. Pourquoi mettre la philosophie à la portée des enfants ? Dans quel monde voulons-nous que nos enfants vivent ?

Pourquoi mettre la philosophie à la portée des enfants ?

C’est une question qui interroge notre responsabilité d’agir pour les générations futures. Cependant cette responsabilité serait-elle complète si elle omet ce que les intéressés eux-mêmes pensent à ce sujet ? Se demander dans quel monde nos enfants veulent vivre c’est accepter qu’ils peuvent se forger eux-mêmes leur propre compréhension du monde et avoir leur propre jugements sur la réalité. Ils finiront, soulignait Matthew Lipman, philosophe de l’éducation américain, « par concevoir d’une manière personnelle quel genre de personnes ils souhaitent devenir et le monde dans lequel ils veulent vivre » [1]. Le programme de « Philosophie pour les enfants » (dorénavant PPE), qu’il a fondé à la fin des années 1960, place au centre de ses préoccupations l’acquisition par l’enfant d’une pensée autonome. Kant encourageait déjà l’individu à suivre sa vocation de « penser par soi-même » [2].

Qu’il y ait d’autres outils, on peut s’en réjouir. Développer l'esprit critique... - Le blog de l'amie scolaire : Questions de profs. Ce blog n'est pas un forum de débat entre partisans et adversaires de la pédagogie. Il veut être un lieu de réflexion et d'échanges pédagogiques destiné aux professionnels. La pensée critique - Pourquoi est-elle si difficile à enseigner ? Source : American Educator Daniel T.

La pensée critique - Pourquoi est-elle si difficile à enseigner ?

Willingham Traduction (avec l'autorisation expresse de l'auteur) : Françoise Appy Télécharger le document complet Tout un chacun est d’accord pour convenir que l’un des buts de l’école, même s’il est insuffisamment atteint, est de permettre aux élèves de développer une pensée critique. Cette mission spécifique de l’école, issue du bon sens, a souvent été traduite par des incitations à enseigner les « habiletés de la pensée critique », les « habiletés de pensée de haut niveau » et des incitations plus générales à apprendre aux élèves à faire de meilleurs jugements, à raisonner plus logiquement, etc.

Ces appels ne sont pas nouveaux. À la suite de ce rapport, les méthodes conçues pour enseigner la pensée critique dans le curriculum scolaire sont devenues très populaires. Après plus de 20 ans de lamentations, d’exhortations et peu d’amélioration, il est peut-être temps de poser une question fondamentale : peut-on enseigner la pensée critique ? [1] . [2] .