background preloader

Et si les élèves n'avaient pas d'étiquette?

Facebook Twitter

De part et d'autre de la classe spéciale. Handicap : combattre les préjugés et inclure les individus différents. Manuela retourne à l'école | Tribune de Genève. Diagnostic de TDAH: un même processus pour tous. Peu importe que l’on habite à Québec, Chicoutimi ou Baie-Comeau, le processus devant mener à un diagnostic de trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) devait être le même dans l’ensemble de la province. Voilà l’une des recommandations de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), présentée cette semaine devant la commission parlementaire qui se penche sur l’augmentation de la consommation de médicaments en lien avec le TDAH.

En plus d’offrir davantage de services psychosociaux aux jeunes qui vivent des difficultés, et ce, même en amont d’un diagnostic, l’Institut recommande que tous les professionnels, tant dans le réseau de la santé que dans le réseau scolaire, utilisent le même processus permettant une l’évaluation rigoureuse du TDAH. Pour s’assurer que le processus soit uniformisé dans l’ensemble de la province, des outils validés devraient être mis en place pour faciliter la standardisation. «S’acheter» un diagnostic. Séances des commissions. Surdiagnostic du TDAH: la pression de l'école confirmée par une étude. Le surdiagnostic entourant le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) chez les enfants québécois s’explique en partie par la pression exercée par l’école à ce chapitre, selon une étude qui permet pour la toute première fois de documenter ce phénomène au Québec.

La sociologue Marie-Christine Brault, professeure à l’Université du Québec à Chicoutimi, mène un projet de recherche permettant d’étudier le contexte scolaire entourant les diagnostics reliés au TDAH, alors que la consommation de psychostimulants comme le Ritalin est trois fois plus élevée au Québec que dans le reste du Canada. «C’est sûr que l’école contribue au problème, même si elle n’est pas la seule. Mais il y a très certainement un lien», affirme Mme Brault. Pression pour un diagnostic Ce projet de recherche, auquel ont participé près de 1800 élèves québécois, est notamment basé sur une vingtaine d’entrevues réalisées avec des intervenants du réseau scolaire, dont plusieurs enseignantes.

Surdoués, précoces : a-t-on tendance à surdiagnostiquer les enfants ? Ce diagnostic rassurant pour les parents permet d’expliquer pourquoi leur enfant n’est pas aussi performant que ses camarades. Avec pour risque de passer à côté d’autres troubles comme l'autisme, la dyslexie ou des troubles de l’attention. Surdoués, précoces : a-t-on tendance à sur-diagnostiquer les enfants ? Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, professeur de psychologie à l’École normale supérieure. Un élève est distrait en classe. Il a des difficultés à suivre ses cours. Selon vous, d'où vient cette prolifération d'enfants surdoués ou présentés comme tels ? Je ne suis pas sûr qu'il y ait une vraie prolifération. Mais alors, comment justement réussir à les appréhender sans trop de risques d'avoir de "faux positifs", comme on dit ?

C'est toute la question, mais c'est là que les bons professionnels savent faire la part des choses. Il y a eu de nombreux débats sur le fait de savoir ce que mesurer le QI recouvre. Mais est-ce que c'est fiable ? Faut-il mesurer le QI de ses enfants? Peut-être avez-vous déjà eu la curiosité de connaître votre QI (quotient intellectuel). En répondant à des tests sur Internet, ou en voyant un psychologue homologué. Des méthodes aussi prisées par les parents qu’elles sont critiquées par certains spécialistes.

Faut-il connaître le QI de nos enfants ? Rapidité, mémoire, connaissances, capacité de raisonnement : ce sont les maîtres-mots du quotient intellectuel. Et les tests de QI permettent de déceler les particularités de fonctionnement, pour assurer aux enfants hors-normes d’avoir un parcours scolaire adapté. Pourtant, on commence à se demander si cette vision de l'intelligence n'est pas trop réductrice. Il se dit que la génération à venir sera la première à subir une baisse du QI moyen. Vos questions et vos témoignages au standard de France Inter - 0145247000 - et par mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com. Comment mesure-t-on le QI et quelles sont ses limites ? "Quelles sont les limites du quotient intellectuel et comment mesure-t-on les capacités cérébrales humaines ?

" nous interpelle Alexandre LeMémé Shapiro, lecteur de Sciences et Avenir, sur la page Facebook de notre magazine. Car chaque semaine, la rédaction fait moisson de questions scientifiques afin d'apporter une réponse à l'une d'entre elles. Merci pour votre intérêt et votre curiosité. Sciences et Avenir s'était posé la question il y a quelques années. Quand la psychologue ouvre la porte, la "mallette" est déjà là, posée sur la table. Dépister les enfants "surdoués" La psychologue explique : "Il y a en ce moment une recrudescence de consultations pour une évaluation du QI. La Recherche. La psychologue montre un modèle de construction à reproduire et déclenche le chronomètre. Suit l'identification de concepts sur des imagiers, puis le remplissage de pages de codes en deux minutes pour évaluer la vitesse de traitement de l'information...

Le QI : une dérivée de "l'âge mental" Trop de diagnostics : des autistes qui n'en sont pas ? Une étude canadienne observe une hausse des diagnostics d'autisme dans le monde liée à la dilution des critères qui se seraient ouverts "au-delà du bon sens"... Selon le Pr Mottron, une "machine folle" qu'il faut arrêter. Y aurait-il une hausse des diagnostics d'autisme à travers le monde ? Oui répond une étude menée au Canada par Laurent Mottron, qui parle même de « machine folle » qu'il faut arrêter. Ce psychiatrique au sein du département de psychiatrie et d'addictologie de l'Université de Montréal publie ses conclusions dans la très prestigieuse revue JAMA Psychiatry le 21 août 2019. Avec des chercheurs français et danois, il a passé au crible les données de 11 méta-analyses publiées entre 1966 et 2019 et portant sur près de 23 000 personnes autistes.

Une véritable épidémie ? Ses conclusions ? Le nombre de personnes diagnostiquées autistes serait en effet en nette progression partout dans le monde. Question de services Point de vue français © Stocklib / Katarzyna BiaÅasiewicz. "Hyperactivité" : les plus jeunes à risque de sur-diagnostic. Y a-t-il un risque de surdiagnostiquer les enfants présumés "hyperactifs" nés en décembre par rapport à ceux nés en janvier ?

Selon une étude américaine, les enfants les plus jeunes de leur classe sont en effet plus susceptibles d'être diagnostiqués d'un trouble de l'attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH) (souvent résumé à "hyperactivité"), que les plus âgés de la classe. L'étude, publiée dans le New England Journal of Medicine, est importante par sa taille (400.000 enfants de 4 à 7 ans) et ingénieuse par la méthode. Les plus jeunes de la classe étaient 34% plus nombreux à être diagnostiqués "hyperactifs" Les chercheurs ont comparé les enfants nés au mois d'août et ceux nés en septembre, dans les États américains qui ont une date butoir stricte et exigent que les enfants aient 5 ans au 1er septembre pour qu'ils entrent à l'école cette année-là.

Aux États-Unis, 5% des 2-17 ans sont sous médicament anti TDAH Prudence chez les enfants de moins de 6 ans Avec AFP Avec AFP. Sur la piste du surdiagnostic pour le TDAH. L'autisme surdiagnostiqué? Les écarts observés dans les tests neurocognitifs tendent à se réduire entre les personnes autistes et non-autistes depuis 50 ans. Photo: Getty Images Les différences entre personnes autistes et non-autistes se sont considérablement amenuisées au fil des ans. «C'était une intuition partagée par de nombreux chercheurs et cliniciens, dont nous avons désormais confirmation», affirme la professeure du Département de psychologie Isabelle Soulières, qui figure parmi les auteurs d’une étude qui en arrive à cette constatation, publiée en août dernier dans la prestigieuse revue JAMA Psychiatry.

C'est une étudiante au baccalauréat en psychologie de l'Université de Copenhague, Eya-Mist Rødgaard, qui signe l'étude à titre de première autrice. Celle-ci a effectué l'an dernier un stage au sein du Laboratoire sur l'intelligence et le développement en autisme que dirige Isabelle Soulières. Augmentation de la prévalence Obtenir le bon diagnostic. Psychiatrie : DSM-5, le manuel qui rend fou. Pétitions, appels au boycott, déclarations et livres chocs de spécialistes dénonçant un ouvrage "dangereux" qui fabrique des maladies mentales sans fondement scientifique et pousse le monde entier à la consommation de psychotropes... Aux Etats-Unis et dans de nombreux autres pays dont la France, la tension monte dans les milieux psy, à quelques jours de la présentation officielle de la nouvelle édition du DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), prévue au congrès annuel de l'Association de psychiatrie américaine (APA) qui se tient du 18 au 22 mai à San Francisco.

Sur le fond, il ne devrait guère y avoir de révélations. L'essentiel du contenu de cette cinquième édition de la "bible" de la psychiatrie a déjà été annoncé par l'éditeur et sponsor de l'ouvrage, l'APA. Une version préliminaire du DSM-5 avait d'ailleurs été mise en ligne sur Internet, en 2010, pour accueillir suggestions et critiques et permettre des aménagements. Sandrine Cabut. «Le business des surdoués est tout à fait juteux», dénonce Nicolas Gauvrit. Ces parents qui veulent croire que leur enfant est surdoué. «C’est valorisant de penser qu’on a un enfant intelligent plutôt qu’un petit dragon» L'intégration a des limites, pas l'école inclusive! Evaluation du dispositif d'intégration et d'apprentissages mixtes. 113 novembre 2016. Albert Jacquard : L'intelligence. Les territoires de l’éducation au programme des prochains Entretiens Ferdinand Buisson. Pour la saison 2019, les Entretiens Ferdinand Buisson feront leur rentrée le mercredi 6 novembre 2019, 17h-19h dans un nouveau lieu: la Bibliothèque Diderot de Lyon (site Descartes, salle “La Parenthèse” : 5 parvis René Descartes 69007 LYON).

L’entrée est libre et gratuite, sans inscription. Les Cités éducatives, lancées en 2019, sont le plus récent des dispositifs pour affronter la question des territoires qui semblent concentrer les difficultés sociales et éducatives. Du côté de l’enseignement supérieur, on s’interroge sur la polarisation des universités que risquent fort d’entrainer les Investissements d’Avenir. La prise en compte du “local” dans les politiques éducatives françaises visait historiquement à “donner plus à ceux qui ont moins”, par exemple par les dispositifs d’éducation prioritaire dès les années 1980, ou à faire prendre en charge certains investissements par les collectivités locales. Intervenant.e.s : «Il faut toujours remettre les diagnostics psychiatriques en question»

Allen Frances est pris entre deux feux: celui de ses confrères psychiatres et celui des antipsychiatries. Les premiers n’apprécient pas tous la charge que le professeur émérite de l’Université de Durham, en Caroline du Nord, mène inlassablement contre la cinquième révision du Manuel diagnostique et statistique américain des troubles mentaux (DSM-5), parue en mai dernier (LT du 06.05.2013). Mais les seconds sont les plus véhéments: ils lui reprochent de continuer à soutenir la psychiatrie malgré toutes les dérives qu’il dénonce.

C’est qu’Allen Frances vient du cœur du système. Il a participé aux DSM-3 et 3R, puis dirigé les travaux sur le DSM-4. A posteriori, il estime qu’il aurait mieux valu s’en tenir à la 3e édition, remontant aux années 1980, les suivantes ayant provoqué, par de simples modifications des définitions, des épidémies de troubles mentaux – autisme et troubles bipolaires, notamment. Allen Frances: Un tiers des mauvaises suggestions a été abandonné. L'invitée du 5h-6h30 - Première partie - Mélanie Cotting, co-fondatrice de Paho formation. 24 Heures: L’école inclusive épuise les profs – Julien Eggenberger. «Depuis plusieurs années, la réalité du métier a évolué et les conditions de travail se sont dégradées dans les cycles primaires, lâche le président du SSP Vaud Julien Eggenberger, lui-même enseignant.

Les retours du terrain sont unanimes. De plus en plus vite, ceux qui commencent le métier passent à temps partiel et de moins en moins veulent assurer une maîtrise de classe.» L’une des raisons importantes que soulève le SSP concerne la délicate question de l’intégration des élèves souffrant de troubles ou de handicaps. Ils ont des besoins particuliers et sont de moins en moins orientés dans des institutions parapubliques spécialisées. Une gestion de classe compliquée «Une fois qu’un problème est identifié vis-à-vis d’un élève, il n’est pas rare qu’il faille attendre un an voire plus avant d’obtenir une aide, témoigne Elise Glauser, enseignante de 1-2P sur la Riviera et membre de la direction du SSP Vaud. «Des principes à rediscuter» Trop de faux diagnostics de TDAH? - ACTUALITÉS - Estrie - Estrieplus.com - Le journal Internet. On n'entendait jamais parler de TDAH il y a 20 ans, mais aujourd'hui, ce trouble déficitaire de l'attention semble toucher un nombre important d'enfants.

Est-ce vraiment le cas? Ou est-ce que le TDAH a tout simplement «le dos large»? Dans le cadre de la Semaine du cerveau, Estrieplus s'est entretenu sur la question avec Véronique Parent, professeure au Département de psychologie de l'Université de Sherbrooke. Allons tout de suite droit au but; est-ce que les cas de TDAH sont plus nombreux aujourd'hui que dans les années 1980?

Pas nécessairement, répond la professeure Véronique Parent. C'est plutôt le nombre de faux diagnostics qui est à la hausse. Il est extrêmement facile de confondre le TDAH avec d'autres problèmes, explique Mme Parent. « On se base essentiellement sur l'observation des comportements pour poser un diagnostic, mais c'est facile de confondre le TDAH avec d'autres problèmes, par exemple, l'anxiété qui empêche l'enfant de se concentrer.

Augmentation des cas d'autisme? Autisme : comment rendre les parents fous ? Les estimations sont très disparates : certains diront qu'il y a 300.000 autistes en France, quand la ministre Marie-Arlette Carlotti, chargée des personnes handicapées, parle de 650.000. Les spécialistes s'inquiètent de voir de plus en plus d'enfants étiquetés autistes. Une situation dûe à l'élargissement de la définition, explique Catherine Vanier, docteur en psychologie, psychanalyste. On est passé de l'autisme aux troubles du spectre autistique. Au départ, les enfants considérés comme autistes étaient coupés du monde, ne parlaient pas, restaient en retrait et ne se développaient pas. Aujourd'hui, on considère comme autistes les enfants avec des problèmes à l'école, n'arrivant pas à se faire des amis, ou comprenant mal les autres.

Si on colle à un enfant l'étiquette d'autiste alors qu'il présente des troubles de la communication, peut-être une phobie sociale, les conséquences vont être terribles. Bientôt la génération «Bêta»? - Dossier. Temps de lecture 7 minutes Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante, disait George Orwell. Cette fois-ci, pour une fois, des arguments scientifiques nous donneraient raison! Neuf études menées dans sept pays d’Europe ont montré que les capacités cognitives des populations avaient baissé. En dix ans, le quotient intellectuel (QI), indice utilisé pour mesurer l’intelligence, aurait chuté en moyenne de 3,8 points en France, 2,7 points au Danemark ou encore 2 points en Finlande.

Ces résultats interpellent, car, depuis le siècle dernier, cet indice était en augmentation. Alors comment expliquer ces résultats? 1. Déjà en 1987, le chercheur James R. . ➜ A lire aussi: Moi surdoué, vous plaisantez? 2. Cherchant à justifier les régressions de QI qu’ils constatent, les chercheurs britanniques Edward Dutton et Richard Lynn ont mentionné l’influence de la génétique.

Cette théorie suscite la controverse dans le milieu scientifique. 3. 4. 5. 6. Troubles de l’attention et hyperactivité: Les enfants sont-ils vraiment tous devenus hyperactifs? Faut-il mesurer le QI de ses enfants ? Trop de diagnostics : des autistes qui n'en sont pas ? Enfants atypiques : «Attention à ne pas leur coller une étiquette» 

Les étiquettes dans l'éducation : quelles conséquences ? comment les remplacer ? Dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie… Attention aux surdiagnostics ! Troubles de l'apprentissage : les dangers du (sur-) diagnostic. Ces étiquettes qui collent à la peau des ados. Livres - Les enfants "actuels" selon Marie-Françoise Neveu. Explosion du nombre de diagnostics. Le recours à l'orthophoniste est-il trop fréquent pour les élèves de primaire? 6 pistes pour aider un enfant à se débarrasser d'une étiquette ou d'un rôle qui l'enferme (maladroit, égoïste, lent...) Dr Landman : «L'hyperactivité existe, pas le TDAH» Education prioritaire: Et si on supprimait les REP et les REP + comme le suggère la Cour des Comptes?

Troubles liés à l'apprentissage: explosion du nombre de diagnostics. Bioéthique / Normal ou pathologique? Hyperactif, surdoué, un enfant original ! 2016 – Le normal et le pathologique – Forum Européen de Bioethique. 60 pédiatres reviennent à la charge concernant le Ritalin. Conséquences du sur-diagnostic | Ya-des-matins.