background preloader

Ecole et société

Facebook Twitter

Ecole et société de Bernard COLLOT sur TheBookEdition.com. Cliquer pour agrandir Le premier tome des chroniques abordait surtout comment se construisaient les langages dans une école du 3ème type, la nouvelle approche de l’acte éducatif et ses conditions.

Ecole et société de Bernard COLLOT sur TheBookEdition.com

Dans ce second tome il est fait le rapprochement entre ce qui se passe ou ce qui devrait se passer à l’école et la société dans laquelle nous vivons. Sécurité, autorité, travail, démocratie… Logiquement Bernard COLLOT en vient aussi à proposer ce que pourrait être un autre système éducatif où l’école cesserait d’être une école d’État tout en étant une école résolument publique mais autrement publique. « Les leçons d’une école du 3ème type ! ». Il est inhabituel que des enfants puissent donner des leçons à la société, voire des leçons politiques ! Site web de l'auteur : Enseignant avec près de quarante années de pratiques en classes multi-âges. Interview de l'auteur. La place de l'école dans la société. Présentation de l'auteur Philippe Raynaud, Professeur des universités en science politique, enseigne à l’université de Paris-II Panthéon-Assas et est membre de l’Institut universitaire de France.

La place de l'école dans la société

D.Kambouchner.pdf. 76-98.pdf. Persée. La société contre l’école. Recensé : Marie-Claude Blais, Marcel Gauchet et Dominique Ottavi, Conditions de l’éducation, Stock, 2008 La philosophie politique est à la fois une source d’inspiration et de débat pour les sciences sociales.

La société contre l’école

Quelques-uns de ses grands courants, tels que le marxisme, les théories de la justice ou encore l’utilitarisme constituent des systèmes de pensée cohérents et forts qui servent – ou qui ont servi – d’ancrages théoriques pour penser les sociétés, les individus et la nature des liens sociaux. Il est donc pertinent de se demander comment cette tradition intellectuelle pense les institutions, et plus particulièrement l’école et la famille, et comment on en peut faire une lecture constructive pour rendre compte des évolutions actuelles des institutions et plus généralement de la société française. Regards_sur_l_ecole_suisse.pdf.

L'école peut-elle transformer la société ? Les performances et les inégalités scolaires ne reflètent pas automatiquement celles des sociétés.

L'école peut-elle transformer la société ?

Une recherche récente, à partir de comparaisons internationales, invite à relativiser l’emprise du diplôme et la méritocratie à la française. « L’éducation peut tout : elle fait danser les ours », disait Gottfried Leibniz. Certes, mais peut-elle à elle seule produire une bonne société ? , auraient pu lui rétorquer François Dubet, Marie Duru-Bellat et Antoine Vérétout. Dans Les Sociétés et leurs écoles (Seuil, 2010), leur dernier ouvrage, les trois sociologues ont voulu interroger l’idée, particulièrement prégnante en France d’après eux, selon laquelle il suffirait d’avoir une école égalitaire pour que la société devienne juste. Au terme de cette analyse complexe, les trois sociologues montrent la grande diversité d’arrangements possibles entre ces quatre dimensions, assez nettement indépendantes. Quelle école pour demain? (OCDE) Quelle école pour demain ? Commission Thélot.

La commission Thélot face à la crise de l’éducation.

Quelle école pour demain ? Commission Thélot

La commission Thélot, chargée par le gouvernement en 2003 de préparer la future loi d’orientation sur l’école, vient d’achever son rapport. Il s’agit d’une version provisoire et réputée confidentielle (la preuve…) Elle est donc certainement la plus fidèle aux idées et aux projets des auteurs. Ce document est très détaillé (près de 150 pages) Il prend en compte, au dire de ses auteurs, les résultats du débat sur l’école réalisé en 2003. Une autre école pour nos enfants. Quelle école pour demain ? 1Albert Prévos : Quelle école pour demain ?

Quelle école pour demain ?

C’est maintenant la part de prospective mais peut-être allons-nous rêver d’une manière réaliste, si cela est possible et si les deux termes ne sont pas antinomiques. Je remercie Agnès Van Zanten d’ouvrir ce débat. 2Agnès van Zanten : Plus modestement que de faire rêver sur l’école de demain, je voudrais dessiner quelques tendances que j’ai pu observer dans la recherche et qui me semblent importantes, ainsi que les plutôt positives pour l’avenir de l’école. Une question fondamentale est que l’école de demain s’inscrit dans un cadre sociogéographique nouveau.

Concrètement, cela signifie que nos modèles d’École, qui ont été construits au XIXe siècle dans le cadre de la construction des États-nations, ne sont plus adaptés aujourd’hui. Autre élément. Je voudrais dire un mot de plus, puisque j’ai parlé des enseignants, sur la transformation de l’administration et de l’action politique. Multimodale, l’école du 21e siècle! Il suffit de jeter un œil à diverses publications pédagogiques pour constater que les technologies influencent les modèles scolaires et transforment le paysage éducatif.

Multimodale, l’école du 21e siècle!

La classe donne une plus large part aux approches collaboratives et multimodales (en présence et à distance). Les systèmes intelligents génèrent l’information en flux, gardent des traces du déroulement des apprentissages et fournissent des rétroactions personnalisées instantanées. Error 404 Not Found. Société, école, complexité... malaises!