background preloader

Critiques RSN TIC

Facebook Twitter

La blogosphère, un espace public comme les autres ? Pourquoi (et surtout comment) ils ont quitté Facebook. « Get a life » (va t’acheter une vie), le logo Facebook détourné (boltron/Flickr/CC) « Cela faisait un an et demi que j’y pensais », « j’ai eu beaucoup de mal à sauter le pas » ...

Pourquoi (et surtout comment) ils ont quitté Facebook

Comme on se prépare à arrêter la cigarette, les internautes que Rue89 a rencontrés ont longtemps mûri l’idée de quitter Facebook. Récemment, ils ont décidé de rompre avec cette communauté de 800 millions de personnes, dont 23 millions d’« amis » français. Pour Sevin, blogueuse de 28 ans, le réseau social avait perdu de son intérêt. Les liens faibles, moteurs de notre diversité informationnelle. Les chercheurs de Facebook, menés par Eytan Bakshy, ont publié une nouvelle étude s’intéressant à comment les gens recevaient et réagissaient à l’information dans le cadre du réseau social.

Une étude qui nous invite à « Repenser la diversité de l’information dans les réseaux (voir le papier de recherche, intitulé, lui, plus modestement, « Le rôle des réseaux sociaux dans la diffusion de l’information »). Pourquoi « repenser la diversité de l’information dans les réseaux sociaux » ? Parce qu’habituellement, les chercheurs s’accordent à penser que ceux-ci favorisent l’homophilie, c’est-à-dire des liens avec des gens qui nous ressemblent favorisant le « rétrécissement » de la taille du web que nous fréquentons. Les liens faibles sont les gens les plus influents de nos réseaux sociaux L’expérience de Bakshy était relativement assez simple. Image : Illustration des liens forts et des liens faibles issue de l’étude d’Eytan Bakshy. Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman.

Le jour viendra où lire tranquillement un livre dans un parc deviendra un acte de résistance.

Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman

Nous ne sommes plus très loin en effet de Fahrenheit 451 et surtout de la nouvelle Le droit de lire, rédigée par Richard Stallman en… 1997, et malheureusement plus proche aujourd’hui de la triste réalité que de la fiction délirante[1] Le même Richard Stallman se livre ci-dessous à une comparaison édifiante entre un livre papier et un livre électronique (ou e-book). Je me retourne et suis alors bien content de trouver encore de vrais livres dans ma bibliothèque… De la diffusion des innovations à Twitter. S’il y a bien une théorie académique qui m’aura marqué cette année en classe, c’est bien la théorie de la diffusion des innovations de Rogers. Vertus démocratiques de l’Internet. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Démocratie participative. Espace public à l'heure d'internet. Global Media Journal.

Depuis les prémices de l’Internet, les pratiques des usagers ont évolué en même temps que les outils technologiques se démocratisaient.

Global Media Journal

Désormais, sur chaque continent, parfois même dans les régions les plus reculées, “la toile” est accessible chez soi, sur son lieu de travail, dans certains lieux publics ou encore dans les cybercafés. Que l’on se trouve dans un bureau de l’Université de Cocody à Abidjan ou au domicile d’une personne lambda à Bordeaux, si peu qu’on ait accès au réseau via un ordinateur, d’une culture à l’autre des similitudes se présentent: être accueilli par Google, lire ses courriels, envoyer un mot à ses amis sur Facebook, regarder sur MSN pour voir si une connaissance n’est pas connectée, etc.

Un fil conducteur à ces pratiques: se mettre en relation avec une ou plusieurs personnes par la voie numérique. Les changements sociaux induits par ce nouveau média sont à l’origine d’un vaste champ d’études. Approches théoriques des réseaux sociaux. Communications. ........................................................................................................SMYRNAIOS Nikos, Marty Emmanuel, Bousquet Franck, 2014, « Local pure players in Southern France between journalistic diversity and economic constraints », Communication au colloque international « Local journalism around the world: professional practices, economic foundations, and political implications », Oxford, 27 et 28 mars.

Communications

De la mobilité des téléphones et de la langue. Mis en ligne le lundi 19 octobre 2009.

De la mobilité des téléphones et de la langue

Très prisés par les jeunes, les messages envoyés par téléphone portable et écrits en « langage SMS », càd kom sa, sont régulièrement accusés de nuire à la bonne orthographe française. Pourtant, les SMS ne touchent pas à la langue en tant que telle : ils en constituent une forme dérivée, née d’une contrainte technique. Implications philosophiques » Révolution informationnelle et révolution numérique. L’objectif affiché de cet article est de parvenir à mettre en évidence le mouvement dans lequel émerge la démocratie numérique, un mouvement en profondeur et qui la dépasse.

Implications philosophiques » Révolution informationnelle et révolution numérique

« Carte blanche » du Monde : Les réseaux sociaux contre les classes sociales ? Pour en savoir un peu plus… Vous parcourez peut-être ces lignes parce que vous venez de lire le billet publié dans Le Monde, à la une du cahier « Sciences & Technos » du samedi 12 novembre 2011, et que vous avez voulu en savoir un peu plus ?

« Carte blanche » du Monde : Les réseaux sociaux contre les classes sociales ? Pour en savoir un peu plus…

Alors bienvenue ! Comme je l’ai indiqué hier, le quotidien voulait offrir une « carte blanche » aux sciences sociales dans son cahier « Science & Techno » du week-end, et je suis très heureux de pouvoir essayer d’y montrer environ toutes les six semaines que ces « sciences sociales » sont aussi des sciences, autant (sinon de la même façon) que l’astrophysique, la médecine ou les mathématiques. Le format de cette « carte blanche » est bien sûr très contraint : la contrepartie de sa bonne exposition à la une du cahier, c’est qu’elle ne doit pas dépasser 3.500 signes, espaces compris ! Internet et Google vont-ils finir par nous abrutir ?

Voici la traduction d’un article assez passionnant qui a connu un bel impact dans la sphère anglophone au moment de sa mise en ligne cet été.

Internet et Google vont-ils finir par nous abrutir ?

Son titre choc Is Google Making Us Stupid?