background preloader

Jalon 2: radioactivité

Facebook Twitter

Qu'est-ce que la radioactivité ? L’histoire de la radioactivité - Site de l'ANDRA. Henri Becquerel : une étonnante expérience En décembre 1895, le physicien allemand Wilhelm Röntgen découvre les rayons X, utilisés aujourd’hui dans de nombreuses applications comme l’imagerie médicale.

L’histoire de la radioactivité - Site de l'ANDRA

L’année suivante, un physicien français, Henri Becquerel, cherche à approfondir les observations de Röntgen. Il souhaite notamment découvrir si les phénomènes de phosphorescence et de fluorescence de l’uranium sont de même nature que les rayons X. Pour vérifier son hypothèse, il mène une série d’expériences. Mais il va bientôt faire une toute autre découverte… Par un jour nuageux, Becquerel ne peut exposer ses sels d’uranium phosphorescents à la lumière du soleil. Becquerel en tire deux conclusions : l’uranium émet naturellement un rayonnement qui lui est propre, l’intensité de ce rayonnement persiste dans le temps. Il se demande d’où l’uranium peut tirer son énergie avec une telle persistance... Pierre et Marie Curie : des travaux décisifs Les débuts de l’ère atomique En savoir plus.

Marie Curie, une scientifique engagée. Première femme à recevoir le Nobel, elle est l’une des plus grandes scientifiques du XXe siècle.

Marie Curie, une scientifique engagée

Mais Marie Curie ne fut pas qu’une savante studieuse dans son laboratoire. Son parcours fut animé par un engagement infaillible pour les droits des femmes, l’émancipation par le savoir, le progrès social, la paix entre les peuples. Maria Skłodowska naît à Varsovie en 1867, d’un père professeur de mathématiques et d’une mère institutrice. Élève brillante, elle participe très tôt à “l’université volante”, une école clandestine pour l’éducation populaire des Polonais, à une période où la Pologne est sous la domination de l’empire russe. Elle s’identifie au courant positiviste d’Auguste Comte qui cherche à comprendre le monde grâce à la science.

Marie Curie fréquente une communauté de scientifiques dreyfusards, laïcs, républicains et progressistes. Elle obtient le Nobel de physique à 36 ans, pour ses travaux sur la radioactivité et réussira l’exploit d’obtenir une 2e Nobel en chimie à 44 ans. Musée Curie - histoire famille Curie (Pierre et Marie) et radioactivité - Musée Curie.

[PODCAST - Le Jour J □ - E12 ] Le très secret "projet Manhattan" à l'origine de la bombe atomique. Le Projet Manhattan. Projet Manhattan : et l’humanité toucha sa fin. « Maintenant, je suis devenu la mort, le destructeur des mondes ».

Projet Manhattan : et l’humanité toucha sa fin

C’est, selon la légende historique, à cette phrase d’un texte sacré de l’hindouisme que pensa le physicien Robert Oppenheimer le 16 juillet 1945, devant le spectacle de l’explosion de la première bombe atomique, dans un désert du Nouveau Mexique. Trois semaines plus tard, les Etats-Unis larguaient la bombe A sur Hiroshima, tuant instantanément 80 000 personnes, plus des dizaines de milliers d’autres dans les semaines, les mois et les années suivantes. Cette histoire, c’est l’histoire du projet Manhattan, où comment les plus grands physiciens de leur temps ont engagé les Etats-Unis dans la course à la bombe. Projet Manhattan : et l’humanité toucha sa fin : c’est le programme funeste qui est le nôtre pour l’heure qui vient.

Les repères La première expérience de fission nucléaire a été réalisée en 1938 par la physicienne Lise Meitner, les chimistes Otto Hahn et Fritz Strassman. Le reportage du jour Écouter 7 min. Des scientifiques sous le Troisième Reich. Pourquoi Hitler n’a pas eu la bombe atomique. Août 1945, Hiroshima et Nagasaki, deux villes japonaises meurtries par l’arme atomique mise au point par les Américains.

Des scientifiques sous le Troisième Reich. Pourquoi Hitler n’a pas eu la bombe atomique

La fin d’une seconde guerre mondiale sanglante qui, à ses débuts, ne pouvait laisser imaginer que les Etats-Unis remporteraient la victoire dans cette quête de l’arme nucléaire. En 1939, c’est l’Allemagne qui prit la tête de la course à l’atome, forte des meilleurs physiciens et de laboratoires performants, et face à des équipes françaises et américaines déjà bien avancées. On prétend même que les nazis auraient procédé à un essai nucléaire en mars 1945... Vérité ou affabulation ? Que s’est-il passé, côté allemand, pour ruiner cette suprématie de départ ? Une émission en partenariat avec le magazine Pour la science , pour la seconde partie de la Marche des sciences , avec comme invitée Christine Berthaud , directrice du centre de communication scientifique directe à Villeurbanne. Interview de R. Oppenheimer en 1965.