Beatnik

Facebook Twitter

Jack Kerouac. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jack Kerouac

Jack Kerouac a passé la majeure partie de sa vie partagé entre les grands espaces américains et l'appartement de sa mère. Ce paradoxe est à l'image de son mode de vie : confronté aux changements rapides de son époque, il a éprouvé de profondes difficultés à trouver sa place dans le monde, ce qui l'a amené à rejeter les valeurs traditionnelles des années 1950, donnant ainsi naissance au mouvement beat. Ses écrits reflètent cette volonté de se libérer des conventions sociales étouffantes de son époque et de donner un sens à son existence. Un sens qu'il a cherché dans des drogues comme la marijuana et la benzédrine, dans l'alcool également, dans la religion et la spiritualité (notamment le bouddhisme), et dans une frénésie de voyages.

Kerouac.com - The source for all your Beat Generation needs. Jack Kerouac. Sur la route. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur la route

Résumé[modifier | modifier le code] Carte des trajets de Kerouac dans Sur la route: 1947 1949 1950 Le roman raconte de manière quasi autobiographique les aventures de l'auteur (nommé Sal Paradise dans le livre) et d'un compagnon de route, Neal Cassady (nommé Dean Moriarty dans le roman). On y croise également Allen Ginsberg (Carlo Marx) et William Burroughs (Old Bull Lee). Sur la route fut l'un des romans fondateurs de ce que Kerouac nomma lui-même la « Beat Generation ». Rédaction[modifier | modifier le code] La légende veut que ce livre ait été écrit d'un seul jet, en trois semaines (du 2 au 22 avril 1951), sur un rouleau de papier de 36,50 mètres de long, dans de longues sessions de prose spontanée et enfiévrée ; il crée ainsi un style d'écriture totalement personnel, en partie inspiré par son amour du mouvement jazz Be Bop, de ses fulgurances et de ses improvisations. Adaptations[modifier | modifier le code] William S. Burroughs.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William S. Burroughs

William S. Burroughs William S. Burroughs en 1977. Œuvres principales Principalement connu pour ses romans hallucinés mêlant drogue, homosexualité et anticipation[4], il est associé à la Beat Generation et à ses figures emblématiques : ses amis Jack Kerouac et Allen Ginsberg. . « Alors que Kerouac retourna vivre avec sa mère dans les années 1960 et épousa la sœur d’un ami d’enfance, et que Ginsberg régna pendant les années hippies, ce furent les années 1980 et 1990 […] qui allaient être l’ère de William Burroughs, le plus sombre des trois anges de la Beat Generation. »[5] Neal Cassady. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neal Cassady

Pour les articles homonymes, voir Cassady. Neal Cassady (Salt Lake City, - San Miguel de Allende au Mexique, ) est une personnalité américaine, compagnon de route de Jack Kerouac sur lequel il a eu beaucoup d'influence[1]. Neal Cassady a inspiré le personnage de Dean Moriarty du roman Sur la route. Neal Cassady est une figure incontournable de la beat generation[2] mais aussi du mouvement psychédélique des années 1960. Biographie[modifier | modifier le code] Fils de Maude Jean Scheuer et de Neal Marshall Cassady, sa mère meurt alors qu’il n’a que dix ans, et il est élevé par un père alcoolique à Denver, Colorado.

En 1947, Neal se rend à New York en compagnie de LuAnne Henderson, une fille de seize ans qu'il a épousée à sa sortie de prison en 1945 avec pour ambition d’apprendre la philosophie auprès d’Allen Ginsberg : LuAnne Henderson a quinze ans à leur rencontre, seize à leur mariage. Allen Ginsberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Allen Ginsberg Allen Ginsberg à Miami en 1985. Signature Biographie[modifier | modifier le code] Allen Ginsberg et Bob Dylan en 1975 Sa principale publication, Howl, un long poème en prose, est à sa sortie un scandale littéraire, en raison de son langage cru et explicite. En vertu de sa personnalité charismatique, Allen Ginsberg est d'ailleurs très souvent présent lors des manifestations : pacifistes contre la guerre du Viêt Nam, sociales contre les discriminations sexuelles, politiques avec les communistes, musicales en véhiculant une spiritualité orientale stimulée par les drogues.

Henry Miller. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henry Miller

Pour les articles homonymes, voir Miller. Son œuvre est marquée par des romans largement autobiographiques, dont le ton conjugue à la fois désespoir et extase. Miller s'est lui-même qualifié de « Roc heureux ». Son œuvre a suscité une série de controverses dans une Amérique mécanique et pécuniaire contre laquelle Miller a lutté car, pour lui, le but premier de la vie est de vivre. Il fut largement édité et célébré en Europe, cependant il faudra attendre les années 1960 pour qu'il connaisse du succès dans son pays (surtout dans l'élite américaine francophile et éduquée). Henry Miller a été durant sa jeunesse un grand admirateur de l’écrivain Knut Hamsun (prix Nobel 1920) ainsi que de Blaise Cendrars, qui fut également son ami et un des premiers écrivains de renom à reconnaître son talent littéraire.

Biographie[modifier | modifier le code] L'écrivain[modifier | modifier le code]