background preloader

CCEP

Facebook Twitter

Inclusion sociale et citoyenne. Mercredi, 18 Mai 2011 15:25 L’accès à une vie sociale et citoyenne complète pour les personnes en situation de handicap et l’une des ambitions affichées par la loi de 2005. La mise en place du droit à la compensation du handicap y concoure en permettant à la personne handicapée de palier ses déficiences fonctionnelles grâce à l’octroi d’aides techniques, humaines, financières … De même, du Plan personnalisé de Compensation qui prend en compte le projet de vie de la personne permet le cas échéant de financer un accès aux loisirs, à la culture, au sport, aux vacances*, etc. * en savoir plus sur l'accessibilité des lieux de vacances Le Titre VI de la loi de 2005 : citoyenneté et participation à la vie sociale S’agissant de l’inclusion citoyenne, ce titre inscrit dans la loi l’obligation d’accessibilité aux opérations de vote des personnes en situation de handicap. Le Titre IV de la loi de 2005 : Accessibilité.

L'information signalante. L'Information Signalante (Téléchargez la fiche d'information signalante) Pourquoi ? Signaler un enfant en danger est une obligation légale. Ne pas le faire peut entraîner une sanction disciplinaire et/ou pénale. Droit pénal : obligation d'informer (art 434.1 - art 434.3 - art 223.6 et Art. 40 du Code de Procédure Pénale) Article 434.1 : obligation pour quiconque ayant connaissance d'un crime possible à éviter ou susceptible de se renouveler, doit informer les autorités judiciaires sous peine de poursuites. Article 434.3 : même obligation que pour l'article 434.1, mais plus spécifiquement par rapporte à toute personne n'étant pas en mesure de se protéger elle-même (à cause de son âge, sa maladie, son infirmité, sa déficience...).

Article 223.6 : obligation d'informer pour tout officier publique / fonctionnaire Article 226.13 : poursuite pour toute provocation au suicide d'autrui Article 226.14 : secret professionnel non applicable / connaissance de fait de danger / mineur. Quand ? Comment ? Economie Numérique de la Nouvelle-Calédonie -- e-inclusion. r27221 61 article du professeur duniversite769 eric plaisance a768 propos de linclusion. La question de l'inclusion scolaire (Hervé Benoit) Directions de l´Enseignement de la Nouvelle-Calédonie. Saisine de la commission spécialisée La commission de circonscription de l'enseignement primaire (CCEP) est saisie pour définir, sur la base d'une évaluation pluridisciplinaire et des propositions faites par l'équipe éducative, les modalités de scolarisation de l'enfant en situation de handicap.

Ses propositions sont soumises à la CEJH-NC qui se prononce en dernier ressort. Ces modalités prennent en compte, dans un projet personnalisé, les mesures d'aides éducatives, rééducatives ou thérapeutiques dont l'enfant doit éventuellement bénéficier pendant les horaires scolaires. Formulaire de saisine de la CCEP Elèves scolarisés en classe ordinaire (bénéficiant éventuellement d'un dispositif d'intégration - DI) : projet personnalisé d'éducation et de scolarisation (PPESA) Le projet personnalisé est validé par la CCEP.

L'élève scolarisé en CLIS Les besoins spécifiques de certains enfants peuvent conduire la CCEP à proposer une scolarisation en classe d'inclusion scolaire (CLIS). Directions de l´Enseignement de la Nouvelle-Calédonie. Les délibérations adoptées par le congrès de la Nouvelle-Calédonie le 26 septembre 2005 relatives aux « parcours des enfants et jeunes qui présentent des besoins éducatifs particuliers » traduisent les missions d’accueil, d’aide et de soutien « d’une école de la réussite pour tous les élèves ». Ces missions s’exercent prioritairement dans le quotidien de la classe et, quand cela est nécessaire, avec l’aide de ressources complémentaires spécialisées. Ces besoins éducatifs particuliers concernent différents types de difficultés liées à l’histoire personnelle, sociale, culturelle ou linguistique des élèves.

Ils concernent particulièrement les enfants en situation de handicap et ceux présentant un trouble invalidant de la santé ou évoluant sur une longue période. L’enfant en situation de handicap a droit à l’éducation. Textes de référence L'équipe éducative à l'école primaire Formulaire de relevé de conclusions. Projettextescaledonie. Deliberation 122 du 26 09 2005 ChG 08 01 2009. Deliberation 122 du 26 09 2005 ChG 08 01 2009.

Handicap mag 2013 by awa-acp.

PROJETS PERSONNALISÉS INDIVIDUALISÉS

Comment obtenir un ordinateur en classe pour un enfant autiste. Mercredi dernier, c’était l’équipe éducative de 4ème pour le Petit Prince – ou d’après le tableau ci-dessus, l’équipe de suivi de scolarisation. J’ai obtenu plein de choses, notamment un ordinateur pour le Petit Prince alors je vais vous expliquer comment j’en suis arrivée là parce que c’est un travail de fond sur plusieurs mois ! Au mois de décembre, j’ai eu rendez-vous avec le psychiatre du CMP à qui j’ai transmis mes inquiétudes au sujet de la lenteur de mon fils en écriture, du manque d’organisation qui faisait que si ça suffisait pour la 4ème, ça n’allait pas passer au lycée.

Je voulais prendre les devants avant qu’il ne soit trop tard et essayer de l’aider à se structurer pour qu’il ait plus de facilité à son entrée en 2nde. 1) Faire un bilan psychomoteur ou ergothérapeutique En effet, c’est la MDPH qui alloue le prêt d’un ordinateur et peut (je crois) prendre en charge les séances d’ergothérapie qui vont avec. 2) Bétonner son dossier AEEH 4) Pourquoi l’ergothérapeute ?

WordPress: Mener une équipe de suivi de scolarisation ESS. Vous vous demandez comment faire ? Vous avez besoin de conseils ? D'abord chacune des réunions que je mène est différente : les élèves ne sont pas les mêmes, les objectifs non plus..donc il n'y a pas de recette...par contre je peux vous donner quelques clés. DE celles qui ne se trouvent pas dans les livres...des conseils pratiques ...

Je ne suis pas enseignant référent et je vous donne la manière dont ça se déroule dans un contexte d'exercice qui est un IME..il peut donc y avoir des variantes .. C'est quoi une ESS ? C'est une réunion qui a lieu au minimum une fois par an pour "évaluer" la mise en place du PPS L'enseignant référent invite les participants et anime la réunion. Les parents sont obligatoirement présents. Si un des participants vient à manquer ( parents, ER ou l'enseignant de la classe) alors la réunion es caduque.

Les objectifs de cette réunion: De quels documents a-t-on besoin? Le PPS est rédigé par la MDPH donc nous n'avons pas à nous en occuper. Combien de temps prévoir ? Vers une déscolarisation massive des enfants handicapés, L'incroyable réalité ..... Une catastrophe sans précédent, voilà qui résume la rentrée 2015 des enfants handicapés, une rentrée placée sous le signe de la liquidation de loi 2005 par un gouvernement qui ayant massivement voté contre lors de son passage à l'assemblée nationale, a entrepris sans détour de la détricoter discrètement dans un silence complice des associations de défense des personnes handicapées, qui y participent sans aucun état d'âmes. Pourtant, en écoutant les discours du duo Belkacem-Hollande, nous pourrions penser que cette rentrée serait celle de la mise en œuvre de l'inclusion scolaire mais derrière ces discours de façade, cette communication bien rodée se cache bien des surprises, un plan de déscolarisation massive, qui laissera peu de place à ces enfants différents, relégués dans des structures, des Ulis Écoles, véritable centre de tri, un nivellement par le haut ou beaucoup ne seront que de passage.

Liens vers la Pétition : Stop au contrats illégaux, Régularisation immédiate. École inclusive : 3 textes publiés pour améliorer l’accueil des élèves en situation de handicap à l’école. Éducation nationale Publié le 27 août 2015 Depuis la loi Handicap du 11 février 2005, le nombre d’élèves scolarisés en situation de handicap a plus que doublé : plus de 260 000 enfants bénéficient aujourd’hui de parcours spécifiques alors qu’ils étaient seulement 117 834 en 2006. Au-delà de cette évolution quantitative, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a décidé de poursuivre activement, au cours de cette année scolaire, l’amélioration qualitative des parcours individuels de ces élèves.

Dans cette perspective, trois textes importants sont publiés cette semaine et rassemblés dans le bulletin officiel de l’éducation nationale du 27 août 2015. La circulaire n° 2015-129 publiée ce jour prévoit qu’à partir de la rentrée, l’ensemble de ces dispositifs collectifs prendront le nom d’ULIS : ULIS école, ULIS collège, ULIS lycée, ce qui permettra une meilleure lisibilité pour les familles.

Photo © MENESR Tags : Handicap, ULIS.