background preloader

Moussaouis

Facebook Twitter

TPE: contrefaçon de vêtements et de maroquinerie. L'impact économique de la contrefaçon - La contrefaçon des produits de luxe. Un manque à gagner pour les entreprises Dans le secteur des articles de luxe et de la mode, une idée reçue, est ancrée dans l’esprit de certaines personnes mal informées.

L'impact économique de la contrefaçon - La contrefaçon des produits de luxe

En effet, pour elles, la contrefaçon de produits de luxe contribue à la diffusion de l’image de marque sans entraîner un manque à gagner important. Cette idée ne peut être retenue, car le consommateur qui achète une contrefaçon n’aurait probablement pas acheté l’original pour des raisons évidentes qui sont des coûts forts importants. Pour l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), cette attitude laxiste a pu être un facteur favorable à la progression de la contrefaçon d’articles de luxe en Europe. Il n’en demeure pas moins que l’industrie du luxe doit faire face à une nouvelle génération de produits contrefaisants pour laquelle la distinction avec les produits authentiques est très difficile à faire. En France, l’union des fabriquant a estimé la perte annuelle à 6 milliards d’euros.

Document officiel lvmh. Document officiel lvmh. Les moyens de lutte. Face au développement des articles contrefaits, des moyens de plus en plus facile de se les procurer (Internet), des politiques de lutte ont été mises en place.

Les moyens de lutte.

Ces politiques se retrouvent à deux niveaux : au sein même de la marque et auprès des états par la mise en place de textes législatifs répressifs. Il faut bien voir qu’il existe entre les marques et les états concernés un point de ralliement, c’est la politique de l’emploi. En effet, en raison de la contrefaçon et de l’atteinte portée aux marques, celles-ci affaiblies par la contrefaçon entraînant un chiffre d’affaire moins important, limitant l’emploi se sont retournées vers les états pour demander de l’aide à protéger leur marque. Les états concernés par ces emplois perdus ont réagit par la mise en place de textes protégeant les marques de luxe.

Est crée en 1995 en France, le Comité national anti-contrefaçon pour améliorer l'efficacité de l'ensemble du dispositif national. Taille : On y retrouve notamment : Presentation-groupe-2015-avril-2016. Dossier de presse contrefaçon sept 2011. LVMH, de l’art de la guerre contre la contrefaçon. La contrefaçon peut être désignée comme la première fraude commerciale.

LVMH, de l’art de la guerre contre la contrefaçon

Elle s’est développée en parallèle du développement du commerce lui-même. Le monde grec et romain la subissait déjà à l’époque et elle perdura à l’état parasitaire au cours des siècles demeurant marginale et artisanale, la contrefaçon telle que nous la connaissons aujourd’hui apparaissant à la fin du XIXème siècle en même temps que l’attrait pour les marques et l’essor de l’industrie. C’est dans cette période foisonnante d’innovations et d’inventions que Louis Vuitton comprit en 1888 que le seul moyen de se protéger de la contrefaçon était non seulement de déposer un brevet sur ses malles plates mais aussi d’adopter un nouvel imprimé sur ses créations consistant en un damier beige et brun et portant l’inscription « Marque Louis Vuitton déposée ».

La lutte constante du géant français du luxe face aux géants mondiaux du web… LVMH est l’entreprise la plus offensive de son secteur. Pierre Magnin Sources : Webographies :