background preloader

Mythologie greque

Facebook Twitter

Icare. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Icare

Dans la mythologie grecque, Icare (en grec ancien Ἴκαρος / Ikaros) est le fils de l'architecte athénien Dédale et d'une esclave crétoise, Naupacté (également appelée Naucraté). Il est connu principalement pour être mort après avoir volé trop près du Soleil alors qu'il s'échappait du labyrinthe avec des ailes de cire créées par son père. Mythe[modifier | modifier le code] À cause de ses trahisons répétées, Dédale est jeté avec son fils Icare dans le labyrinthe dont il est l'architecte. Ne pouvant emprunter ni la voie des mers, que Minos contrôlait, ni celle de la terre, Dédale eut l'idée, pour fuir la Crète, de fabriquer des ailes semblables à celles des oiseaux, confectionnées avec de la cire et des plumes.

Interprétations[modifier | modifier le code] D’après Dion de Pruse dans le IVe Discours, la machine de Dédale est « impuissante », et Icare est victime de sa vantardise et sa naïveté. Tirésias. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tirésias

Origines du don de prophétie[modifier | modifier le code] Tirésias ne naquit pas devin et aveugle : son pouvoir et sa cécité résultent de sa rencontre avec les dieux. Il existe différentes versions de ce mythe. Le bain d’Athéna[modifier | modifier le code] Selon la version de Phlilies que l'on retrouve dans la Bibliothèque du Pseudo-Apollodore, Tirésias, adolescent, était en train de danser et de chanter quand il surprit Athéna se baignant nue dans une source du mont Hélicon. Cette version est également présente dans l'œuvre de Callimaque[1] et dans celle de Nonnos de Panopolis[2]. La métamorphose de Tirésias[modifier | modifier le code] La deuxième version sur l'origine des dons de Tirésias nous vient d'Ovide.

Quand Jupiter prétendit que la femme prenait plus de plaisir que l'homme à l'acte sexuel et que son épouse Junon prétendit le contraire, les dieux demandèrent l'avis de Tirésias qui avait l'expérience des deux sexes. Emiliano J. Oreste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oreste

Dans la mythologie grecque, Oreste (en grec ancien Ὀρέστης / Oréstês) est un Atride, fils du roi Agamemnon et de Clytemnestre, et le frère cadet d'Iphigénie et d'Électre ainsi que, selon Sophocle et Euripide, de Chrysothémis. Mythe[modifier | modifier le code] Sources[modifier | modifier le code] Iolaos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Iolaos

Mythe[modifier | modifier le code] Télamon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Télamon

Dans la mythologie grecque, Télamon (en grec ancien Τελαμών / Telamốn), fils d'Éaque et d'Endéis, frère de Pélée et père d'Ajax le grand et de Teucros, est roi de l'île de Salamine. Dans sa jeunesse, il se rendit coupable, avec Pélée, du meurtre de son demi-frère Phocos. Son père Éaque ayant participé à la construction des murailles de Troie, il connaissait leur point faible et parvint à entrer dans la ville lors de l'expédition d'Héraclès contre Troie. Il obtint en butin Hésione, fille de Laomédon[1] et la rendit mère de Teucros, demi-frère d'Ajax le Grand[2] : avec Hésione comme mère de Teucros, celui-ci a également du sang de la famille royale de Troie.

Selon certains auteurs, Ajax et Teucros sont frères. Représentations artistiques[modifier | modifier le code] Les Étrusques utilisèrent souvent la figure de Télamon en atlante soutenant le monde dans des frises de leurs tombes[3]. Teucros fils de Télamon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Teucros fils de Télamon

Pour les articles homonymes, voir Teucros. Dédale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dédale

Platon dans son Ménon[1] dit les statues de Dédale « si saisissantes de vérité qu’il fallait, selon la légende, les enchaîner pour les empêcher de s’enfuir » ; et dans l’Alcibiade majeur[2] il rappelle que Dédale est le patron des sculpteurs, qui le tenaient pour leur ancêtre commun[3]. Sisyphe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sisyphe

Dans la mythologie grecque, Sisyphe (en grec ancien Σίσυφος / Sísuphos), fils d'Éole (le fils d'Hellen) et d'Énarété, est le fondateur mythique de Corinthe. Mythe[modifier | modifier le code] Fondateur mythique de Corinthe, fils d'Éole ; son ascendance et sa descendance sont citées dans l'Iliade. Phénix. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Phénix

Phénix par Friedrich Justin Bertuch, 1790-1830. Le phénix, ou phœnix (du grec ancien φοῖνιξ / phoînix, « pourpre »), est un oiseau légendaire, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s'être consumé sous l'effet de sa propre chaleur. Il symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection. Georges Cuvier (1769-1832) voyait en lui le faisan doré (Chrysolophus pictus). Phaon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Phaon

Dans la mythologie grecque, Phaon (en grec ancien Φάων / Pháôn) est un jeune homme réputé pour sa beauté. Mythe[modifier | modifier le code] Il aurait d'abord été un vieux batelier, faisant passer les voyageurs de Lesbos en Asie Mineure[1],[2]. Il transporte un jour Aphrodite sans la reconnaitre, et pour le récompenser de son zèle la déesse lui donne un onguent qui en fait le plus beau des hommes sitôt qu'il s'en oint[3]. Persée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La légende de Persée, en particulier les épisodes de Méduse et d'Andromède, a connu une grande fortune après l'Antiquité.

Il est probable qu'elle ait influencé les légendes chrétiennes des saints pourfendeurs de dragon, comme celle de saint Georges[1]. Mythe[modifier | modifier le code] Pélée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythe[modifier | modifier le code] Au retour de l’expédition des Argonautes à laquelle il prit part, il participe à la chasse du sanglier de Calydon où il tue accidentellement son beau-père. Il doit se réfugier à Iolcos auprès du roi Acaste qui le purifie, mais la femme d'Acaste, Astydamie, s'éprend de Pélée, contrairement à lui qui la repousse. Pour se venger, elle fait croire à Antigone que Pélée va épouser sa fille Stéropé et à Acaste qu'il lui a fait des avances, et d'après d'autres versions il lui aurait fait violence.

Antigone se pend. Patrocle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Patrocle (en grec ancien Πάτροκλος / Pátroklos ou Πατροκλῆς / Patroklễs, littéralement « la gloire (κλέος / kléos) du père (πατήρ / patếr) ») est un des guerriers grecs de la guerre de Troie, principalement décrit dans l’Iliade. Dans le récit homérique, Patrocle « Ménœtiade »[1] est l'ami intime d'Achille mais également son cousin[2], qui l'accompagne à Troie. Quand les Troyens menacent d'envahir le camp grec, il supplie en vain le héros de reprendre les armes, mais obtient la permission de mener lui-même les Myrmidons au combat. Il parvient à mettre en déroute l'ennemi, mais finit par trouver la mort de la main d'Hector.

Palamède (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Palamède. Palamède (Παλαμήδης / Palamêdês) est l'un des princes grecs qui prirent part à la guerre de Troie, descendant des rois Bélos et Danaos. Eschyle, Sophocle et Euripide ont tous écrit des pièces mentionnant Palamède. Nestor. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Apollon, pour se racheter du meurtre des Niobides, lui accorde de vivre plus de trois générations.

Devenu roi, il combat à de multiples reprises les Pyliens et les Épéens, coupables de raids sauvages sur son royaume. Il manque de peu de massacrer les Molionides qui sont sauvés par Poséidon. On lui attribue la mort du géant Éreuthalion, tué en combat singulier. Il participe à la chasse au sanglier de Calydon, au combat des Lapithes contre les centaures et on évoque parfois son nom dans l'expédition des Argonautes. Nestor est l'un des rares Grecs connaissant un retour de la guerre sans histoire.

Ménélas. Méléagre (mythologie) Lyncée. Hercle. Amphiaraos. Étéocle. Création de Étolos. Asclépios. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός / Asklêpiós, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu de la médecine. Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire. Il correspond à l'Esculape romain, dont le nom est une traduction en alphabet latin du dieu grec, et à l'Imhotep égyptien.

Jason. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jason et Médée joignant leurs mains droites, sarcophage romain de la fin du Ier siècle ap. Dioscures. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avatars grecs de la figure indo-européenne des dieux jumeaux, les Dioscures sont le symbole des jeunes gens en âge de porter les armes. Ils apparaissent comme des sauveurs dans des situations désespérées et sont les protecteurs des marins[1]. Capanée. Adonis (mythologie) Admète. Actéon. Atlas (mythologie) Amycos. Ajax fils de Télamon. Agamemnon. Achille. Zeus.

Poséidon. Hestia. Hermès. Héra. Héphaïstos. Hadès. Dionysos. Déméter. Arès. Artémis.

Athéna. Apollon. Aphrodite. Ananké (mythologie) Chaos (mythologie) Chronos. Érèbe. Éther (mythologie) Gaïa. Hypnos. Héméra. Moros (mythologie) Création de Nèsoi (mythologie)

Nyx. Ouranos. Ouréa. Éros. Pontos. Tartare (mythologie) Thalassa (mythologie) Thanatos. Céos (Titan) Crios. Cronos. Hypérion (mythologie) Japet (Titan) Mnémosyne. Océan (mythologie) Phébé (Titanide) Rhéa (mythologie) Téthys (mythologie) Théia. Thémis. Asia (Océanide) Astéria. Astréos (Titan) Atlas (mythologie) Aura (mythologie) Dioné (mère d'Aphrodite) Éos. Épiméthée. Eurybie. Eurynomé (Océanide) Hélios. Lélantos. Léto. Ménétios (Titan) Métis (mythologie) Prométhée. Ophion (mythologie) Pallas (Titan) Persès (Titan) Séléné. Styx.