background preloader

Presse malathion

Facebook Twitter

Un nouvel allié pour les anti-malathion. T.

Un nouvel allié pour les anti-malathion

F Jeudi 26 Mars 2015 - 10h38 Le collectif citoyen qui dénonce depuis des mois l’utilisation du malathion, pesticide et neurotoxique utilisé dans la lutte contre le chikungunya, a reçu hier le soutien de la section syndicale Sud du conseil général, qui réclame « l’arrêt définitif » des pulvérisations du produit. Plus de 300 partisans sur sa page Facebook, environ 2 300 signataires de sa pétition en ligne, le collectif citoyen qui lutte depuis des mois contre l’utilisation du malathion, le pesticide et neurotoxique pulvérisé en Guyane afin de lutter contre l’épidémie de chikungunya.

Hier, alors qu’une poignée de membres du collectif étaient réunis sous le kiosque de la place des Amandiers, à Cayenne, ils ont eu la surprise de voir se joindre à eux un allié inattendu. En l’occurrence, le secrétaire général de la section syndicale Sud du conseil général, Sylvain Marie-Magdelaine. Le malathion "suspendu"

Boîte aux lettres. Lettre ouverte adressée aux parlementaires d’EELV, le député Michel François-Lambert, le sénateur Jean Dessessart, la sénatrice Aline Archimbaud en réaction à la publication de l’article du Figaro : Au moment où je lis ces quelques lignes sur le Figaro, je ne peux que ressentir un sentiment mitigé de dégout et de colère, tant le mépris fut de circonstance par les responsables de la démoustication en Guyane à l’égard de Guyane Ecologie et du Collectif stop malathion en Guyane opposés à l’utilisation du malathion, produit reconnu dangereux pour la santé des humains et autres formes de vies (insectes, oiseaux poissons, plantes…).

Boîte aux lettres

Il faut arrêter de toute urgence la pulvérisation du malathion en Guyane et lancer une étude sur les impacts de cette campagne calamiteuse. Mes amitiés écologistes José Gaillou Conseiller régional Porte parole Guyane écologie Un peu de lecture: Le malathion, « cancérogène probable » selon l'OMS. Chik' : un an de présence en Guyane. Pourquoi l'autorisation du malathion inquiète-t-elle la Guyane ?

Chikungunya: trois ministres défendent l'utilisation temporaire du malathion. Ségolène Royal (Écologie), Marisol Touraine (Santé) et George Pau-Langevin (Outre-mer) défendent l'utilisation "temporaire" et "contrôlée" de l'insecticide malathion dans la lutte contre le moustique vecteur du chikungunya, alors que s'y opposent des habitants de la Guyane.

Chikungunya: trois ministres défendent l'utilisation temporaire du malathion

Le département n'est pas encore en épidémie généralisée, avec 1.665 cas recensés, et les autorités sanitaires tentent de retarder l'extension du virus. Pour ce faire, le malathion - qui tue les moustiques adultes - a été autorisé pour 6 mois et devrait commencer à être pulvérisé en septembre. En effet, les moustiques sont devenus résistants à l'insecticide communément utilisé, la deltaméthrine et "l'éradication des gîtes larvaires est particulièrement difficile". A l'annonce de cette autorisation, une pétition a été lancée pour s'opposer au malathion, biocide neurotoxique. Elle avait recueilli 1.080 signatures vendredi. Malathion : l'ARS interdit aux scientifiques de l'Institut Pasteur de répondre aux questions sur leur étude. Femmes enceintes et bébés : vigilance! Chikungunya : utiliser le "malathion", un insecticide toxique ? Dilemme en Guyane. Le moustique-tigre est le vecteur du chikungunya ou de la dengue (INSTITUT PASTEUR).

Chikungunya : utiliser le "malathion", un insecticide toxique ? Dilemme en Guyane

Aedes albopictu. Sous ce nom barbare se cache l’ennemi n°1 des départements français d’Amérique. Plus connu comme "moustique tigre", cet insecte, vecteur du chikungunya, terrorise depuis plus d’un an maintenant la population comme les autorités sanitaires françaises. C’est que ce moustique semble bien déterminé, malgré lui, a réitéré l’épisode malheureux traversé par la réunion en 2006, mais cette fois-ci de l’autre côté du globe. À la Réunion, il avait touché 250.000 personnes et provoqué 203 décès, perturbant durablement la vie locale et son économie, en particulier le tourisme vital à cette île de l’océan Indien. Des épidémies dévastatrices Voilà que sept ans plus tard, le scénario catastrophe semble se reproduire à une vitesse fulgurante. Las, la situation semble être plus compliquée en Guyane. Pourtant, la Guyane n’en est pas à sa première épidémie due aux moustiques.

Chikungunya : la Guyane commence les pulvérisations de malathion, autorisé à titre dérogatoire. Les pulvérisations de malathion pour lutter contre Aedes aegypti, le moustique vecteur du chikungunya et de la dengue, ont commencé ce mardi en Guyane.

Chikungunya : la Guyane commence les pulvérisations de malathion, autorisé à titre dérogatoire

Le recours à un biocide interdit en Europe a été autorisé pour une durée de six mois dans ce DOM d’Amérique latine. L’usage de ce produit, potentiellement toxique pour l’homme et l’environnement, fait polémique en Guyane, seul département où le malathion a été autorisé à ce jour. 500 cas par semaine Contrairement aux Antilles, l’épidémie de chikungunya est restée sous contrôle pendant plusieurs mois en Guyane depuis le premier cas autochtone en février 2014.

Mais la situation s’est récemment aggravée. La dégommeuse revient. La Levée Des Voiles » EN GUYANE LE GAZAGE DE LA POPULATION C’EST MAINTENANT. Entre 5h00 et 5h30 du matin, je suis réveillé par le bruit de l’énorme pulvérisateur monté sur un pick-up qui passe et repasse devant ma maison à Matoury (commune limitrophe de Cayenne) et par l’odeur irritante que dégage l’insecticide que ce véhicule pulvérise. 10 minutes plus tard les enfants sortent de leurs maisons pour attendre le bus scolaire le long des chemins qui viennent d’être aspergés !

La Levée Des Voiles » EN GUYANE LE GAZAGE DE LA POPULATION C’EST MAINTENANT

On peut encore sentir l’odeur infecte de ce poison qui vous prend à la gorge comme si l’on venait de respirer de l’ammoniac ! C’est donc en pleine nuit, pendant notre sommeil que la pulvérisation d’insecticides est pratiquée dans les quartiers à forte densité de population par les services techniques du conseil général de Guyane. Pourquoi de nuit me direz-vous, quand toute la population se trouve chez elle en sommeil ?

Et pourquoi aucune information n’est donnée sur les jours et les heures de passage au préalable ? Source photo: Guyaweb.com « Je décide sans savoir. Très rassurant en effet. by. Chikungunya : le malathion et le spectre du « monstre chimique » Cayenne, le lundi 18 août 2014- Huit mois après son émergence sur l’île de saint Martin, l’épidémie de chikungunya ralentit aux Antilles mais continue sa progression en Guyane a annoncé le 15 août la cellule interrégionale d'épidémiologie (CIRE) de l'Institut de veille sanitaire (INVS).

Chikungunya : le malathion et le spectre du « monstre chimique »

Depuis le début de l'épidémie ce sont 135 425 personnes qui ont été atteintes par ce virus provoquant 31 décès. Pour endiguer une progression rapide du virus en Guyane les mesures habituelles de destruction des gîtes à moustiques et d’éducation des populations ont été prises. Chikungunya : la Guyane commence les pulvérisations de malathion, autorisé à titre dérogatoire. Malathion en Guyane : De l’intoxication inutile à une véritable violence sociale. Chikungunya: pulvérisations de malathion, insecticide controversé, en Guyane - Flash actualité - Santé - 15/11/2014. RENDEZ VOUS DE L'INFO - 03 DECEMBRE 2014. Chikungunya News : toutes les informations sur le virus et l'épidémie.