background preloader

Viol de guerre

Facebook Twitter

La Libye reconnaît comme « victimes de guerre » les femmes violées. Guerres & prostitution. Viols, tortures : le calvaire des femmes en Centrafrique. Du viol colonial. Le viol des Africaines et des Afro-descendantes par des Européens était un phénomène si répandu depuis la « découverte de l’Afrique » qu’un peintre flamand, Christiaen van Couwenbergh (1604-1667), en fit un tableau qui se trouve conservé en France au musée de Strasbourg.

Du viol colonial

Dans cette peinture intitulée « Le rapt de la négresse » ou « le viol de la négresse », qui constitue un document exceptionnel, deux jeunes Européens, nus, s’apprêtent à violer une Africaine. En Pologne, une sculpture d'un soldat soviétique violant une femme provoque la colère de Moscou. Quelques réflexions sur le viol de guerre, crime contre l’humanité.

Ceci est un ensemble de réflexions dont je ne dirais pas qu’elles sont toutes incontestables ou vraiment abouties, mais auxquelles il me semble important de réfléchir, ensemble.

Quelques réflexions sur le viol de guerre, crime contre l’humanité

En 2008, l’Organisation des nations unies a reconnu le viol de guerre comme crime contre l’humanité. Aujourd’hui, quand on pense aux viols de guerre, on pense en premier lieu à la République démocratique du Congo, RDC, où la situation est dramatique. On pense, parfois aussi, aux viols de femmes allemandes par "le libérateur soviétique", l’homme au couteau entre les dents. Stop Rape Now. Women Under Siege. WMC’s Women Under Siege is a journalism project that investigates how rape and other forms of sexualized violence are used as tools in genocide and conflict throughout the 20th century and into the 21st.

Women Under Siege

Originated by Gloria Steinem, it builds on the lessons revealed in the anthology Sexual Violence Against Jewish Women During the Holocaust by Sonja Hedgepeth and Rochelle Saidel, and also in At the Dark End of the Street: Black Women, Rape and Resistance—a New History of the Civil Rights Movement from Rosa Parks to the Rise of Black Power by Danielle McGuire. In the belief that understanding what happened then might have helped us prevent or prepare for the mass sexual assaults of other conflicts, from Bosnia to the Democratic Republic of the Congo, this Women’s Media Center project is exploring this linkage to heighten public consciousness of causes and preventions. Please click over to WomenUnderSiegeSyria.crowdmap.com for our live, crowdsourced map of rape in Syria.

Secourir les femmes victimes de viol au Congo. Rose a 9 ans.

Secourir les femmes victimes de viol au Congo

Elle a été violée alors que sa mère était à l’église. Assise sur son lit, dans un refuge de Goma, elle raconte, la voix brisée par les larmes, comment les soldats ont débarqué dans sa maison, avant de lui sauter dessus et de lui écarter les jambes avec une telle brutalité qu’une de ses hanches est disloquée. Elle a également de telles blessures génitales qu’il lui est désormais difficile de marcher. Cette petite fille fait partie des millions de femmes victimes de la guerre qui déchire le Congo depuis quinze ans, et où le viol est utilisé comme une arme pour démoraliser les communautés. Viol de masse des Françaises en 1945 - 1/2.

Viol de masse des Françaises en 1945 - 2/2. Mary Louise Roberts : "Le sexe a été une manière d'assurer la domination américaine" GSF-Approche historique des violences sexuelles en temps de guerre. Helping Women Survivors of War Rebuild Their Lives. Les femmes du Congo face aux séquelles des viols. La situation dramatique des rescapées de la guerre et de la violence sexuelle. « S’il y avait eu la paix, cela ne nous serait pas arrivé » , dit Kasoke Kabunga.

Les femmes du Congo face aux séquelles des viols

Dr Mukwege: L'homme qui répare les femmes. La première fois qu'il a vu dans son cabinet une femme violée, c'était en 1999.

Dr Mukwege: L'homme qui répare les femmes

Le Dr Mukwege travaillait dans une région montagneuse perdue de l'est de la République démocratique du Congo. Il y était le seul gynécologue. Il dormait très peu, travaillant presque jour et nuit. Et voilà que cette femme arrive, brisée. Elle avait été violée à 500 mètres de l'hôpital. En 14 ans de pratique dans la région, le Dr Mukwege n'avait jamais rien vu de tel. Le Dr Mukwege demande que le viol soit considéré "arme de guerre" comme les armes chimiques. International Le médecin Denis Mukwege, qui a acquis une renommée internationale en soignant les femmes violées en République démocratique du Congo (RDC), a appelé samedi à Stockholm à tracer la même "ligne rouge" contre le viol comme "arme de guerre" que contre les armes chimiques.

Le Dr Mukwege demande que le viol soit considéré "arme de guerre" comme les armes chimiques

"Il faut absolument qu'on arrive à tracer une ligne rouge. Tout le monde a peur des armes chimiques et je pense qu'on a tracé une ligne rouge. Quand la Syrie en a utilisé, tout le monde a dit: stop, ce n'est pas acceptable", souligne le gynécologue-obstétricien congolais. Agé de 58 ans, il s'occupe de femmes violées et brutalisées dans son hôpital spécialisé de Bukavu, dans l'Est de la RDC, où plus de 3.500 victimes sont prises en charge gratuitement chaque année. RDC: appel à la mobilisation contre les viols d'enfants et de bébés.

"J'exerce mon métier depuis 30 ans et pour la première fois, j'ai opéré il y a deux semaines un bébé âgé de deux mois", a raconté le Dr Mukwege samedi lors de la conférence "Les hommes contre la violence faite aux petites filles", organisée à Kavumu, près de Bukavu, dans la province riche et instable du Sud-Kivu (est).

RDC: appel à la mobilisation contre les viols d'enfants et de bébés

"Nous appelons à une mobilisation générale pour honorer les survivantes, enrayer la violence et prévenir la répétition de ces pratiques sauvages", poursuit-il dans un communiqué de la branche congolaise du mouvement d'hommes féministes V-Men International, qu'il parraine. Selon lui, "depuis un an, des dizaines de bébés et de jeunes filles ont été victimes d'actes barbares qui affectent notre communauté et font honte à notre humanité commune". Stop au viol comme arme de guerre : Pour un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo.

Mesdames, Messieurs, Qui n'a pas entendu parler du traitement inhumain que subissent les femmes dans les zones de combats en République démocratique du Congo, où les femmes sont prises comme champ de bataille et le viol une véritable arme de guerre ?

Stop au viol comme arme de guerre : Pour un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo

On entend par-ci, par-là, des personnalités, des experts et des observateurs stigmatiser ces violences faites aux femmes de la RDC sans qu’aucune mesure concrète et efficace ne soit prise. Les solutions proposées depuis quinze années, loin de soulager la détresse de ces femmes, se sont avérées être de « fausses-bonnes » solutions qui ont accentué, au point de normaliser cette barbarie.

Je sais pourtant, pour avoir exercé en qualité d’avocat près le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pendant sept années, avec quelle rigueur les juges ont réprimé ces crimes de viols comme arme de guerre commis pendant le génocide du Rwanda et en ex-Yougoslavie. Merci pour toutes les femmes victimes. La marche mondiale des femmes congolaises pour la justice. News Republic. Les femmes des camps de déplacés de l'Est de la République démocratique du Congo risquent d'être violées dès qu'elles s'aventurent à l'extérieur.

News Republic

A Mugunga III, une parade contre le pire se met en place en évitant aux femmes d'avoir à quitter le camp. Show captions Showing image 1 of 3 Thursday, September 26, 2013 9:49 AM GMT "A Mugunga III, les centres de santé ont enregistré 664 cas de violences sexuelles de janvier à juillet 2013", indique Céline Schmitt, porte-parole du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) en RDC. "Les violences ont lieu le plus souvent quand les femmes quittent le camp, par exemple pour chercher du bois de chauffe", précise-t-elle. Situé à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, Mungunga III abrite sur 24 hectares 14.000 déplacés ayant fui des groupes armés.

On y vit dans des conditions très précaires, à même un sol déformé par les blocs de lave du volcan Nyiragongo. Raped women used as pawns in Congo war. Rape victims speak for end to violence The U.N. says more than 15,000 women were raped in the eastern Congo last year It accuses militias and Congolese military Women tell CNN how they were "taken into the forest" -- a euphemism for sexually assaulted Doctor says: Rape is not only a weapon but it's kind of a strategy of war Katana, Democratic Republic of Congo (CNN) -- Quiet, remote and beautiful villages have become the scene for unspeakable horror as women are raped as a weapon in war.

Violence in the democratic Republic of Congo is brutal and that includes armed gangs raping and killing. A United Nations report said that in the last year more than 15,000 women were raped in the east of the Congo, but even the U.N. admits that is a conservative estimate. Katana village is 30 minutes from Bukavu, the regional capital of South Kivu, just off the main road leading out of town. Both militias and Congolese troops move through this area. Conseil de sécurité de l'ONU : Il faut faire cesser les violations des droits humains en RD Congo. Le viol de masse, arme de guerre. Les survivantes de viols de guerre en Bosnie-Herzégovine. Sabina Subasic: la guerre en Bosnie-Herzégovine. Docs ad Hoc : Viol, arme de guerre. Observatoire international des violences sexuelles dans les conflits armés.