background preloader

Pilosité & Epilation

Facebook Twitter

L'épilation, vue par une féministe. Récemment, j’ai fait circuler sur Facebook un article intitulé Grandir en Allemagne, la (douce) vie des enfants de la naissance à 6 ans.

L'épilation, vue par une féministe

Sophie nous y fait part de son expérience de jeune maman en Allemagne, avec, au programme : accouchement en maison de naissance, suivi par une sage-femme & traitement naturel, allaitement encouragé, long congé parental, dévouement à l’enfant, respect de son autonomie, végétarisme, etc. En résumé, un peu l’inverse de ce qui se pratique en France depuis une trentaine d’années… S’en est suivi un débat assez animé. D’un côté, celles (désolé pour le féminin exclusif, je n’ai pas vu un seul homme prendre la parole) qui louaient les bienfaits du modèle allemand, son côté ‘naturel’, l’accent mis sur le bien-être de l’enfant et, surtout, le respect de la maternité (facilitée notamment par d’importants congés parentaux – 14 mois à se partager entre le père & la mère).

Je ne vais pas ici discuter du statut de l’enfant (un autre article ?) English Photographer Aims To Redefine ‘Natural’ Female Beauty In A Striking Photo Series. English Photographer Aims To Redefine ‘Natural’ Female Beauty In A Striking Photo Series London-based photographer Ben Hopper started “Natural Beauty,” back in 2007, a photo series designed to challenge what he described as the societal “brainwashing” done by the beauty industry.

English Photographer Aims To Redefine ‘Natural’ Female Beauty In A Striking Photo Series

He released his it now. Hopper’s pictures highlight a woman’s beauty, her armpit hair, and the timely reminder that those two things are in no way mutually exclusive. The images play on the fact that armpit and body hair have been stigmatized both here in the United States and abroad. Rarely, if ever, do you see a woman in the public eye who isn’t conscious of removing much of her body hair. “As I matured as a person and an artist, I realized I liked armpit hair,” Hopper says. Jusqu'au bout des poils. HAIRY FEMALE LEGS. Fuck Yeah Body Hair! :D Really blurry Polaroid.

Fuck Yeah Body Hair!

Monday Apr 21 @ 02:38pm falafel-faerie: yo gurl still got her pretty pitties doe ;~) Monday Apr 21 @ 12:45pm themaddfeminist: Society: OK men so you have hairy legs? Society: NONONONONONONONONONONO HOLY FUCKING SHIT *pukes* OH MY GOD, THAT’S DISGUSTING YOU… Monday Apr 21 @ 11:49am poutybun: going on a date with a real life boy!! Sunday Apr 20 @ 11:05pm. Le poil: un objet politique, reflet de notre époque. De nos jours, le consensus autour de la question de l’épilation est tel que la question que se posent les femmes n'est pas "dois-je m’épiler ou pas ?

Le poil: un objet politique, reflet de notre époque

" mais "comment me débarrasser du poil le plus longtemps possible? ". La pilosité est associée à l’animalité, au manque d’hygiène, et suscite toutes les méfiances. Il n’en n’a cependant pas toujours été ainsi, et cette éradication du poil à tout prix en dit long sur notre société. Décryptage. La place du poil dans l’histoire L’éradication du poil est une préoccupation ancestrale puisqu’on a retrouvé les premières pinces à épiler rudimentaires dans des sépultures datant de la préhistoire. Hairy Underwear Collection. Les poils : une affaire de culture. La perception et le rapport aux poils n’est pas le même selon le pays et la culture dans lesquels on est baigné.

Les poils : une affaire de culture

En effet, en fonction de la population (les asiatiques ont une pilosité moins développée), du climat (les poils jouent un rôle dans le maintien de la température du corps), de la religion (certains poils sont bannis dans la religion musulmane), du niveau socio-économique (les poils, pour les populations défavorisées où l’urgence quotidienne est de survivre , représentent le cadet de leurs soucis) et de la culture (les poils comme tradition ou comme mode) les poils ne subissent pas le même traitement. Et oui ! Il existe des pays où les poils ont la cote, et d’autres où ils sont tabous. Quoi qu’il en soit, on peut dire de manière universelle que les poils sont le symbole de la maturité sexuelle chez l’être humain, et que la séduction est en question. Petit tour d’horizon des poils dans le monde… Les pays occidentaux Le Japon Les pays arabes et musulmans L’Inde et l’Afrique.

L'épilation (Histoire) Vendredi 20 juin 2008 5 20 /06 /Juin /2008 13:33 Histoire et Faits de société Le rasage intégral ou partiel c’est-à-dire touchant le crâne, le visage, les aisselles, le torse, les mamelons, le ventre, le sexe, les jambes, les fesses, l’anus, la raie, le bas-ventre, le bas du dos, le dos en entier, etc…est dans certains coins du monde pratique courante mais dans un but tout autre que celui de la sexualité.

L'épilation (Histoire)

Le rasage intime est aussi une coutume très ancienne au Moyen-Orient et tout au long de l'Antiquité gréco-romaine, qui est toujours maintenue en contrée islamique, et commence à connaître un regain d'énergie en Occident. Par exemple, c’est un rituel chez les jeunes mariés avant la nuit de noces coranique afin d’assujettir et d’inférioriser la femme. Le rasage féminin donne à la vulve et au pubis l'aspect glabre des organes infantiles.

En Occident, il existe aussi certains machistes qui sont émoustillés par les femmes infantilisées. La tyrannie de l’épilation. L’épilation est-elle naturelle ?

La tyrannie de l’épilation

Parmi les jeunes femmes que nous interrogeons sur leur pratique épilatoire, il s’en trouve pour nous dire qu’"il est naturel de s’épiler", que "le poil ce n’est pas la nature de la femme" ou même que "le poil est contre-nature" ou que "un corps épilé est totalement en harmonie avec la nature". Ceci peut paraître parfaitement absurde. La tyrannie de l’épilation. La tyrannie de l’épilation Oser Être Soi, c’est surtout ne pas dépendre du regard des autres De nombreux peintres représenteront ensuite le corps féminin avec sa pilosité.

La tyrannie de l’épilation

A poil et à mort ? - Société. Antisexe ou caressant, has-been ou viril, le poil repoussera-t-il ? Nous célébrons ce jeudi et pour la seconde année, le 11-Novembre sans poilus, et c’est bientôt sans poilues qu’il faudra le fêter.

Antisexe ou caressant, has-been ou viril, le poil repoussera-t-il ?

Un constat édifiant auquel on se résout en lisant les forums ados ou la presse people : le poil disparaît et l’arborer, c’est désormais entrer en résistance. L’inénarrable Stéphane Rose parvient lui aussi (brillamment) à cette conclusion dans son livre « Défense du poil - Contre la dictature de l’épilation intime ». Entretien. Un médecin américain met en garde contre l'épilation pubienne. SANTÉ - C'est l'été et la pression de l'épilation parfaite est encore plus forte qu'en temps ordinaire.

Un médecin américain met en garde contre l'épilation pubienne

Rassurez-vous, si par manque de temps ou d'envie, vous avez zappé la case bandes de cire, vous venez peut-être d'échapper à un staphylocoque doré. Un docteur américain a en effet appelé à la fin de la guerre aux poils pubiens. "Certaines théories sociologiques, explique Emily Gibson, directrice du centre de recherche sur la santé à la Western University dans l'état de Washington (lien en anglais), suggèrent que cette tendance a à voir avec la mode des bikinis et des strings, des acteurs et actrices sans poils, un désir de revenir à l'enfance, un tentative hygiéniste ratée, ou une volonté de devenir plus attractive pour son partenaire.

" Autant de raisons qui ne tiennent pas quand on connait les dangers que représente l'épilation pubienne. L'épilation, est-ce vraiment plus « hygiénique » ? Pondu par Lady Dylan le 29 avril 2014 Dès que l’on parle poils et épilation (éternel débat depuis la mode du corps tout lisse) le mot « hygiène » arrive très rapidement.

Petite mise au point. Lady Poil. Dear shaving commercials... No shaving. Hair body. Que pense-t-on des poils ? Pondu par Justine_ le 11 mars 2013 Les poils, cet élément très naturel du corps humain, posent bien des soucis liés aux normes sociales : épiler, ne pas épiler, être barbu ou bien rasé, etc. Petit zoom par Justine ! STOP déforestation ! Isabelle Ferron - Le poil. Sexualité : avec ou sans poils ? La femme à poil doit-elle impérativement être sans aucun poil nulle part ? Le retour du poil est-il désormais impossible ? Les femmes sont-elles condamnées à ne pouvoir se montrer que dans l'impudeur d'un corps nubile, c'est-à-dire sans poils ? Le point de vue de notre experte Sophie Bramly.

C'est une des questions que posait déjà en 2009 la journaliste allemande Charlotte Roche dans son livre « Zones Humides » qui a dépassé le million d'exemplaires vendus, dans son pays natal. C'est également la question que posaient en Angleterre les présentateurs de télévision Emer O'Toole et Michelle Devine, au début du mois de mai dernier, dans leur émission « This Morning », où ils recevaient une femme qui depuis 18 mois avait choisi de ne plus s'épiler, effrayée, énervée, révoltée par la façon dont les femmes doivent se soumettre à de plus en plus de diktats, au prix de souffrances et de sacrifices. Merci à Pierre Griffet. Crédit photo : Comstock. Injonctions, poil au… En écrivant « je le fais pour moi-même » je me doutais qu’il y aurait polémique.

Sans revenir sur les accusations de misogynie (parce qu’il n’y a strictement rien de misogyne dans ce que j’ai écrit, bien que je m’attendais à ce que ça puisse être interprété de travers), plusieurs choses ont été dites qui m’ont un peu surprise. Par exemple, que l’article affirmait que toutes les raisons qu’ont les femmes de se préoccuper de leur apparence sont des injonctions patriarcales; ou encore que j’étais contre le fait de porter des jupes ou des soutien-gorges.

Dit comme ça, ça peut faire sourire. Pourtant, c’est un peu problématique parce que je trouve que ce que je dénonçais était assez évident et pourtant ça n’a pas été compris. Donc je vais revenir sur le véritable thème de l’article, c’est-à-dire les injonctions sociales à tel ou tel type d’apparence pour les femmes, et l’obéissance qui en découle. Les poils. La femme idéale est canon, la femme idéale est mince, la femme idéale est jeune, la femme idéale n'a pas de cellulite, et la femme idéale n'a pas de poil.Si il est devenu de plus en plus politiquement correct de dire que la femme peut être belle et grosse, on ne parle pas souvent de la belle femme poilue. Je m'en vais de ce pas, faire mon coming out pour réparer cet affront : Je suis une femme à poil. La cire n'a pas touché ma peau depuis plus d'un an. Et je suis canon.Non non, je suis même pas blonde (enfin si mais c'est juste pour quelques mois), je ne suis pas une de ces extraterrestres qui n'ont pas besoin de s'épiler.

Je suis même dans la catégorie moyen plus question poil. Les poils (suite) Ceci n'est pas une parodie, mais une authentique affiche de publicité réalisée aux débuts de Pénélope Cruz. Après avoir parcouru un blog extra sur les poils (dont cette image est tirée), j'ai décidé de faire mon premier geste revendicatif... Prochain article, je pose jambe nues sur la sorcière du logis. La pilosité féminine vue par un féministe, résistance à l'épilation. Le regard d'un homme pro féministe sur les poils des femmes, symboles de leur féminité Cette page est dédiée à toutes les femmes qui bravent une injonction millénaire, une loi non-écrite qui leur ordonne de s'enlever tous les poils du corps, en particulier la pilosité sexuelle, c'est-à-dire les poils des aisselles, des jambes, du pubis et des aréoles.

Par facilité, j'abrège la pilosité sexuelle en PF. Contrairement à une idée reçue qui est véhiculée depuis des siècles, la PF est un symbole de féminité, au même titre que les seins et les hanches plus larges, qui apparaissent à la puberté. S'enlever les poils sexuels est une infantilisation symbolique, un retour à la fillette impubère qui n'est pas sans rappeler l'éternelle course à la jeunesse que les femmes subissent. Pourquoi vouloir ressembler à une fillette ? Préambule Extrait du site "Regard conscient" qui s'applique parfaitement à la PF et ce, depuis des millénaires. De la pilosité féminine — Pierre GHZ's Weblog. La pilosité féminine. L'été sans épilation. "Whenever you find yourself on the side of the majority, it's time to pause and reflect.

"* Mark Twain. *A chaque fois que vous vous trouvez du coté de la majorité, c'est le moment de s'arrêter et de réfléchir. "J'attends ton article sur l'épilation". - spectabou - .... Ferioj - Cowblog. Ok donc.