background preloader

Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique

Facebook Twitter

Accros du Web, attention danger - L'Express. Remis le 17 juin au Ministère de l'intérieur, un rapport intitulé Comment lutter contre les nouvelles addictions fait un tour d'horizon des phénomènes de dépendance liés à Internet. Comme l'explique Philippe Champault, psychiatre des hôpitaux, le Web a un effet multiplicatif sur les comportements addictifs. Philippe Champault explique également pourquoi le passage d'une addiction à l'autre, voire la superposition de plusieurs phénomènes de dépendance, est très répandue. Comme l'explique le rapport, "la cyberaddiction tourne principalement autour du jeu, du sexe et de l'argent". Autant de domaines dans lesquels s'immisce le crime organisé, comme l'explique Laurence Ifrah, auteur du rapport et auditrice à l'Institut national des hautes études de sécurité. Facebook, Myspace: même les réseaux sociaux, explique-t-elle, peuvent être exploités par les mafias.

A quoi reconnaît-on un cyber-drogué? Philippe Champault détaille les symptômes qui peuvent conduire à un tel diagnostic. Dépendance à Internet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance cyberaddiction usage problématique d'Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI)) désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d'utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne. Des activités en ligne, telles que l'achat en ligne, si faite en personne, peuvent être considérées comme problématiques si celles-ci sont compulsives. Signes et symptômes[modifier | modifier le code] D'après le spécialiste français Romain Cally « sur le web, la compulsion apparaît lorsque l'internaute ne juge plus son comportement normal, mais ne peut pour autant éviter de se connecter.

Symptômes psychologiques allégués[9] : Symptômes physiques allégués[10] : yeux secs ;maux de tête migraineux ;maux de dos ;syndrome du tunnel carpien ;repas irréguliers ou sautés ;mauvaise hygiène personnelle ;insomnies ou changements dans le cycle du sommeil. D. Psychologie : L'addiction à Internet: une nouvelle maladie? Au moment où tous les individus sont connectés une question toute simple se pose. Où se trouve la frontière entre un usage répété et une addiction?

Cette question n'est pas si facile. Le terme d'addiction est passé dans le langage usuel. Il appartient maintenant à la "pop-psychologie", la psychologie populaire. Mais qu'est-ce qu'une addiction à Internet? L'addiction se distingue de l'usage intensif par une préoccupation intellectuelle constante, une pensée focalisée sur l'idée, devenue un besoin , d'utiliser Internet. LIRE AUSSI: Dépendance à Internet: peut-on vraiment se désintoxiquer de la Toile? Parmi les autres stigmates d'une addiction, figure la tentative de masquer ou de minimiser le temps consacré. L'addiction à Internet s'inscrit dans un double contexte Il existe des phases d'addiction temporaire de quelques semaines à quelques mois. L'objet de l'addiction est une source de plaisir.

Les sujets deviennent alors des "esclaves de la quantité". Envoyer une correction Contactez-nous. Sitographie et commentaires. L'addiction à Internet, mythe ou réalité ? Depuis quelques années, nous entendons régulièrement parler d’un sujet qui agace, qui intéresse, qui passionne, qui énerve… bref, qui divise : existe-t-il une addiction au Web ?

Suite aux posts de blog par Fab L’impossibilité d’une coupure et Vacances déconnectées, le bilan, j’ai eu envie de faire un tour du sujet avec vous, ce qui nous permettra de répondre à une question qui nous taraude tou-te-s : le Big Boss est-il malade des Internets ? Ou bien accro au flamboyant magazine madmoiZelle ? Plus sérieusement : peut-on être accro à Internet ? Figurez-vous que la réponse à cette question est bien complexe et que nous pourrions commencer par expliquer qu’en sciences humaines, on pourrait dire que oui… il existe une addiction à l’Internet, et qu’en même temps, il n’en existe pas vraiment. Les partisans du « oui » Selon les auteur-e-s, on peut ainsi parler de « cyberdépendance », de « trouble de dépendance à Internet », ou encore « d’usage problématique d’Internet ». Et toi, qu’en penses-tu ? Dépendance aux écrans – Se sortir de l’addiction aux écrans.

Sitographie et commentaires. Feedly. Read more, know more. Untitled. Sitographie et commentaires. Cyberdépendance. Les comportements addictifs liés à l´usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique. "Les comportement addictifs liés à l'usage du numérique" Collaborations C2I. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique.