background preloader

Toponymie bretonne

Facebook Twitter

Toponymie : Bretagne. Toponymie : Noms des voies. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Centre d'Histoire de Bretagne - Kreizenn Istor Breizh : « l’histoire de la Bretagne appartient à tous » Une nouvelle vision de l’origine des Celtes. Les celtes font partie des peuples qui façonnèrent l’Europe. Ils nous sont connus essentiellement grâce aux écrits grecs et romains, notamment ceux de Jules César. De nouvelles recherches scientifiques ont récemment permis de remettre en cause la théorie de l’origine unique de la civilisation celtique. L’image que nous nous en faisons serait-elle erronée ? Voici quelques 2 500 ans, pour être plus exact, en 517 avant Jésus Christ, le grec Hécatée de Milet évoquait l’existence des Keltoï, populations qui n’appartenaient pas à son monde, celui du bassin méditerranéen et qui vivaient dans un vaste ensemble s’étendant de l’océan atlantique à la plaine hongroise. Statuette celte du musée de Bretagne (Rennes) source: celts/wikipedia Des origines controversées Peut-on trouver malgré tout une unité dans leurs origines ?

Très récemment (les publications n’ayant débuté qu’au début du XXIe siècle), des recherches dirigées au départ par le professeur britannique John T. 4- A partir du Ve siècle av. Les voies - introduction 1 - Les voies romaines en Ille-et-Vilaine. Déclarer que telle voie suit, à vol d'oiseau telle direction, cela est bien, si l’on en est sûr ; mais il eût encore été mieux de démontrer d’une manière plus intime, si je peux employer ce mot, par où la route passait précisément et quels étaient tous les points touchés par elle. Il est de la plus grande importance que les voies à étudier soient suivies pas à pas, comme le voulait de Caylus, relevées de kilomètre en kilomètre, quand l’état des lieux le permet, ou indiquées par des monuments que l’époque romaine et, plus tard, le moyen-âge ont du construire à leur proximité. Gaultier du Mottay - 1869 Si diverses publications ont été faites sur les parcours des voies qui traversaient notre département à l’époque romaine, aucune étude d’ensemble n’en a jamais été réalisée.

C'est là le but de cet inventaire. La recherche d'indices devient plus difficile chaque jour, du fait de l’extension accélérée des villes et de l’urbanisation des campagnes. 1. 2. 3. 1. Itinéraire d'Antonin, extrait. Probeletzt. Le dossier complet en PDF et en Word Partout ou le soleil passe, le breton passe (Catherine de Sienne, 1347-1380)(Rien de plus vrai, les navires bretons transportant les marchandises dans toute l'Europe pour toute l'Europe) Le dossier en format PDF Sujets d'étude Quelle autre appellation a-t-on employée pour désigner l'âge néolithique?

Sur combien d'années l'époque du néolithique s'étend-elle? Expliquez l'origine des termes mégalithes et menhirs. Définissez l'édification des monuments mégalithiques par rapport à l'époque de la construction des Pyramides d'Égypte. Pourquoi le gigantisme architectural est-il toujours resté énigmatique? 5. Entre le Vème et le IIème siècle av. L’Armorique celtique À l’âge du bronze (2.000 à 700 av. A partir du IIème siècle avant JC commencent la domination romaine et la fin progressive de la civilisation proprement celte. Sujets d'étude Dressez un tableau en associant les cinq peuples aux lieux indiqués dans le texte.

Le duché de Bretagne Dossier Word et PDF. Bocage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On appelle bocage la région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles inégales et de formes différentes, et où l'habitat est dispersé généralement en fermes et en hameaux.

Le bocage traditionnel (ici du Cotentin, en France, vers 1945) offrait un compromis intéressant entre protection et exploitation des sols et des agro- et éco-systèmes. Souvent associé à la culture de fruitiers et à l’élevage laitier, il permettait des systèmes polyculture-élevages autonomes et résilients, fonctionnant en boucle fermée, c’est-à-dire sans intrants, et sans déchets.

Bocage du Boulonnais, Nord de la France Mélange d'un bocage très géométrique et de haies-ripisylves ou galeries le long des cours d'eau (île des Açores) Étymologie et histoire du mot[modifier | modifier le code] Le mot s’est écrit boucaige aux XVIe et XVIe siècles. Parcelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une parcelle est généralement une superficie de terrain ayant une unité de propriété. Une parcelle peut être dans ce cas la propriété d'une personne privée ou publique, seule ou en groupe. Cas particuliers[modifier | modifier le code] Selon le référentiel foncier ou d'organisation spatiale utilisé, les termes de parcelle peuvent s'appliquer à différents domaines Un ensemble des parcelles peut être désigné comme « parcellaire ». Un certain nombre de taxes sont définies selon la taille et l'emplacement des parcelles, comme la taxe foncière. Sur les autres projets Wikimedia : parcelle, sur le Wiktionnaire Références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Philippe Panerai, Jean Castex et Jean Charles Depaule, De l’îlot à la barre, Paris, Parenthèses, coll. « Eupalinos »,‎ 1997, 2e éd., 196 p.

Finage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le finage correspond aux limites d'un territoire villageois. Très souvent le finage regroupe plusieurs terroirs permettant une diversification des ressources. En Europe, les limites des finages médiévaux se sont souvent transformées en limites de communes.

Organisation[modifier | modifier le code] Le finage est divisé en trois grandes parties de distribution souvent centripète : l'habitatle parcellaire agricole (la frange cultivée et les prairies)les forêts, bois, marais et zones humides. Le plan d'organisation d'un finage est défini par l'habitat ainsi que la morphologie agraire du territoire. Le finage contemporain[modifier | modifier le code] La spécialisation agricole peut être perçue comme une remise en question du finage dans les espaces qui ont adopté la monoculture Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Pierre de fin Portail de la géographie.

Campagne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Si la campagne est caractérisée par une occupation des sols majoritairement agricole, sa population n'est elle pas forcément liée à l'agriculture. Dans les pays développés, une partie non négligeable de la population campagnarde travaille dans les secteurs tertiaires et secondaires.

La campagne est alors parsemée de « districts » industriels, en plus, d'être parfois un espace fortement touristique. Cette fonction récréative et aménitaire s'est amplifiée par l'augmentation de la mobilité spatiale de la population, qui peut se permettre d'habiter à la campagne et de travailler en ville : phénomène dit de rurbanisation. Les définitions du terme « rural » varient énormément selon les époques, et selon les pays. Statistiquement, un espace est considéré comme rural quand la plus petite division administrative n'a pas atteint un seuil de population totale ou de densité de population. Étymologie[modifier | modifier le code] Toponymie Breton. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales.

Mémoire sur les forêts et leur influence climatérique - Becquerel (Antoine César, M.) Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Toponymie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La toponymie (du grec tópos, τόπος, lieu et ónoma, ὄνομα, nom) est la science qui étudie les noms de lieux ou toponymes. Elle s'inscrit dans le domaine plus vaste de l'onomastique, la science de l'étude des noms propres. Elle se propose de rechercher leur ancienneté, leur signification, leur étymologie (leur origine), leur évolution, leurs rapports avec la langue parlée actuellement ou avec des langues disparues et leur impact sur les sociétés.

Avec l'anthroponymie (étude des noms de personnes), elle est l'une des deux branches principales de l'onomastique (étude des noms propres), elle-même branche de la linguistique. Historique[modifier | modifier le code] Il est impossible de savoir précisément à partir de quelle date l'Homme a attribué des noms aux lieux qui l'entouraient. Avec la conquête de Krènidès et sa subséquente retoponymisation en Philippes par Philippe II de Macédoine en 365 av. Normalisation[modifier | modifier le code] Mots et étymons de la langue gauloise : rivières, fleuves et hydronymie - 3376. CERAPAR - Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes. Le CERAPAR Créé en 1987, statut d'association Loi 1901, le CERAPAR prend la suite du groupe de recherche existant au sein de la Maison des Jeunes et de la Culture de PACE, depuis 1977.

Recherche et prospection archéologique Initiation et formation Diffusion des connaissances et sensibilisation au patrimoine archéologique. Par son ancrage local dans le pays de Rennes, et de l'Ille & Vilaine, le CERAPAR est un interlocuteur privilégié du Service Régional d'Archéologie, des Universités de Rennes, du Musée et des collectivités territoriales. Associé à la recherche, par l'intermédiaire des archéologues, membres de l'association, le Centre veut également favoriser la prise de conscience des populations sur l'intérêt du patrimoine archéologique.

Ainsi, il participe régulièrement à la conception et à la circulation d'expositions sur ce thème. Des animations ponctuelles, sous forme de visites et de conférences, sont également organisées sur les sites étudiés. Noms de lieux bretons - Hervé Abalain. Convenant.pdf (Objet application/pdf) Noms et terroirs _ Les noms de lieux racontent les terroirs. Comme moi, vous avez souvent lu les toponymes sur les cartes et les panneaux, vous écrivez votre nom et ceux de vos proches depuis toujours.

Aujourd'hui, en ce début de 21e siècle où le paysage est valeur sûre, en ces temps où le retour aux sources est élément de bonheur, votre regard novateur sur les noms de Bretagne et sur ceux de la France entière devient celui du curieux qui réfléchit. Dans vos yeux brillent déjà les joies et les peines de ceux qui vous ont précédés au cœur de ces appellations. Votre passion pour la découverte, vos connaissances linguistiques et votre sagacité font fait que, pour beaucoup d’entre elles, vous possédez les clés d’une signification rationnelle.

Pour les autres, vous êtes dans l’expectative et vous aimeriez en connaître davantage. Comme moi, vous avez sans doute voulu percer les secrets de votre hameau, mais aussi de votre nom et de ceux de vos proches. Garzh : ce terme breton s’appliquait au talus de défense tel qu’il en existait au Moyen-Âge. La TOPONYMIE bretonne. Merci Beaucoup pour ces précisions Philippe. Je me dois, pour info et discussions futures potentielles, d'inclure dans ce post de remerciement la réponse qui me fut donnée par un certain Gerard à la même question sur un forum spécifiquement vannetais. Elle corrobore parfaitement à mon sens ce qui vient d'être précisé plus haut : Selon Albert Deshayes, il y a les formes écrites à Gouézec "Toull-ar-C'harront" et à Pleyben "Toul-ar-Haront". Mais le mot à l'oral est féminin en Basse-Cornouaille: "ar garn", "ar garn vihan", "le chemin rural".

Et ce mot semble (car voir à St-Avé) exclusivement cornouaillais.La nasale standard "on" a toutefois tendance à être prononcée "an" en bas vannetais (et donc à Kernascléden). Haront donnerait Harant.Gérard. Er Harant serait donc "le chemin rural". La question de savoir si ce mot est bien employé en Pays Pourlet reste en suspens. Mersi Bras deoc'h. Kado. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Enez Eusa - Les lieux bretons. Ritu- : (gué) - 1109.

VOIES ROMAINES DE BRETAGNE - La voie romaine de Vannes à Corseul. Omnes Viae: Tabula Peutingeriana - Itinerarium Romanum / Planificateur d'itinéraire. CARREFOURS ROUTIERS ET CHATEAUX FORTS - Les voies romaines en Ille-et-Vilaine. Les voies romaines en Ille-et-Vilaine. La Table de Peutinger, une carte routière romaine. Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois. Un thème classique de l’archéologie, mais aussi un sujet-piège où il est difficile de faire le tri entre les voies gallo-romaines, les chemins gaulois et ceux du moyen-âge.

Ici, la carte satellite sert de support au tracé de ces voies, et le lecteur peut apporter sa pierre pour améliorer la qualité de l’information. Sources : voies antiques du Pays des Santons : l’abbé Lacurie dans Bulletin monumental - Tome 10 - 1844 (voir ce document) voies antiques de l’Angoumois : Bulletins et mémoires de la SAHC Carte des voies antiques du Pays des Santons Hypothèses retenues pour ces tracésComment participer au tracé de cette carte (affiner ou rectifier les itinéraires, indiquer une nouvelle voie, etc. Hypothèses retenues pour le tracé sur la carte satellite Novioregum : le lieu retenu est Barzan, tout en sachant que cela reste une hypothèse à confirmer. Tamnum : le tracé passe par Consac, sans que cela signifie que Consac=Tamnum, hypothèse restant à confirmer. les sources documentaires sur cette voie. La Bretagne. JF BRADU - Les Celtes. Probeletzt. GeoNames. Toponymie : Bretagne.

Article_abpo_0003-391x_1967_num_74_4_2429. Côtesd'armor - davidresmond. Communes faisant partie du département des Côtes D'Armor: ALLINEUC (ALINEG): L'endroit où on cultive du lin Du breton al lineg, la linière.Alinoc en 1330. ANDEL(ANDEL): sourceDu vieux breton andon ou du gaulois ondelos (source).Andel au XIIème. AUCALEUC (OSKALEG): l'endroit où il ya des chardonsDu vieux breton oscal (chardons).En breton moderne oscal et devenu askol.Oskaloc en 1184. BEGARD (BEAR):? Begar en 1130. BELLE-ISLE-EN-TERRE (BENAC'H):base de la hauteur.Du breton ben (base) et nec'h (hauteur)Belile en 1224 BERHET "-CONFORT" (KONFORT-BERC'HED): BRIGITTEDu breton Berc'hed ( Brigitte).Berc'het au XIVème.

BINIC ( BINIG) : l'estuaire de l'IcDu breton ben (estuaire, pied, base) et de l'Ic, nom d'une rivière.Benic en 1419. BOBITAL (BOWIDEL): La demeure de BytalDu breton bot (résidence) et d'un anthroponyme Bytal.Bobital en 1249 LE BODEO (BODEOU): La demeure de Eo.Du breton bot (résidence, demeure) de l'antroponyme Eo.Bodoéoù en 1169. BREHAND (BREC'HANT): Prénom bretonEccl de Bréhant en 1120. Toponymie française. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour un article plus général, voir Toponymie. La toponymie française est l’étude des origines des noms de lieux en France. La toponymie a toujours intéressé les érudits. À l'origine d'interprétations souvent douteuses ou farfelues (suivant les règles d'une étymologie populaire), elle n'a acquis son caractère scientifique que dans la seconde moitié du XIXe siècle. L'étude de la normalisation des noms de lieux, dans le monde, en langue française fait l'objet de la section normalisation de l'article toponymie.

Historique[modifier | modifier le code] En France, la question du recueil et de la notation de la toponymie s'est posée dès l'établissement de la carte de Cassini au XVIIIe siècle. Une étape importante a été la réalisation de dictionnaires topographiques pour chaque département, projet mis en place dans les années 1870, qui a abouti pour une trentaine de départements. Classification des toponymes français[modifier | modifier le code] Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales.