background preloader

Revue de presse

Facebook Twitter

Article Final

Article positif pour le Mexique. L'Amérique latine redoute l'effet Trump. Bienvenue !

L'Amérique latine redoute l'effet Trump

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *} Votre compte a été désactivé Vous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription. {* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter {* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur "Créer un compte", vous confirmez que vous acceptez nos conditions générales et que vous avez lu et approuvé la politique de protection de données personnelles.{* /socialRegistrationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Nous vous avons envoyé un email de confirmation à l'adresse suivante {* emailAddressData *}.

Nous vous enverrons un lien pour créer un nouveau mot de passe {| moreInfoText |} Le Mexique fait déjà les frais de l'élection de Donald Trump - Amériques. Avec notre correspondante à Mexico, Emilie Barraza Au Mexique, personne ne s’attendait à une victoire de Donald Trump.

Le Mexique fait déjà les frais de l'élection de Donald Trump - Amériques

Alors, sur toutes les chaînes de télévision du Mexique, la confiance a vite laissé la place à l’inquiétude, puis la consternation. Que va devenir le Mexique avec cet « ouragan Trump » ? Car selon la Banque mondiale, le Mexique sera le pays le plus affecté par la victoire de Trump. Et certaines conséquences se sont déjà fait sentir dès cette nuit : en quelques heures, la monnaie nationale a perdu 13 % de sa valeur.

Le PIB mexicain pourrait aussi perdre 3 à 5 % dans les prochaines années car l’économie du Mexique est ultra dépendante des Etats-Unis. Il y a aussi la question du mur, des millions de mexicains illégaux aux Etats Unis, que Trump veut déporter au Mexique. Tension et crainte à Mexico Mais il n’empêche qu’au Mexique, la tension est à son comble. . → A (RE)LIRE : Donald Trump élu 45e président des Etats-Unis Chronologie et chiffres clés. Log In. “I have been here for 27 years, and I am not going anywhere,” Mr.

Log In

Roa said, in between strategy sessions at Casa Michoacán, a gathering place in Chicago where immigrants planned moves to resist. Young immigrants, who call themselves Dreamers, are already protesting at many colleges, and they have called for a march from New York to Washington starting Tuesday. They are pressing universities and employers to organize to defend the program and are making plans for havens on campuses and in churches. Canceling the program is one move Mr. Trump could make to satisfy his supporters, who reject Mr. Among Latinos and immigrants, the program, called Deferred Action for Childhood Arrivals or DACA, is very popular, the only gain that Mr.

Most young people in the program are Latinos, and Latino organizations place a priority on protecting them, said Daniel Garza, the president of the Libre Initiative, a conservative Latino advocacy organization. Photo Mr. Immigrants are taking Mr. Mr. Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide. Douze millions de Mexicains vivent aux Etats-Unis, dont plus de la moitié sont clandestins.

Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide

Selon certains économistes, la baisse du peso pourrait atteindre 25 %. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) Sur la chaîne télévisée mexicaine Forotv, les visages des commentateurs politiques se sont peu à peu figés, mardi 8 novembre au soir, à l’annonce des Etats américains remportés par Donald Trump. Le matin même, le quotidien de gauche La Jornada titrait pourtant en « une » sur « Le triomphe d’Hillary presque assuré ». La surprise d’une possible victoire du candidat républicain représente une douche froide pour les Mexicains, qui craignent des conséquences migratoires et économiques dramatiques. « C’est un cauchemar », réagit Ernesto Lopez, épicier dans le centre de Mexico, qui s’inquiète pour son fils, maçon sans papiers aux Etats-Unis. Lire aussi : A la frontière sud des Etats-Unis, l’impossibilité d’un mur Spectre de la crise.

Le Mexique met en place une ligne d’urgence pour ses ressortissants aux Etats-Unis. Prise en réaction à l’élection de Donald Trump, cette mesure a pour objectif de répondre aux interrogations concernant leur situation dans le pays.

Le Mexique met en place une ligne d’urgence pour ses ressortissants aux Etats-Unis

Le Mexique a annoncé mercredi 16 novembre la création d’une ligne téléphonique d’urgence à destination de ses citoyens installés aux Etats-Unis. Prise en réaction à la volonté du président élu Donald Trump d’expulser les immigrés illégaux et fonctionnant 24 heures sur 24, elle a pour objectif de répondre aux interrogations concernant leur situation dans le pays. Dans une vidéo diffusée sur Internet, la ministre des affaires étrangères a ainsi dévoilé une dizaine de mesures qui seront mises en place par l’ambassade et les 50 consulats sur le territoire américain pour « informer, accompagner et défendre » les immigrés face aux « possibles mesures (…) qui pourront les concerner à partir de février », c’est-à-dire après l’investiture officielle du républicain, élu le 8 novembre.