Turpitudes ordinaires de nos politiques

Facebook Twitter

[2010] Christine Boutin peu généreuse avec ses stagiaires - Politique. Christine Boutin est à la recherche d'un stagiaire pour l'aider à boucler son désormais fameux "rapport sur les conséquences sociales de la mondialisation", a appris Nouvelobs.com lundi 9 août. Le stagiaire ne devra cependant pas compter sur une rémunération de 9.500 euros nets mensuels : l'ancienne ministre du Logement lui propose 400 euros par mois, loin de la somme à laquelle Christine Boutin a dû renoncer pour elle-même. Déposée le 27 juillet dernier sur Sciences Po Avenir, le site des offres de stage en direction des étudiants de Sciences Po Paris, l'annonce nous apprend que le stagiaire "sera intégré à l’équipe constituée autour de Christine Boutin, en charge d'une mission confiée par la Présidence de la République", et ce "dans la perspective de la présidence française du G20".

Qu’en pense le ministère du Travail, pour lequel Christine Boutin réalise son rapport ? "C’est une somme très modeste, effectivement", explique-t-on au ministère. Des conseillers régionaux franciliens peu assidus - Politique - Dans moins de trois mois les 14 et 21 mars , ce seront les élections régionales.

Des conseillers régionaux franciliens peu assidus - Politique -

En matière d'assiduité, certains des 209 élus du conseil régional d'Ile-de-France, de gauche (majoritaire) comme de droite, ont du souci à se faire. En témoignent les résultats de notre enquête, qui porte sur les principales personnalités du conseil régional : entre mars 2004 (début de la mandature) et octobre 2009, nous avons épluché les feuilles de présence que signe chaque élu au début des séances plénières, l'instance souveraine du Conseil régional .

Soit au total 85 feuilles d'appel, autant que de journées de délibération. Elections régionales : voter pour des fantômes ? C'est Le Parisien qui sort cette enquête sur l'absentéisme des conseillers régionaux d'Ile-de-France. Et ce n'est pas joli joli, surtout pour la droite francilienne. [2010] Mademoiselle sollicite de votre haute bienveillance un emploi d'ASV. M. le député, J'ai bien reçu, comme tous mes confrères de la région, votre courrier concernant cette jeune fille dont "le bilan de compétences fait ressortir des qualités professionnelles certaines pour les soins des animaux et le travail auprès des vétérinaires".

[2010] Mademoiselle sollicite de votre haute bienveillance un emploi d'ASV

Permettez-moi d'attirer votre attention, en premier lieu, sur l'incongruité et le manque d'à-propos de votre démarche. Je ne doute pas de la sincérité de votre souhait de rendre service à une proche, mais j'émets de sérieuses réserves sur la finesse du procédé, ceci étant dit sans aucune méchanceté, mais avec un brin d'amertume.

Pour quelle raison m'envoyez-vous, en tant que député (j'ai bien noté l'enveloppe et le papier à en-tête de l'assemblée nationale), un courrier concernant une candidature à un poste d'auxiliaire spécialisée vétérinaire ? Ma première réaction a été la stupéfaction, mêlée de consternation, en lisant vos phrases au style obligé. Premièrement, faites comme tout le monde. Ne bourrez pas la page. AGEN Le contrôleur fiscal avait raison contre son administration. [2010] Une enquête de l’AFP met en cause un député UMP ? Censurée.

Le 9 juillet 2010 est soumise à la rédaction en chef France de l’AFP une première version d’une « enquête » intitulée « Un député UMP finance un programme de défiscalisation à l’île Maurice ».

[2010] Une enquête de l’AFP met en cause un député UMP ? Censurée

Le député en question n’est autre que Renaud Muselier, député de Marseille et vice-président de la commission des Affaires étrangères. Cette enquête (dont nous publions des extraits ci-dessous), ne sera jamais diffusée. Acrimed a enquêté à son tour... pour savoir pourquoi. I. Une ténébreuse affaire à l’AFP À la lecture de la première version de l’enquête, la rédaction en chef estime que « ce papier est un ovni », avance que ces « faits ne sont pas illégaux » et qu’il faudrait, pour le passer, une « accroche d’actualité » ou bien « une controverse suscitée par l’opposition ». Début août, le directeur de l’information est alors consulté. Auparavant, le 29 septembre le SNJ-CGT publie un communiqué publié ici-même, intitulé « Contre la mise en coupe réglée de la rédaction, organisons-nous ! II. [2010] Indulgence pour un responsable de Matignon (E1)

Il parle mal à un policier, Fillon s'en sépare sur le champ. Il peut encore y avoir des démissions dans l’entourage de François Fillon.

Il parle mal à un policier, Fillon s'en sépare sur le champ

La preuve, son chef de cabinet adjoint Gilles Dufeigneux vient de prendre la porte. Après avoir « travaillé dix-sept heures », ce dernier s’était fait arrêter au volant de sa voiture en état d’ivresse, avait refusé de souffler dans le ballon. Selon Europe 1 qui a révélé l’affaire, Gilles Dufeigneux a manqué de renverser un deux-roues : « La police l’avait arrêté au volant de sa voiture, dans le Ve arrondissement de Paris, “manifestement en état d’ivresse”. Mais le haut fonctionnaire avait échappé au contrôle, refusant le test d’alcoolémie. » On devient sans doute facilement irritable quand on n’a pas de chauffeur et qu’on termine de bosser au milieu de la nuit.

Bien loin d’Ambiel, Blanc ou Joyandet.

Conflits d'intérêt

Clientélisme électoral.