background preloader

Sociologie | Psychologie

Facebook Twitter

Langue de bois tout terrain - Nonfiction.fr le portail des livre. Communication, Numérique Une histoire de la langue de bois Éditeur : Flammarion Langue de bois universelle, langue de bois circulante et insidieuse, langue de bois unanimement récusée.

Langue de bois tout terrain - Nonfiction.fr le portail des livre

Voilà un terreau plus que favorable à l’analyse, en particulier pour un spécialiste de l’histoire des médias et de la communication politique comme l’est Christian Delporte. Rien d’étonnant donc à ce que ce dernier se soit penché sur ce qu’il nomme "un phénomène historique", non pour en faire un énième procès mais plutôt pour tenter d’en dégager les ressorts et, par là, de les donner à comprendre. Pour une typologie de la langue de bois Parmi ces scènes, celle du politique s’impose comme le terrain privilégié pour l’exercice de la langue de bois.

À travers ce large panorama se dessine aussi, en filigrane, une histoire de la critique du phénomène, celle-ci constituant l’une des sources privilégiées de ce travail richement documenté. Gare au zapping et à la généralisation. La peur du déclassement. L’ouvrage de Eric Maurin qui porte ce titre montre que la peur du déclassement est beaucoup plus fréquente que le déclassement lui même.

La peur du déclassement

Cette peur s’explique par l’importance des statuts et de l’écart entre ceux qui en ont un et ceux qui n’en ont pas. Les statuts mis en place pour protéger génèrent paradoxalement de l’anxiété sociale. Il faut préciser une chose tout d’abord. Éric Maurin s’intéresse au fait d’avoir ou non un travail, d’avoir des perspectives d’en avoir un pérenne ou de perdre celui qu’on a. La question du niveau des salaires ne fait pas partie des sujets qu’il aborde quand il parle de déclassement.

Seulement 1% des salariés environ chaque année se retrouvent au chômage suite à la perte d’un CDI (contrat à durée indéterminée), et pourtant la moitié de ceux qui ont un CDI craignent le déclassement. Cette peur s’explique par les conséquences importantes que représente la perte du statut. . Reste que le changement pour passer d’un modèle à l’autre ne peut pas se décréter. .

L’intercommunalité ou les promesses déçues de la démocratie locale. Dossier : Réforme territoriale : un état des lieux L’intercommunalité s’est imposée comme une institution majeure dans la gestion des affaires territoriales.

L’intercommunalité ou les promesses déçues de la démocratie locale

Pourtant, elle demeure mal connue des citoyens, pour qui la commune représente toujours la « cellule de base » de la démocratie locale et le maire la figure politique la plus appréciée. L’ouvrage de Fabien Desage et David Guéranger fournit des clés pour dénouer cette énigme. Il rouvre un débat, que les auteurs considèrent « confisqué », sur les fondements du pouvoir intercommunal et, plus largement, sur la réforme des institutions locales. Les auteurs mobilisent leurs recherches empiriques, conduites depuis plusieurs années sur deux types d’intercommunalité, une communauté d’agglomération à Chambéry et une communauté urbaine à Lille, pour révéler le poids des stratégies corporatives des élus et des pesanteurs institutionnelles. Aramis ou l'amour des techniques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aramis ou l'amour des techniques

Aramis ou l'amour des techniques est un ouvrage du sociologue et anthropologue des sciences français Bruno Latour paru en 1992 aux éditions La Découverte. L'auteur y propose une analyse d'un projet de métro automatique (selon le système d'agencement en rames automatisées de modules indépendants en stations), ARAMIS) à Paris qui n'a jamais eu lieu, mais dont l'élaboration permet de décrire les processus à l'œuvre dans l'innovation technologique. Cet ouvrage permet également à son auteur de montrer le rôle symétrique occupé par les « humains » et les « non-humains » dans la mise en œuvre d'un réseau sociotechnique.

Table des matières[modifier | modifier le code] Avant-proposPrologue : Qui a tué Aramis ? Édition[modifier | modifier le code] Aramis ou L'amour des techniques, Paris, La Découverte, « Textes à l'appui. Voir aussi[modifier | modifier le code] Natural Experiments of History. 柯伟林教授是哈佛大学T.

Natural Experiments of History

M. Chang 中国研究讲席教授,哈佛商学院斯潘格勒家族(Spangler Family) 讲席教授。 柯伟林教授曾获哈佛大学杰出贡献教授称号,目前担任哈佛中国基金主席 作为一名现代中国历史学家,柯伟林教授的研究关注于国际环境下的中国商业、经济和政治发展。 他的作品涵盖现代中国商业发展(包括国有与私营商业)、中国公司法和公司组织、中国自由史、50年代国际范围内的社会主义经济、海峡两岸关系、中欧及中美关系等。 1992年加入哈佛之前,柯伟林教授曾任华盛顿大学圣路易分校历史学教授、亚洲研究中心主任以及本科生院长。 柯伟林教授担任院长期间,对哈佛本科教育进行了重大改革、促进了哈佛大学在海内外的国际研究、大幅度增加了哈佛本科生学院和研究院的奖学金数量,还支持了工程和应用科学分部(如今已经成立学院)的发展,并主持修建了新的生命科学、工程和人文艺术等学科的科研与办公大楼。 Jared Diamond. Jared Diamond in London, February 2013 Jared Mason Diamond (born September 10, 1937) is an American scientist and author best known for his popular science books The Third Chimpanzee (1991), Guns, Germs, and Steel (1997, awarded a Pulitzer Prize), Collapse (2005) and The World Until Yesterday (2012).

Jared Diamond

Originally trained in physiology, Diamond's work is known for drawing from a variety of fields, including anthropology, ecology, geography, and evolutionary biology. As of 2013, he is Professor of Geography at the University of California, Los Angeles.[1][2] He has been described as "America’s best-known geographer".[3] Early life and education[edit] Diamond was born in Boston, Massachusetts, to Jewish parents.[4] His father, Louis K. Career[edit] After graduating from Cambridge, Diamond returned to Harvard as a Junior Fellow until 1965, and, in 1968, became Professor of Physiology at UCLA Medical School.