Economie

Facebook Twitter
Notes d'un économiste
chroniques du tsunami financier 24 février 2012 Après bien des vicissitudes, le deuxième plan de sauvetage de la Grèce a été adopté le 20 février par la Troïka (l’Eurogroupe, la Banque Centrale Européenne et le FMI) d’une part, et le gouvernement et le Parlement grecs de l’autre. En échange de mesures d’austérité d’une brutalité seulement vue dans le tiers-monde -et la crise asiatique de 1997-, et mises en place sous l’égide du FMI, l’accord propose un effacement de 100 milliards de dettes et un nouveau prêt de 130 milliards d’euros, exclusivement alloué au paiement des créanciers. Les créanciers justement, à qui on a demandé de renoncer « unilatéralement » à presque 70% de leur créance, pour ne pas déclencher les Credit Default Swaps, qui les auraient indemnisés contre exactement ce qui de se produire, se sentent floués par « la raison d’Etat ». chroniques du tsunami financier
Quels sont les points communs entre les blogueurs Jean-Pierre Chevallier, business économiste monétariste béhavioriste, et Paul Jorion, chercheur en sciences sociales, de nationalité belge? Ils se prétendent tous les deux économistes, ils sont tous les deux persuadés d’être les seuls à détenir la vérité – le reste du monde étant incapables de comprendre ce que, dans leur grande bonté, ils s’évertuent pourtant à lui expliquer –, ils n'acceptent pas les critiques et ce sont tous les deux, des charlatans ils se trompent tous les deux dans les grandes largeurs. Eco(dé)mystificateur Eco(dé)mystificateur

Ecopublix

Ecopublix La grande question qui structure le débat public sur les retraites concerne la nature de la réforme et oppose les partisans d’une réforme dite « systémique » (qui consiste à remettre à plat le système sur le long terme) aux partisans de réformes dites « paramétriques » (qui consistent à modifier périodiquement les paramètres du système). Au sein des partisans de chacune de ces grandes « voies de réforme », on peut distinguer deux approches qui donnent plus ou moins de poids aux garanties à donner aux salariés. On a donc au final quatre visions, assez différentes, de la direction vers laquelle notre système de retraite doit aller. I/ L’option « remise à plat du système »
Le blog d'éconoclaste
Alexandre Delaigue (adelaigue) on Twitter

Marginal Revolution

Marginal Revolution The Census Bureau, the authoritative source of health insurance data for more than three decades, is changing its annual survey so thoroughly that it will be difficult to measure the effects of President Obama’s health care law in the next report, due this fall, census officials said.The changes are intended to improve the accuracy of the survey, being conducted this month in interviews with tens of thousands of households around the country. But the new questions are so different that the findings will not be comparable, the officials said.An internal Census Bureau document said that the new questionnaire included a “total revision to health insurance questions” and, in a test last year, produced lower estimates of the uninsured. Thus, officials said, it will be difficult to say how much of any change is attributable to the Affordable Care Act and how much to the use of a new survey instrument.
Notes d'un économiste
Blog de Paul Jorion - Anthropologie - Economie - Sciences cognit

Blog de Paul Jorion - Anthropologie - Economie - Sciences cognit

Keynes et le mystère du taux d’intérêt (IV) Où le taux d’intérêt va-t-il se situer ? Je m’abstiendrai pour commencer d’expliquer la façon dont Keynes imagine que le taux d’intérêt se détermine. Je prendrai mon départ dans des principes généraux et rejoindrai ensuite par étapes la position de Keynes sur cette question.
Paul Jorion - PaulJorion

Paul Jorion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. ˆ Paul Jorion[1], né le [2] à Bruxelles, est un chercheur en sciences sociales, de nationalité belge, ayant fait usage des mathématiques dans de nombreux champs disciplinaires : anthropologie, sciences cognitives, et économie[3]. Anthropologie[modifier | modifier le code] Paul Jorion
SoBiz, le business expliqué à ta soeur Ainsi donc, l’affaire serait entendue. La Chine n’aurait de destin possible qu’une domination économique planétaire aussi totale qu’implacable. Le péril jaune, version business : 1,3 milliards d’habitants avides de dépecer l’emploi de gentils Occidentaux. Plus de 2648 milliards de dollars de réserves de change à fin septembre. SoBiz, le business expliqué à ta soeur