De l'amnésie citoyenne : le cas Balkany - Miscellanée de réflexi Je vous propose une petite synthèse du couple le plus sulfureux de la Vè République, dont les noms sont ressortis tout récemment, pour le mariage de leur fille à la mairie - privatisée pour l'occasion - de Levallois, mariage sur lequel je reviendrais par ailleurs en détails à la fin de ce billet. Commençons par une petite biographie - que j'essaierai de faire objective, pas comme celle-là - : Patrick, né en 1948 à Neuilly-sur-Seine, fait l'acteur dans sa jeunesse - voici sa fiche IMDB - , puis récupère le business de fringues de papa. En 1975 il rencontre Isabelle, qui deviendra très vite sa femme et son double politique, je parlerais donc de Patrick essentiellement, sa femme étant son ombre. De l'amnésie citoyenne : le cas Balkany - Miscellanée de réflexi
[2010] "Le système Dassault marche" [2010] "Le système Dassault marche" LE MONDE pour Le Monde.fr | • Mis à jour le Alors que pour la troisième fois en trois ans, la ville de Corbeil-Essonnes (Essonne) se prépare à élire son maire, les dimanches 5 et 12 décembre, Serge Dassault, le patron du groupe aéronautique dont la réélection à la mairie a été invalidée par le Conseil d'Etat en 2008, répond au Monde sur les accusations dont il est l'objet. Il se présente en dernière position sur la liste conduite par Jean-Pierre Bechter, directeur délégué de son groupe.
Les étrennes des buralistes
Evacuations de campements illégaux

Comment vit-on dans « la zone la plus polluée de France » ? Mal. Des médecins dénoncent l’« omerta » sur la santé des habitants. Infosignalée par un internaute Vue sur les usines de la zone industrielle de Fos (Daniel Moutet). A Fos-sur-Mer, "pourquoi tout le monde meurt d'un cancer ?" A Fos-sur-Mer, "pourquoi tout le monde meurt d'un cancer ?"
A Fos-sur-Mer, dès 1972 : "Oui, on polluera... un peu" D’abord, cet extrait de journal télévisé de 1971, qui raconte que dans « le grand delta [du Rhône] », la France de la planification postgaulliste a décidé de bâtir « le grand port du sud, en concurrence avec Rotterdam et Anvers ». Un brin fasciné par ce qui était à l’époque le plus grand chantier de France, le commentateur résume que c’est un projet : « Ambitieux et difficile... même si les usines sont moins tristes sous le soleil du Midi ». A Fos-sur-Mer, dès 1972 : "Oui, on polluera... un peu"