background preloader

Traces et empreintes

Facebook Twitter

Empreintes des Mammifères tableau par catégories. Vous êtes ici: Utilitaires _ Empreintes La plupart des mammifères sauvages mènent une vie discrète: soit que le maximum de leur activité se situe la nuit, soit qu'ils fréquentent des milieux d'accès difficile, retirés, où ils trouvent la tranquilité.

Empreintes des Mammifères tableau par catégories

Cependant, au cours de leurs différentes activités, tant nocturnes que diurnes, tous ces animaux laissent des traces de leur présence et de leurs diverses formes d'activités. Ici, ce sont des empreintes laissées sur un sol meuble, là des restes de repas ou des excréments, là encore une coulée, un gîte, un terrier, une bauge ou une souille. Celui qui parcourt la nature peut observer toutes les manifestations de ces animaux et l'étude des traces, empreintes et laissées peut lui donner un outil pour reconstituer en partie les comportements des animaux qu'il ne voit pas ou qu'il appréhende en de brefs instants. Résultats Google Recherche d'images correspondant à.

Images Site Web pour cette image crdp-montpellier.fr Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

Reconna�tre les empreintes d'animaux. Les animaux se dplacent beaucoup, mme si nous ne les voyons pas.

Reconna�tre les empreintes d'animaux

Les empreintes dans la terre ou dans la neige peuvent nous permettre de les identifier. Voyons comment devenir un vrai pisteur Les 4 tapes de la reconnaissance de traces : 1. Les empreintes 2. La forme laisse par la patte de lanimal nous donne dj une bonne indication. On peut distinguer 3 groupes danimaux suivant la manire dont ils sappuient sur leurs pattes : Traces de la vie sauvage en Morvan. Ce texte est une version complétée d’un article paru dans le numéro de mars 2005 de la revue « Vents du Morvan ».Que connaissons-nous des animaux sauvages qui nous entourent ?

Traces de la vie sauvage en Morvan

Les oiseaux nous sont familiers; autour de la maison, ils sont là, tout près, ils se donnent à voir et à entendre. Difficile de marcher une heure dans le Morvan sans en voir ou en entendre au moins une vingtaine d’espèces. Il y a des moments plus favorables, le printemps bien sûr avec le concert incessant des chants, surtout au lever et au coucher du jour, mais l’hiver aussi, surtout par les journées ensoleillées et sans vent ; il suffit de tourner sur soi-même en explorant du regard la surface des prés, les haies et les lisières dépourvues de feuilles, pour détecter les troupes de passereaux qui s’affairent à petits cris pressés en cherchant leur nourriture.

À côté de cette omniprésence des oiseaux, que connaissons-nous de nos mammifères sauvages ? Le lièvre a des réactions différentes. Les habitants des forêts marquent leur territoire. Les animaux sauvages ne dressent pas des clôtures ou des barrières, et pourtant leur territoire est fort bien délimité.

Les habitants des forêts marquent leur territoire

Ne pas dépasser les bornes © Pierre Cadiran / ONF Un tétras ne chante pas uniquement pour trouver une partenaire mais aussi pour marquer sa présence Chaque animal vit sur un territoire qui lui est propre. C'est un domaine vital pour lui ou pour son groupe, qui ne tolère aucun autre membre de son espèce ou au contraire ne tolère que certains, jeunes ou femelles par exemple. Indiquer et marquer sa présence répond à un besoin vital : montrer que la place est occupée. Les indices de présences sont variables suivant les espèces et comprennent des odeurs, des cris, des marquages au sol ou sur des arbres.

Cet espace est adapté aux besoins en nourriture. Lorsqu'il s'agira de trouver une partenaire afin de se reproduire, l'espace sera davantage à géométrie variable. Le savez-vous ? Le territoire du mulot compte quelques mètres carré, celui d'un cerf peut atteindre 1.000 ha. De l'empreinte à l'animal. Traces et indices - Biodiversité en Poitou-Charentes. La biodiversité en Poitou-Charentes Posez vos questions au réseau !

Traces et indices - Biodiversité en Poitou-Charentes

Accueil > NATURE EN TOUT SENS > Regard sur > CD ROM "Nature en Poitou-Charentes" > Traces et indices Traces et indices Vous trouverez dans cette rubrique les indices de présence (empreintes, crottes, cris...) de différents animaux : Epiais-Rhus classe de découverte. Dans les forêts du Jura on trouve de nombreux animaux que l'on peut classer selon l'empreinte qu'ils laissent sur la neige; celle-ci dépend de la taille de la patte, du poids de l'animal et de la façon de se déplacer : sur les pelotes (le bout des doigts), les mains, les ongles (les sabots) et les doigts entiers (la plupart des oiseaux).

Epiais-Rhus classe de découverte

Lors de nos randonnées, nous pouvions voir des traces de chats, de chiens, de renards, de lièvres, d'écureuils, de chevreuils... voyons comment nous pouvons classer certains de ces animaux : La faune : - le chevreuil : - les lièvres : - le lynx : On ne voit que très rarement les lynx, ils ont un odorat et une ouïe très fine, très développée et se cachent à l’approche de l’homme. Les oiseaux : - la bécasse - le pic épeiche - l’aigle (1 ou 2 couples) - le coucou - le corbeau - le hibou - la chouette - le faucon crécelle - l’alouette - le bec croisé des sapins - la grive - le troglodyte.