background preloader

Pol

Facebook Twitter

Problem loading page. Hamon et Mélenchon : leurs programmes Environnement sont d’accord à 90 % Depuis ce discret dîner du 24 février, le divorce est consommé : le rapprochement un temps évoqué entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon n’aura pas lieu.

Hamon et Mélenchon : leurs programmes Environnement sont d’accord à 90 %

Les points d’accord — pourtant nombreux — entre les deux candidats de gauche n’ont pas suffi à masquer les divergences. La plate-forme présidentielle adoptée par le Parti socialiste et les écologistes en février comprend pourtant de nombreuses mesures présentes dans l’Avenir en commun, le programme de la France insoumise. Notre revenu universel est-il vraiment universel? Partager cet article Suite à l’appel « Pour un revenu universel crédible et audacieux » lancé la semaine dernière par une dizaine de chercheurs (Antoine Bozio, Thomas Breda, Julia Cagé, Lucas Chancel, Elise Huillery, Camille Landais, Dominique Méda, Emmanuel Saez, Tancrède Voituriez), nous avons reçu de très nombreux encouragements, et aussi bien sûr des questions et des demandes d’éclaircissements.

Notre revenu universel est-il vraiment universel?

A commencer par celle-ci : le système de revenu universel que nous proposons est-il vraiment universel, dans la mesure où nous ne défendons pas l’idée d’une allocation mensuelle identique versée à chacun ? La question est légitime et je voudrais y répondre ici le plus clairement possible. Notre proposition repose une conviction forte: il est essentiel d’élargir le débat et de lier explicitement la question du revenu universel (parfois appelé « revenu de base ») à celle de la réforme fiscale et du salaire juste.

Une partie des militants écologistes appelle à voter non à la consultation. Merci pour ces moments : EELV est mort, vive l'écologie politique! « Nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. » Evangile selon saint Jean Ma chère conscience, Je crois en me réveillant ce matin que je n'ai jamais été aussi content d'avoir pris la décision il y a quelques mois de partir finalement loin d'Europe Ecologie Les Verts et de ses élu-e-s, même européens, au vu de l'article ci-dessous: J'ose encore, sans doute un peu naïvement, espérer que cette histoire de circonscription pour Yannick Jadot est une médisance de ses « ami-e-s » pour qu'il ne soit pas indemne des éclaboussures opportunistes de ce type de deal.

Merci pour ces moments : EELV est mort, vive l'écologie politique!

Parce qu'il m'a toujours semblé que Yannick était sincère quand il accordait plus d'importance au mandat européen qu'à un mandat de député national pantin du régime présidentiel français rétrograde. Hamon, CETA rire ou CETA pleurer. Mardi dernier, le groupe socialiste à l'assemblée nationale s'est abstenu de voter la proposition communiste visant à consulter le peuple par référendum sur le CETA.

Hamon, CETA rire ou CETA pleurer

Avant d'aller plus loin, rafraichissons-nous la mémoire en lisant un court extrait de la fondation Nicolas Hulot « Le CETA représente les mêmes dangers que ceux évoqués à l’encontre du traité négocié avec les Etats-Unis : remise en cause du principe de précaution et des normes sociales, environnementales, sanitaires et économiques, institutionnalisation des mécanismes d’arbitrage favorables aux investisseurs, coopération règlementaire…. L’entrée en vigueur du CETA permettra par exemple à 4 entreprises américaines sur 5 présentes en Europe de pouvoir utiliser les tribunaux d’arbitrages contre les Etats membres grâce à leurs filiales canadiennes.

A propos du livre. 4724d64c57124fcc4e296f5768248ac9. Alternative au revenu de base, le salaire à vie change le travail et la pratique de la valeur  Ce texte est une réponse aux articles suivants de Jean-Marie HARRIBEY « Travail collectif, valeur et revenu : l’impossible dissociation » publié dans « Les Possibles » (revue électronique du Conseil scientifique d'Attac) - No 11 Automne 20161 et « Le revenu d'existence : un piège néolibéral » publié dans le numéro 744-745 de la revue « Économie et politique » datée de juillet-août 2016.

Alternative au revenu de base, le salaire à vie change le travail et la pratique de la valeur 

Dans des articles consacrés au revenu d'existence, Jean-Marie Harribey (JMH) croit trouver des similitudes entre les propositions que nous développons, Bernard FRIOT ou moi-même, au sein de Réseau Salariat et celle des promoteurs d'un revenu d'existence. Il revient ainsi sur nos controverses à propos de la valeur économique, parfois en reprenant des expressions ou analyses anciennes (2012) et désormais obsolètes. Le revenu universel : une idée libérale ? Le 5 juin 2016, les Suisses voteront pour ce qui pourrait bien être une véritable révolution dans notre société : l'instauration d'un revenu universel.

Le revenu universel : une idée libérale ?

Il s'agit en réalité d'une idée déjà ancienne, défendue notamment par un Américain, prix Nobel d'économie en 1976, Milton Friedman. Dès 1969 c'est, d'après l'économiste, la solution pour éradiquer la grande pauvreté : on ne touche pas à l'équilibre de répartition des richesses, tel qu'il est produit par le capitalisme, mais on procure à tous un revenu minimum de subsistance afin de sortir de l'insupportable, qu'il n'y ait enfin plus personne qui crève de faim dans une société aussi riche.

Tout savoir sur le revenu universel. Qu’est-ce que le revenu universel ?

Tout savoir sur le revenu universel

Le revenu universel, un piège libéral. Quand une mesure présumée "de gauche" recueille les applaudissements de Frédéric Lefebvre, Manuel Valls, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Boutin et des économistes du FMI, la méfiance est de mise.

Le revenu universel, un piège libéral

L’idée d’un revenu régulier versé à tous les citoyens sans condition ni contrepartie tout au long de leur vie, en complément ou en remplacement des revenus du travail, est de celles-là. Si la France devait l’instaurer demain, le revenu universel, promu en tout bonne foi progressiste – notamment par les candidats à la présidentielle Yannick Jadot, Benoît Hamon et Pierre Larrouturou –, pourrait en effet s’avérer une belle entourloupe libérale… Une alliance Hamon-Mélenchon peu plausible. Par Elizabeth Pineau et Marine Pennetier PARIS (Reuters) - L'hypothèse d'un rapprochement entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon à gauche en vue de l'élection présidentielle est peu plausible et relève davantage d'une stratégie politique visant à mettre en difficulté le candidat de "La France insoumise", estiment des analystes interrogés par Reuters.

Une alliance Hamon-Mélenchon peu plausible

De Mélenchon à Hamon, en passant par Jadot : les programmes de gauche sont-ils compatibles ? Grand vainqueur de la primaire de la Belle Alliance populaire, Benoît Hamon a annoncé dès dimanche soir son intention de tendre la main aux autres candidats de la gauche : Yannick Jadot, l’écologiste avec qui il avait déjà souligné des convergences, et Jean-Luc Mélenchon, champion de la «France insoumise».

De Mélenchon à Hamon, en passant par Jadot : les programmes de gauche sont-ils compatibles ?

Le député socialiste des Yvelines n’a pas totalement fermé la porte à Emmanuel Macron, avec qui le rapprochement sur le fond semble plus compliqué. D’autant que l’ancien ministre de l’Economie ne dévoilera pas son programme avant début mars. Gauche : pour un front solidaire et écologique ! Avec la nette victoire de Benoît Hamon à la primaire du Parti socialiste, au moins trois candidats véritablement ancrés à gauche participeront au premier tour de l’élection présidentielle. La perspective devrait nous ravir, en particulier dans un contexte global de montée du national-populisme belliciste et d’une internationale qui, du Brésil à la Russie, en passant par les États-Unis d’Amérique, la Turquie ou les Philippines ne cesse d’inquiéter, risquant d’aggraver l’instabilité mondiale et d’affaiblir un peu plus encore les espaces multilatéraux.

Militants des mouvements sociaux et citoyens, nous ne sommes pas des témoins passifs. Malgré les revers, certaines des propositions que nous portons depuis des décennies ont désormais trouvé leur place dans l’imaginaire commun de la gauche – a fortiori de Benoît Hamon, de Yannick Jadot et de Jean-Luc Mélenchon. Nous nous en réjouissons, à un moment où nous avons plus que jamais besoin de solidarité. Photo de une : source. Document inédit consacré à Jean-Luc Mélenchon ce lundi à 21 heures sur France 3. - LeBlogTvNews.

Un documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette sera diffusé ce lundi 30 janvier à 20h55 sur France 3 : Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui avance à contre-courant. Hamon est-il compatible avec Mélenchon, Jadot et Macron ? Le programme de l’écologiste Yannick Jadot est le plus proche de celui de Benoît Hamon, le vainqueur de la primaire à gauche. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Agathe Dahyot, Maxime Vaudano et Adrien Sénécat Benoît Hamon, vainqueur de la primaire à gauche dimanche 29 janvier face à Manuel Valls, pourrait-il se rapprocher d’autres candidats pour maximiser les chances de la gauche au premier tour de l’élection présidentielle ? Comme il l’a annoncé pendant la campagne, le désormais candidat socialiste a tendu la main à Yannick Jadot (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (la France insoumise) pour tenter de rassembler la gauche.

Les sept axes programmatiques - JLM 2017. 1] Pour moi c’est l’ère du peuple qui doit commencer ! La révolution citoyenne à laquelle je crois est le moyen pacifique et démocratique de tourner la page de la tyrannie de l’oligarchie financière et de la caste qui est à son service. Je voudrais être le dernier président de la 5e République et rentrer chez moi sitôt qu’une Assemblée constituante, élue pour changer de fond en comble la Constitution, ait aboli la monarchie présidentielle et restauré le pouvoir de l’initiative populaire.

Protéger la biodiversité : zéro pesticide en 2030, augmentation de la surface cultivée en bio, etc. Pour un progrès social et écologique. Notre course effrénée après la croissance n’a pas de sens dans un monde où les ressources naturelles sont finies, surtout quand elle se fait au prix de notre modèle social. Elle menace l’équilibre de notre planète et la santé de nos concitoyens. Benoît Hamon : « On aura Marine Le Pen si la gauche ne projette pas un imaginaire puissant » Reporterre — Depuis votre entrée en campagne, vous avez parlé de revenu universel, de légalisation du cannabis, de reconnaissance du vote blanc, du sport-santé — ce sont des propositions proches de celles des écologistes.