background preloader

Auteurs - Personnalités - ouvrages

Facebook Twitter

Permaculture 1 pdf; permaculture 2 pdf; Bill Mollison; david holmgren; télécharger permaculture 1. 12 Mar.

permaculture 1 pdf; permaculture 2 pdf; Bill Mollison; david holmgren; télécharger permaculture 1

Citations de Sylvain Tesson (1556) - page 2. La pensée politique de Cornelius Castoriadis. Cette brochure est le résumé d’un résumé.

La pensée politique de Cornelius Castoriadis

Sa prétention est d’évoquer la pensée politique de Cornelius Castoriadis, une pensée qui s’est étendue, tournée et retournée dans des milliers de pages de tomes divers et nombreux. Il ne faut donc pas espérer trouver ici un condensé fidèle et concis des méandres de cette réflexion, il faut lire cette brochure en se disant et en se répétant qu’elle n’est pas un résumé (oublions la première phrase ci-dessus) mais davantage une présentation, une introduction aux théories castoriadiennes.

Cornelius Castoriadis. L'imaginaire radical. À partir de la fin des années soixante, Castoriadis va donc infléchir son travail selon une direction nouvelle : après l’autodissolution du groupe Socialisme ou barbarie (1966), il démissionne du poste d’économiste qu’il occupait à l’OCDE depuis 1948, pour devenir psychanalyste (1973), puis professeur à l’EHESS ( 1981). Sans abandonner les interrogations qui ont été les siennes pendant plus de vingt ans, mais estimant toutefois qu’une reconstruction théorique était nécessaire au-delà de la seule critique du marxisme, il va s’atteler à repenser les cadres et les catégories de la « pensée héritée » – soit les fondements du projet philosophique gréco-occidental.

L’essentiel pour Castoriadis consistait désormais en un travail d’élucidation critique qui devait permettre d’émanciper la philosophie – définie comme prise en charge de la totalité du pensable – des gangues d’un rationalisme métaphysique trop étroit. S. Latouche : La décroissance, un projet pour en finir avec l’économie ? De la croissance à l'acroissance ? (média) Présentation : En ce début de 3ème millénaire, l’humanité fait face à une série de crises graves.

De la croissance à l'acroissance ? (média)

Ces crises sont la démonstration des limites de notre système économique, le capitalisme, et plus largement du modèle de développement des pays occidentaux. Un nouveau modèle de société se doit d’être inventé afin de revoir les finalités économiques, de changer notre relation à l’environnement, à la nature et à nous-mêmes. Il est essentiel de prendre conscience de la finitude physique de notre planète et de son caractère systémique, complexe et chaotique. L’Homme doit réapprendre à vivre comme faisant partie intégrante du système terrestre. Pour réduire de façon substantielle notre impact sur l’environnement dans les pays du Nord, il nous faudra consommer et produire moins, décroître - osons le mot - notre consommation et notre production… : moins de biens, moins de services, moins de déplacements.

Avis et conseil d'utilisation : L'écologie vue du Sud : pour un anticapitalisme éthique, culturel et spirituel. Patrick Viveret : « Il faut accepter de ne pas tout vivre » Série.

Patrick Viveret : « Il faut accepter de ne pas tout vivre »

A une époque de profondes mutations, le rapport au temps est chamboulé. Nous avons invité des personnalités et des anonymes de tous horizons à se confier sur ce vaste sujet. Cette semaine : Patrick Viveret, philosophe. Libre penseur qui aime à se présenter comme un « passeur cueilleur », Patrick Viveret est surtout un partisan de la sobriété heureuse et du buen vivir, le bien vivre. Cofondateur du collectif Roosevelt et des rencontres internationales Dialogues en humanité, il organise depuis peu avec Agnès Cabannes des ateliers lors desquels chacun peut venir « sculpter son temps ».

Vos ateliers se présentent moins comme l’opportunité d’apprendre à « gérer » son temps que comme la possibilité de mieux se l’approprier. Nous proposons un pas de côté pour modeler un rapport amical et positif au temps, pour vérifier que le temps nous aide à vivre et non le contraire. Comment arriver à vivre à cette bonne heure ? Héritage et transmission dans la sociologie de Pierre Bourdieu. En 1964, Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron publient Les Héritiers [5].

Héritage et transmission dans la sociologie de Pierre Bourdieu

Par ce titre, ils désignent une certaine catégorie d’individus : les étudiants en lettres parisiens qui représentent selon eux l’image idéale-typique de l’apprenti intellectuel dont la réussite scolaire est favorisée par l’origine bourgeoise. C’est donc dans le cadre d’une étude sur l’école que les deux auteurs appréhendent la notion d’héritage, celle-ci s’appliquant aux dispositions culturelles et sociales des individus plutôt qu’à leur patrimoine économique. Cette sociologie de l’école est poursuivie en 1970 dans La Reproduction [6] qui se présente comme un ouvrage plus théorique et plus conceptuel que Les Héritiers. S’il fallait la résumer en une phrase, la thèse défendue dans ces deux écrits pourrait s’énoncer ainsi : loin de favoriser l’égalité des chances, l’école participe à la reproduction des inégalités sociales et légitime ces inégalités par un discours méritocratique.

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation". Acteurs de l'économie - La Tribune.

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation"

Attentats à Paris, état d'urgence, rayonnement du Front National, vague massive de migration, situation économique et sociale déliquescente symbolisée par un taux de chômage inédit (10,2 % de la population) : la France traverse une époque particulièrement inquiétante. La juxtaposition de ces événements révèle des racines et des manifestations communes. Nicole Ferroni nous met en garde contre les risques de la méditation... :) Francis Hallé - Eloge de la Plante - Documentaire. Jean-Marie Pelt pour un Nouveau Monde en Marche ! Le livre qui met du bonheur à l'intérieur... - Jim. S.O.S bonheur : édition intégrale - Griffo, Van Hamme. Vers la sobriété heureuse - Pierre Rabhi. Vouloir toucher les étoiles - Mike Horn. Tout peut changer - Naomi Klein. Face à Gaïa - Bruno LATOUR. Site officiel de Hubert Reeves.