background preloader

0

Facebook Twitter

CREDIS. CETA : après le vote de Strasbourg, faire échec à la ratification nationale. Le Parlement européen a adopté le traité de libre-échange conclu entre l’UE et le Canada (ou CETA) ce midi. 90 % de ce traité entrera en application provisoire à partir du 1er mars, sans approbation des Parlements des États membres.

CETA : après le vote de Strasbourg, faire échec à la ratification nationale

La phase des ratifications nationales commence donc à partir d’aujourd’hui, et ce sont 38 parlements nationaux ou régionaux qui vont devoir se prononcer sur le traité pour qu’il soit définitivement valide dans l’ordre juridique européen. Pour Thomas Borrell, des Amis de la Terre, « Malgré la mobilisation croissante en Europe et au Canada depuis des mois, et le déplacement de centaines de manifestants européens à Strasbourg pour appeler les eurodéputés à ne pas soutenir par principe un accord dont la dangerosité est largement démontrée, les membres du Parlement ont cédé aux arguments des lobbies : c’est une décision lourde de conséquences, mais qui n’affaiblit en rien notre détermination à faire échec à ce traité ». Comprendre_le_ceta_19_janvier_2017. Accord UE-Canada : le CETA nie l'impératif climatique et l'Accord de Paris.

Le gouvernement prétend que l'accord UE-Canada, le Ceta, est un anti-Tafta et que c'est un "bon accord". C'est plus que discutable puisqu'un très grand nombre des griefs et reproches que la société civile adresse au Tafta sont valables pour le Ceta. C'est en tout cas ce que confirme la lecture du texte consolidé du Ceta, tel que rendu public le 29 février par Chrystia Freeland, la Ministre canadienne du Commerce, et Cecilia Malström, la Commissaire européenne au Commerce, et disponible ici en anglais.

La monumentale arnaque du ceta online 121216. Contre le CETA et pour des accords commerciaux progressistes. Face aux excès de la mondialisation, à la montée des inégalités et à la destruction de la planète, certains ne voient que deux options : accentuer encore la libéralisation via des accords de commerce et d'investissement, censés doper la croissance sans changer de logiciel ou fermer les frontières avec la croyance que les problèmes globaux peuvent trouver une réponse satisfaisante au niveau national.

Contre le CETA et pour des accords commerciaux progressistes

Pour sortir de cette impasse, une voie alternative est à inventer. La conclusion d'accords commerciaux du futur doit viser la protection des plus faibles, l'accélération de la nécessaire transition écologique et le respect des droits humains et sociaux, et de la biodiversité. 2017.02.10 Rapport CETA Climat Janvier. Rapport CETA APT idele IFIP UL Janv 2017 31 01 2017 final. L’écologie™ du spectacle et ses illusions vertes (espoir, « progrès » & énergies « renouvelables ») — Jean-Marc Mandosio, D’or et de sable (2008) En cette époque d’accélération incontrôlée d’à peu près tous les aspects de la civilisation industrielle, de désinformation médiatique organisée par divers intérêts financiers et de pouvoir, de crises en tous genres qui n’en finissent pas d’empirer, avec comme corollaire une soif angoissée, frénétique et grandissante de solutionnisme et de bonnes nouvelles, un complexe de Cassandre délimite le cadre autorisé du débat politique (et écologique).

L’écologie™ du spectacle et ses illusions vertes (espoir, « progrès » & énergies « renouvelables »)

Pensée magique et aspiration au positivisme viennent occulter les réalités derrière les « solutions » présentées par les médias de masse, par les politiciens, par les corporations, par les gouvernements, et même par certains médias dits « alternatifs » ou « indépendants ». Cet aveuglement plus ou moins volontaire est dénoncé par une poignée de voix bien trop peu relayées, sauf par quelques médias de second plan, et quelques collectifs largement inconnus du grand public. Collectif Le Partage. Mourir pour la planète.

Bienvenue !

Mourir pour la planète

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} Ce que le film « Demain » ne vous a pas dit. Ce qui sous-tend les quelques « alternatives » citées dans le premier paragraphe, c’est l’idée selon laquelle il est possible de changer le monde pas à pas, en partant du quotidien des gens et sans exiger d’eux ni prise de risque, ni sacrifice.

Ce que le film « Demain » ne vous a pas dit

Pas étonnant que les spectateurs de Cyril Dion et Mélanie Laurent ressentent à ce point une « positive attitude » après la représentation du film « Demain » ! Cette idée a un nom : le réformisme. L’appel des éco-charlatans et la promotion du capitalisme « vert » (à propos des Colibris) L'écosocialisme : qu'est-ce donc ? Texte inédit pour le site de Ballast « Beaucoup de professionnels, de leaders d’opinion, de moyens de communication et de centres de pouvoir sont […] sans contact direct avec les problèmes des exclus. […] [Ils] cohabitent parfois avec un discours vert.

L'écosocialisme : qu'est-ce donc ?

Mais aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous empêcher de reconnaître qu’une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale, qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres. » Ce réquisitoire ne vient pas d’un leader écologiste reconnu mais de l’encyclique Laudato si’ du pape François. Que la critique d’un discours écologique inoffensif — serrons les rangs, victimes et bourreaux pour « lutter contre le réchauffement climatique » — vienne d’un chef religieux pose question. C’est oublier le tranchant d’un courant politique né chez les Verts allemands dans les années 80 : l’écosocialisme.

Philoinfo.fr - L'actualité philosophique en vidéos !: Serge Latouche : La décroissance, pour en finir avec la course au progrès économique? (2016) « La décroissance permet de s’affranchir de l’impérialisme économique » Serge Latouche est professeur émérite d’économie et un des principaux inspirateurs du mouvement de la décroissance.

« La décroissance permet de s’affranchir de l’impérialisme économique »

On avait envie de le revoir, pour retracer les racines de la décroissance, entre Club de Rome, Illich et Gorz, et savoir où il en est par rapport au pouvoir, aux économistes altermondialistes, et à la gauche. Reporterre - Quelle est l’histoire de la décroissance ? Serge Latouche - L’histoire de la décroissance, en tant qu’étiquette, est très brève. De la décroissance à l’a-croissance. En tant qu’économiste, qu’est-ce qui vous a amené à devenir une des références de la décroissance ?

De la décroissance à l’a-croissance

Je suis un économiste atypique venu à la décroissance depuis 2002… Auparavant, j’étais Président de l’association « Ligne d’Horizon – les amis de François Partant » consacrée à la critique du développement et membre de l’Internationale informelle des « Disciples d’Yvan Illich ». Cette internationale était composée de personnes du Tiers-Monde comme Vandana Shiva en Inde, Gustavo Esteva au Méxique, Majid Rahnema en Iran, etc. ou de gens ayant travaillé dans le Tiers-Monde et ayant vu l’échec du développement. Nous étions d’accord sur le fait que le développement était la poursuite de l’occidentalisation du monde commencé avec le colonialisme et l’impérialisme. On voulait savoir comment sortir du développement, dans les pays du Sud mais aussi dans ceux du Nord où seuls quelques marginaux comme José Bové s’installant dans le Larzac acceptaient cette idée. L'écosocialisme : qu'est-ce donc ? Slogans manif anti-écolo du 29 septembre. NB : libre à vous de compléter cette liste, sachant qu’il faut faire attention à rester dans l’humour noir et ne pas utiliser de slogans qui nous desservent car réellement utilisés par nos adversaires et qui « marchent » type « Le bio c’est trop cher, Le nucléaire ou la bougie… » CO2, j’en veux !

Slogans manif anti-écolo du 29 septembre

(Banderole de devant de manif) Ecolo, au poteau ! Pour l’été en hiver ! Fabrique du consentement. Fabrique du consentement.