background preloader

Mnmsnumerique

Facebook Twitter

Inclusion scolaire. Différents des autres Dys/ HP/... « Il faut défendre la capacité de l’école à intégrer » Pour aider les enfants de migrants, la pédopsychiatre Marie Rose Moro prône une discrimination positive dès le primaire.

« Il faut défendre la capacité de l’école à intégrer »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Mattea Battaglia Marie Rose Moro, chef de file de l’ethnopsychiatrie et auteure de l’ouvrage Enfants de l’immigration, une chance pour l’école (Bayard, 2012), rappelle que les enfants de migrants sont d’abord un atout en classe – à condition que celle-ci s’ouvre à eux. Que sait-on des parcours scolaires des enfants de migrants ? Ces enfants, globalement, s’en sortent plutôt bien… si leurs besoins spécifiques sont pris en compte. Ce que nous disent les études menées en Europe du Nord – pionnière sur le sujet –, c’est qu’il leur faut à peu près une année pour rattraper le niveau en français. Quand les enfants ont souffert d’un traumatisme lié à la guerre ou à l’exil, comme c’est le cas pour 20 % d’entre eux, il faut du temps, des soins psychologiques ou psychiatriques, avant de pouvoir reprendre le chemin de l’école. Association ECLAT – Présentation de l’Association.

Présentation de l’AssociationCamille Faure2015-09-17T09:56:51+00:00 L’association ECLAT, association de personnes handicapées du Pays de Gex, a été créée en 1991 et est reconnue d’intérêt général et de bienfaisance.

Association ECLAT – Présentation de l’Association

Elle a été fondée par un groupe de parents d’enfants en situation de handicap, en l’absence de toute structure adaptée sur le territoire à cette époque. Ses missions : Promouvoir le bien-être et défendre les intérêts de toute personne en situation de handicap,Favoriser le plein épanouissement, la mobilité, l’autonomie et l’intégration sociale des personnes handicapées,Promouvoir et faciliter toute activité d’information, de recherche, de formation et d’orientation,Procurer informations et aide aux familles. Cette association territoriale (Pays de Gex et bassin Bellegardien) regroupe plus de 100 membres : personnes en situation de handicap, familles et sympathisants. L’association ECLAT : Elle est dotée d’un Conseil d’Administration composé de 10 à 15 membres. APEHIMO. Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) école. Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) permettent l'accueil dans une école primaire ordinaire d'un petit groupe d'enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap.

Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) école

Les ULIS accueillent des enfants dont le handicap ne permet pas d'envisager une scolarisation individuelle continue dans une classe ordinaire mais qui peuvent bénéficier, dans le cadre d'une école, d'une forme ajustée de scolarisation : enseignement adapté au sein de l'ULIS, participation aux actions pédagogiques prévues dans le projet de l'école.Chaque enfant accueilli dans une ULIS bénéficie, selon ses possibilités, de temps de scolarisation dans une classe de l'école où il peut effectuer des apprentissages scolaires à un rythme proche de celui des autres élèves.C'est la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées qui propose l'orientation en ULIS dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation de l'élève.

Chaque ULIS repose sur un projet pédagogique spécifique. Renforcer l'inclusion des élèves en situation de handicap dans l'académie de Dijon. L'inclusion à l'école élémentaire. Université d'automne « Le système scolaire français et les élèves à besoins éducatifs particuliers » - De l'intégration à l'inclusion, la spécificité française.

Marie-Claude Mège-Courteix, chef de la mission de l'adaptation et de l'intégration scolaires, ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Avant d'entrer dans le vif du sujet, je voudrais faire deux remarques liminaires sur le titre même de l'intervention qui m'a été proposée.

Université d'automne « Le système scolaire français et les élèves à besoins éducatifs particuliers » - De l'intégration à l'inclusion, la spécificité française

…"De l'intégration à l'inclusion"…Cette expression laisse à penser que, pour tout un chacun, s'attacherait une "valeur" supérieure à des démarches relevant de l'inclusion. Pour un Français non averti des subtilités du langage des spécialistes européens de la problématique des élèves à "besoins éducatifs particuliers", cela ne va pas de soi. On le voit, aucun mot dans ce domaine n'est neutre, chacun entre en résonance avec des préoccupations, voire des affects. École inclusive : plusieurs textes publiés pour améliorer l'accueil des élèves en situation de handicap à l'école. Depuis la loi Handicap du 11 février 2005, le nombre d’élèves scolarisés en situation de handicap a plus que doublé : plus de 260 000 enfants bénéficient aujourd’hui de parcours spécifiques alors qu’ils étaient seulement 117 834 en 2006.

École inclusive : plusieurs textes publiés pour améliorer l'accueil des élèves en situation de handicap à l'école

Au-delà de cette évolution quantitative, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a décidé de poursuivre activement au cours de cette année scolaire l’amélioration qualitative des parcours individuels de ces élèves. Dans cette perspective, trois textes importants sont publiés cette semaine et rassemblés dans le bulletin officiel de l’éducation nationale du 27 août 2015. La circulaire n° 2015-129 publiée ce jour prévoit qu’à partir de la rentrée, l’ensemble de ces dispositifs collectifs prendront le nom d’ULIS : ULIS école, ULIS collège, ULIS lycée, ce qui permettra une meilleure lisibilité pour les familles.