background preloader

Mmxxl

Facebook Twitter

3e partie communatarisme.pages. Le chemin de la liberté: l'émancipation des Noirs américains à travers la musique. Liens jazz. Petite Histoire du Jazz. Histoire du Jazz. De nouvelles vedettes, enfin, se révèlent : le trompettiste Clifford Brown, le saxo alto Cannonball Adderley, le saxo ténor Sonny Rollins (Freedom Now Suite), le pianiste Horace Silver, le batteur Philly Joe Jones, l’organiste Jimmie Smith dont le jeu, extrêmement soul rejoint parfois le Rythm and Blues incarné, en cette période, par le chanteur Ray Charles.

Histoire du Jazz

TOUT S’ARRANGE ! Interview de Jean-Philippe Vidal par la revue anglaise Jazz Journal (Part I)Traduction François Remaud Jazz Journal : Lorsque, en concert vous présentez un thème de jazz, vous citez à chaque fois le nom de l’arrangeur. Tpe1erESségrégationI. Intro tpe. Worksongs (1) Tpe1erESségrégation. Revendication et politiques en paroles : chansons de la communauté noire américaine. 1Notre propos n’est pas de retracer l’histoire de la communauté noire américaine, ni même celle de sa lutte, longue et complexe, mais de placer les jalons d’un discours politique qui transparait dans les chansons populaires.

Revendication et politiques en paroles : chansons de la communauté noire américaine

Les origines du Blues. On sait peu de choses à propos des origines exactes de la musique que l'on désigne aujourd'hui comme le blues.

Les origines du Blues

Il est difficile de dater précisément ses origines, en grande partie parce que ce style de musique a évolué sur une longue période et existait avant même d'être employé sous ce terme. Une référence importante à ce qui se rapproche étroitement du blues date de 1901, lorsqu'un archéologue du Mississippi a décrit les chansons des ouvriers et esclaves noirs dont les chants reposaient sur des thèmes et des éléments techniques caractéristiques du blues.

Le terme Blues vient de l'expression anglaise « Blue Devils », littéralement « diables bleus » qui signifie idées noires, d'où est née l'expression « avoir le blues ». Ce style musical est à l'origine un chant populaire issu d'une culture orale qui a évolué sur une longue période. L'héritage africain est dominant dans ce type de musique. Origines du blues. Le blues, comme toute forme de musique populaire, est le résultat d'influences diverses et variées qui se sont accumulées au fil du temps.

Origines du blues

Vouloir dater son origine serait bien prétentieux et vain surtout que le mot blues n'apparaît dans aucun texte avant le début des années vingt; tout au plus peut-on établir certains repères chronologiques qui ont eu leur importance dans sa naissance et son évolution. Troisieme partie grandes idées.pages. Les racines du gospel ‹ Eternity Gospel Choir. De nombreux récits racontent qu’au tout début on ne disait pas Gospel mais Go And Spell : « Go » (allez), « Spell » (répandez), autrement dit : « Allez et dites leur !

Les racines du gospel ‹ Eternity Gospel Choir

» qui devint plus tard Gospel, qui se traduit de l’anglais par « Bonne Nouvelle ». D’autres mettent en avant la volonté de Dieu de communiquer en rappelant que le terme Gospel vient de « God / Spell », ce qui signifie « Dieu parle ». Mais avant de continuer, revenons aux origines de ces chants : Les Negro Spirituals & Le Gospel. Les Racines La musique noire américaine a des racines plongées dans les traditions européennes et africaines.

Les Negro Spirituals & Le Gospel

A peine arrachés à leur terre, sur les navires des négriers, les captifs chantent, et en eux subsiste le souvenir de cette Afrique riche de ses coutumes et de ses traditions qui associe intimement le chant à toutes les circonstances de la vie : naissances, deuils, jeux, prières, travaux, guerre et amour… L’arrivée des premiers esclaves africains sur le continent américain a lieu dès 1619 et prend un essor fulgurant au XVIIIème siècle. Victime du déracinement de leur terre d’origine, ils vont transporter leur histoire au travers de leur musique et de leurs chants. Tpe1erESségrégation. Protest Song. Histoire Du Funk. Issu principalement de la soul et du jazz, le funk se caractérise par la prédominance de la section rythmique (guitare, basse, batterie) qui joue des motifs syncopés, la présence quasi-systématique de cuivres sur des ponctuations rythmiques (riffs) ou bien des solos, et de manière générale, par la grande place accordée aux instruments.

Histoire Du Funk

Pgspi. Il en va de la soul comme du jazz ou du blues, deux termes également commodes pour désigner des styles aux registres étendus.

pgspi

Dans chacun de ces cas, il s'est agi avant tout de différencier la musique des Afro-américains de celle qui se pratiquait dans le reste de la société américaine. Avant la guerre, le terme black étant jugé insultant par la communauté noire, l'industrie du disque a préféré utiliser l'expression race records pour désigner les 78-t gravés à l'intention exclusive du public noir. Tpe Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Amércains: TPE: Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Américains. Pendant la période de l'esclavage, la situation des noirs aux États-Unis n'est pas la même partout.

Tpe Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Amércains: TPE: Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Américains

Dans les états du Sud, le nombre d'esclaves est très important. Ils ne sont pas instruits, on ne leur apprend pas l'anglais car ils ne sont pas considérés comme des êtres humains mais simplement destinés à effectuer un dur labeur comme dans les champs de coton. Dans le nord des États-Unis en revanche, les esclaves sont peu nombreux et leurs conditions de vie sont très différentes de celles du sud : ils vivent avec leurs maîtres, on leur apprend l'anglais et ils participent aux cérémonies religieuses protestantes. De nombreux esclaves réussissent à migrer du Sud au Nord afin d'y trouver de meilleures conditions de vie.

Musique et phénomènes sociopolitiques. Les années 50 à 90 ont été riches en musique engagée aux États-Unis à cause du contexte économique et politique de l’époque.

Musique et phénomènes sociopolitiques

Dans la période d’après-guerre, les États-Unis sont le seul pays à maintenir un niveau de vie acceptable puisqu’ils n’ont pas été directement touchés sur leur sol par la seconde guerre mondiale. Cependant, cette phase prospère contraste avec le contexte diplomatique de l’époque puisque les Américains s’engagent alors dans la guerre du Vietnam et que les États-Unis sont un des deux piliers de la guerre froide, avec l’URSS. Le chemin de la liberté: l'émancipation des Noirs américains à travers la musique: II/Face à la ségrégation: Blues, Jazz et Swing. La situation après la guerre de sécession:En 1865, au lendemain de la guerre de Sécession, Lincoln, président américain, signe l'abolition de l'esclavage. Dès lors, 4 millions de Noirs deviennent des hommes libres, aspirant à une vie meilleure et croyant aux promesses de leur libérateur. Cependant, l'espoir d'un affranchissement durable va trouver sa fin en 1865 avec l'assassinat de Lincoln.

L'évolution des conditions de vie des américains à travers la musique afro-américaine. Ségrégation et discriminations aux États-Unis dans les années 60. La lutte du mouvement des droits civiques, débutée en 1950, pour obtenir dans la loi et dans les faits la fin des inégalités entre Blancs et Noirs américains est longue. La lutte pour l’émancipation des noirs américains par RFI. Musique et esclavage: le combat des abolitionnistes. L'acteur Djimon Hounsou dans le film "Amistad" de Steven Spielberg (extrait) Amazing Grace, How sweet the soundThat sav'd a wretch like me! I once was lost, but now am found,Was blind, but now I see. 'Twas grace that taught my heart to fear,And grace my fears reliev'd;How precious did that grace appear,The hour I first believed! L'Histoire du rap, L'evolution du rap francais et americain.

Le hip-hop fait ses débuts aux Etats-Unis vers la fin des années 70. Cette musique est née dans les ghettos noirs américains à l'époque des Black Panthers. En 1979, "Rapper's Delight" de Sugarhill Gang devient le premier tube rap dans le monde et notamment en France où le mouvement hip-hop touche la jeunesse des cités. Au début des années 80, le mouvement prend son envol avec de grands rassemblements "bloc party" où s'affrontent danseurs, grapheurs, DJ et MC. L'Emancipation Sociale des Noirs aux Etats-Unis grâce à la Musique. HISTOIRE DU RAP. Vers la fin des années 1970, les ghettos noirs de New York organisent des « Block Party » en pleine rue : un D.J. aux platines pour le son, un M.C.

(Master of Ceremony) au micro pour l'animation. Pour faire vibrer les foules, le tempo des batteries est mis à nu, c'est l'avènement du break. Le M.C. investit de ses paroles l'espace sonore libéré : peu à peu, des textes rimés remplacent les onomatopées. Le verbe anglais to rap, signifiant « débiter vite, parler de manière accélérée », s'impose alors comme la meilleure définition de ce nouveau mode d'expression. Emancipation sociale et musique. Des chansons engagées. ''Black Music'' Des chaines de fer aux chaines en or. 14 octobre, 23h00 : Black Music - Des chaînes de fer aux chaînes en or. Esclavage.