background preloader

Smart city

Facebook Twitter

Offres d'emploi (CDI, CDD), apprentissages et stages. Comprendre, informer, visualiser : comment appréhender la smart city ? Entre méconnaissance et méfiance : une smart city difficile à accepter La non connaissance ou la méconnaissance de la smart city entraîne la méfiance de ses futurs utilisateurs.

Comprendre, informer, visualiser : comment appréhender la smart city ?

Peur du piratage, syndrome Big Brother, non adhésion … nombreux sont les freins à une acceptation massive du concept. Et pourtant, ces craintes viennent souvent des mêmes personnes qui affichent leur vie sur les réseaux sociaux. Car le nerf de la guerre c’est la récolte de la data, une data difficile à appréhender et dont l’usage n’est pas toujours certain. L’aspect marketing à outrance est également un des facteurs de la difficulté à se projeter dans une smart city. L'Atelier : Accelerating Innovation. Si on écarte l'aspect technique de la Smart City, quelle est sa phénoménologie et, surtout, quelle devrait être sa finalité ?

L'Atelier : Accelerating Innovation

Ultime volet de ce sujet et certainement le plus important : le concept de Smart City avec tout le cortège de promesses qui l'accompagne à présent, n'est-il finalement qu'un nouvel avatar de la Cité idéale dont l'Histoire nous montre qu'il ressurgit de façon récurrente aux moments charnières des transitions de nos sociétés ? Les utopies citadines abondent dans la littérature depuis l'antiquité : l'Atlantide de Platon, l'Eldorado de Voltaire, Utopia de Thomas More... Dans chacune de ces villes luxueuses et dorées résident des fragments perdus de notre entière Humanité; le projet utopique de la Cité idéale ne serait-il pas finalement plus un projet ayant un profond moteur psychologique, celui d'une quête de réification de la psyché humaine passant par la construction d'une Cité qui témoignerait alors de cette réussite. Ces fragments abondent. L'Homme et la Société. Les écoquartiers, vitrines de la ville durable ? Ecoquartier de la ZAC de Bonne à Grenoble © Thinglink L’écoquartier : un pas vers la ville durable BedZed au sud de Londres, Vauban à Fribourg, ZAC de Bonne à Grenoble… Ces noms raisonnent pour ceux qui s’intéressent à la ville durable comme de véritables promesses, celles de pouvoir expérimenter à l’échelle d’un quartier le développement durable de nos villes.

Les écoquartiers, vitrines de la ville durable ?

En somme, un premier pas vers le développement d’espaces urbains durables. Ces espaces permettent de mettre en place des démarches, des techniques, des architectures, des systèmes urbains qui visent à accompagner la mutation vers un système urbain durable. Mais attention, il ne s’agit pas à l’instar d’une bonne vieille recette de cuisine de prendre un certain nombre d’ingrédients pour en faire un écoquartier. Les trajets domicile-travail, sujet phare de 2016 ? Si l’on se penche sur le marché du transport, on observe depuis quelques temps un essor des services de transport collectifs urbains, habituellement pré carré de l’Etat.

Les trajets domicile-travail, sujet phare de 2016 ?

Des transports collectifs privés donc qui, à l’inverse du modèle économique des taxis ou VTC, visent à mutualiser les trajets entre plusieurs passagers sur de courtes distances. De nouveaux services fleurissent ainsi un peu partout dans le monde, et visent en premier lieu à satisfaire la demande pour les trajets domicile-travail (trajets désignés sous le nom de commuting en anglais). Petit état des lieux de ce marché qui sera pour nous LE sujet transport de cette année. Les Etats-Unis ont toujours une longueur d’avance De nombreux acteurs s’intéressent au sujet aux quatre coins du globe, à commencer aux Etats-Unis, où plusieurs startups se sont positionnées sur le créneau. En Asie, on passe à la vitesse supérieure L’expérience ZipGo contraste fortement avec l’image habituelle que l’on se fait des transports en Inde [1] [2]

Une ville durable, connectée et intelligente. » Energie. Contexte (i) Le prix de l’énergie augmentera tendanciellement et (ii) seul un assemblage de sources d’énergie peut répondre aux besoins.

» Energie

Il s’agit (i) d’adapter la production d’énergie aux caractéristiques des territoires : l’offre en énergie doit être l’expression des caractéristiques géographiques et socio-économiques du territoire où l’énergie est produite ; (ii) d’adapter la demande d’énergie à cette augmentation continue – quoiqu’en « dos de chameau » – des prix de l’énergie. ForCity - Anticiper ensemble. Bouygues Immobilier récompensé aux prix de l’innovation « Le Monde » Smart Cities. Des nouvelles du Wikibuilding. Bretagne Créative. Des toits de tuiles à énergie solaire. Les panneaux solaires ont une esthétique particulière.

Des toits de tuiles à énergie solaire

On peut les accepter sur les constructions modernes mais en revanche, sur les toits d’un petit village provençal ou d’une ville historique de Toscane, ils font désordre ; et, en général, dans les cités historiques, ils sont interdits. Alors, pour permettre à l’énergie solaire de s’implanter partout, sans risquer de défigurer les paysages de notre patrimoine, une startup italienne a inventé la tuile romane qui convertit le soleil en énergie. Avec cette invention, les toits qui font le cachet des villes du sud ne seront plus menacés de disparition devant la poussée des énergies alternatives. Au contraire, ils prennent, plein d’énergie, une nouvelle jeunesse ! Les centres historiques ont besoin d'être rénovés de manière durable. Une tuile qui garde l’aspect traditionnel de la terre cuite, mais qui intègre les dernières nouveautés technologiques, c’est désormais possible ! (Source : Société Dyaqua) Dans la même thématique :