background preloader

Ouvriers au XIXème s

Facebook Twitter

Droits des enfants. Les conditions de travail au XIXème siècle. La condition ouvrière au XIXème siècle I) le travail des enfants « J'avais sept ans quand je commençai à travailler à la manufacture: le travail était la filature de la laine; les heures de travail étaient de 5 heures du matin à 8 heures du soir, avec un intervalle de trente minutes à midi pour se reposer et manger ...J'avais 14 heures et demie de travail effectif à 7 ans!

Les conditions de travail au XIXème siècle

Dans cette manufacture, il y avait environ 50 enfants à peu près de mon âge. Ces enfants étaient souvent indisposés et en pauvre santé... C'est à coup de lanière de cuir que ces enfants étaient maintenus au travail, c'était la principale occupation d'un contremaître de fouetter les enfants pour les forcer à faire ce travail excessif » Relevez les différents points qui illustrent la très difficile condition du travail des enfants d’après ces trois documents. Le salaire journalier des enfants en 1835 en francs 2) Le travail des femmes Sophie, lingère à Lille (en 1858) L'ouvrière monte des chemises d'hommes ou tire des fils.

Autour de Germinal d'Emile Zola (La condition ouvrière au XIXe siècle), PAE lycée Gambier de Lisieux. LA CONDITION OUVRIERE AU XIXème siècle Laurence Levannier, Magali Coieffey et Yohan PasquetSaisie informatique par : Stéphanie Ernoult, Yohan Pasquet, Magali Coieffey et Laurence Levannier Au XIX ème siècle, les ouvriers sont très mal payés, les conditions de travail sont très dures, certains gémissent sous le poids de l'exploitation sans cesse accrue : privés d'argent, affamés, ils manquent de logements, et vivent dans une horrible promiscuité.

Autour de Germinal d'Emile Zola (La condition ouvrière au XIXe siècle), PAE lycée Gambier de Lisieux

Corruption et vices règnent, et l'existence de ces malheureux, auxquels une étincelle pourrait rendre leur dignité d'hommes, se passe entre l'alcool et les femmes. Telle est la vision que nous propose Zola. I-FORMATION D'UNE CLASSE OUVRIERE AU XIX ème SIECLE 1-La classe ouvrière chez Zola Il n'est pas facile de représenter la société telle qu'elle existait avant la révolution industrielle. 2- L'apparition de la classe ouvrière C'est la machine qui crée la classe ouvrière. 1-Les mutuelles pour s'entraider 3-Les syndicats pour unir les ouvriers.

La vie en usine au XIX siècle. Les conditions de vie des ouvriers - Réviser une notion - Histoire - 4e. La révolution industrielle provoque une profonde mutation sociale avec l'apparition du prolétariat.

Les conditions de vie des ouvriers - Réviser une notion - Histoire - 4e

Cette nouvelle classe sociale rassemble tous les ouvriers qui ne possèdent que leur seule force de travail. Quelles sont leurs conditions de vie ? Quelles sont leurs revendications ? I. Une nouvelle classe sociale 1. . • Au XVIIIe siècle, le terme ouvrier s'applique à tous les artisans. . • Les membres de la classe ouvrière connaissent en fait des situations assez diverses. . • Dans la grande industrie, les ouvriers sont regroupés dans des usines dont la taille est de plus en plus importante. 2. . • La course au profit menée par les industries du XIXe siècle conduit le patronat à exiger des ouvriers un travail toujours plus intense.

. • Dans le système libéral, le travail ouvrier est considéré comme une marchandise : il est soumis à la loi du marché. . • Dans les usines sont imposés des règlements très sévères. 3. II. 1. . • Pour améliorer leur condition, les ouvriers ne tardent pas à s'organiser.