background preloader

REFREGERATEUR

Facebook Twitter

Conserver les légumes longtemps, c’est possible sans frigo! Terre – Anti-gaspi: Je me permets ici d’écrire un petit guide sans prétention aucune, qui permettra peut-être aux petits portefeuilles de faire des économies et aux autres d’éviter tout gaspillage de nourriture.

Conserver les légumes longtemps, c’est possible sans frigo!

Tout d’abord, dans ce système il faut être prévoyant (e). Faire ses provisions en temps opportun, aux époques les plus favorables de l’année lorsque les légumes sont abondants et peu coûteux. Si vous possédez un jardin, c’est encore plus facile. Ensuite, il faut savoir que certains légumes se conservent naturellement à l’état frais; d’autres, pour se conserver en bon état, ou acquérir des propriétés sapides, ont besoin de subir certaines préparations… Hélas!

C’est toujours le travail qui permet des économies. Généralement, les moyens de conservation employés pour les légumes sont : le sel, le vinaigre, la dessiccation, la cuisson prolongée et la stérilisation. Les conserves faites maison permettront de fournir (en hiver, alors que les prix montent)…, une belle variété de légumes. Patrons Archives. Difficile car il faut être très précis dans les mesures.

patrons Archives

La méthode pour créer un patron ex nihilo est expliquée ici. Un patron de pantalon classique comporte 3 pièces : - le dos - le devant - la ceinture Pour créer votre patron de base, il faut partir d'un pantalon qui vous va bien. La suite de l'article explique comment dessiner le patron du haut du pantalon. Vous pourrez ensuite faire des variations sur la longueur et la largeur des jambes et ajouter des poches. Matériel nécessaire : - une grande feuille de papier souple : du papier de soie ou, à défaut, du papier journal Le dos 1/ placer les axes vertical et horizontal Mettre le pantalon à l'envers. . - Sur le papier, tracer les deux axes DM et NO en les faisant se couper en P.

Il s'agit maintenant de mesurer la distance à ces deux axes de plusieurs points situées sur les coutures et sur les pinces (autrement dit : leurs coordonnées). Découper le patron sans déplier la pince. Ce réfrigérateur fonctionne sans électricité ni aucune autre énergie ! Laissons faire la nature. Un frigo dans son jardin ?

Ce réfrigérateur fonctionne sans électricité ni aucune autre énergie ! Laissons faire la nature.

Et pourquoi pas ! Si l’installation peut nous permettre de conserver nos aliments pendant des mois sans que cela ne nécessite la moindre dépense énergétique, autant ne pas se priver ! L’idée n’a absolument rien de révolutionnaire. Selon les archéologues, cette technique était déjà utilisée par les aborigènes d’Australie il y a 40 000 ans. Et, il y a peu, elle était encore très largement employée. Seulement voilà, en débarquant dans nos vies, la fée électricité et le prince réfrigérateur ont relégué la méthode au rang des pratiques ringardes et désuètes. Mais ça ne pouvait plus durer très longtemps. Cet homme s’appelle Floris Schoonderberk. Voici les images. Alors, bien sûr, ce réfrigérateur de sous-sol ne permet pas de conserver la viande ou le lait par exemple. Elle se nomme Denise et conserve fruits et légumes de manière écologique. Les fruits et légumes, oubliés au fond du réfrigérateur, finissent bien trop souvent à la poubelle car ces appareils gourmands en énergie ne sont pas adaptés pour les conserver.

Elle se nomme Denise et conserve fruits et légumes de manière écologique

Qu’à cela ne tienne ! De jeunes créatifs de Montréal ont inventé « La Denise » : une série d’accessoires de rangement conçus pour conserver les aliments tout autrement… Gabrielle Falardeau et Élyse Leclerc forment un duo de créatifs depuis l’enfance. À travers Jarre, elles tentent d’allier l’amour du design à l’alimentation saine. Comme beaucoup d’autres, leur projet part d’un constat alarmant : des champs à nos maisons, les pertes en nourriture représentent environ un tiers des aliments produits mondialement ! En pratique, La Denise est constituée de matières renouvelables et locales. La Denise se compose de trois modules : une zone sableuse, une zone humide et une zone sombre.

Et si on se débarrassait de nos réfrigérateurs ? Au début des années 1920, le groupe américain General Motors dépose le nom « Frigidaire », aujourd’hui propriété d’Electrolux. Le « frigo » va entrer dans toutes les cuisines, et même dans le dictionnaire. Une petite révolution qui bouscule des siècles d’habitudes de conservation des aliments. Il faudra tout de même attendre les années 1960 pour que ce nouvel appareil électrique, qui permet de garder au frais les denrées périssables, se généralise en France. En 1964, seuls 37 % des foyers français possèdent un réfrigérateur, dix ans plus tard, 88,4 % des familles en sont équipées.

Ce succès tardif est intimement lié à l'urbanisation massive intervenue dans la seconde moitié du XXe siècle, explique Nathalie Damery, présidente de l’Observatoire société et consommation : « A la campagne, beaucoup de choses étaient dans le garde-manger, on gardait les boissons au frais dans la rivière. Crédits photos : Maison Française.