background preloader

Les valeurs de la République - Hommage à Samuel Paty

Facebook Twitter

Okapi cahier. Présentation des évenements - L'attaque terroriste contre Samuel Paty - Genially de Yemaya. Samuel Paty par baptistebobee sur Genially. Hommage Samuel Paty gpe Genially. Samuel Paty 16 octobre 2020 Les faits La caricature Pour finir AC Meunier Les Poires, Honoré Daumier D'après un article de France Info du 23/10/2020 Déroulement Tout commence avec un cours d'enseignement moral et civique sur la liberté d'expression, lors duquel Samuel Paty montre à ses élèves des caricatures de Mahomet.

Hommage Samuel Paty gpe Genially

L'assaillant Abdoullakh Anzorov est un Russe d'origine tchétchène, né le 12 mars 2002 à Moscou. "Il nous invitait, il faisait en sorte qu'on n'ait pas un avis tranché. “C’était un professeur qui rigolait, qui aimait enseigner. "On allait dans son cours, on l'écoutait et on ne s'ennuyait pas. La lettre de Jean Jaurès aux instituteurs et institutrices (en intégralité) Jours de Gloire - "Lettre aux Instituteurs et Institutrices" de Jean Jaurès (Oxmo Puccino) Hommage à Samuel Paty - Espace de partage. FAIRE VIVRE LES VALEURS DE LA REPUBLIQUE A L'ECOLE. La laïcité, la liberté d'expression, la caricature et le dessin de presse.

Laïcité

Liberté d'expression - Liberté de la presse. Enseigner la liberte d'expression au lycée. Séances sur la liberté d'expression (Phosphore) Pistes pédagogiques - La liberté d'expression - La Presse à la Une (BNF) Questions.

Pistes pédagogiques - La liberté d'expression - La Presse à la Une (BNF)

Que met en valeur la composition de l'image ?. Portail pédagogique : numérique et enseignement - le dessin de presse : une image pour informer ou provoquer ? Espace pédagogique > actions éducatives > délégation au numérique > pédagogie, innovation mis à jour le 18/05/2015 Ce projet en lycée vise à faire découvrir aux élèves le dessin de presse comme illustration, vecteur ou déformation (caricature, satire) d’un sujet d’actualité à travers la presse (papier, numérique en ligne) française et étrangère.

Portail pédagogique : numérique et enseignement - le dessin de presse : une image pour informer ou provoquer ?

Ce thème s’inscrit dans l’Éducation aux Médias et à l’Information (EMI) avec une réflexion sur l’éthique de l’information à travers le dessin de presse. mots clés : EMI, traam, caricature, actualité, transdisciplinarité Ce projet est encadré par le professeur d'histoire et géographie, en collaboration avec le professeur documentaliste. Les étapes de travail aboutiront à une production et une diffusion de dessins individuels ou de groupe à destination de la communauté du lycée dans le cadre de la Journée Annuelle des Projets. les démarches disciplinaires 1- Éducation aux médias.

"Rien à foutre de la Shoah" : voyage dans l'antisémitisme obsessionnel du rappeur Freeze Corleone. L’antisémitisme et le complotisme sont devenus des produits de vente populaires.

"Rien à foutre de la Shoah" : voyage dans l'antisémitisme obsessionnel du rappeur Freeze Corleone

Cette affirmation presque provocatrice n’est plus illégitime à l’écoute de LMF (La Menace Fantôme), le premier album du rappeur Freeze Corleone sorti le 11 septembre dernier – on verra que cette date n’est pas choisie au hasard. Si le rappeur des Lilas n’est pas forcément connu par un public très large et plus âgé, les chiffres de vente de LMF en seulement trois jours sont éloquents : 15.325 exemplaires de son album se sont déjà vendus et les écoutes explosent en streaming.

Sur Spotify, il avait déjà été écouté 5,2 millions de fois en 24 heures. Il devrait d’ailleurs s’agir du quatrième meilleur démarrage d’un album de rap en 2020 derrière des artistes aussi populaires que Jul, Ninho ou Maes, et devant des mastodontes de la production rap en France comme Kaaris. Les clefs pour comprendre Freeze Corleone. L’affaire Mila expliquée : insultes contre l’islam, menaces contre une lycéenne et réaction politique « maladroite »

Cela aurait pu rester une vidéo en live postée par une adolescente sur Instagram un samedi.

L’affaire Mila expliquée : insultes contre l’islam, menaces contre une lycéenne et réaction politique « maladroite »

C’est devenu ce que l’on appelle désormais « l’affaire Mila ». Cette lycéenne homosexuelle aux cheveux mauves a été insultée et menacée de mort, pour avoir tenu, le 18 janvier en live sur Instagram, des propos insultants envers l’islam. La première enquête ouverte, du chef de « provocation à la haine à l’égard d’un groupe de personnes, à raison de leur appartenance à une race ou une religion déterminée », vient d’être classée sans suite par le parquet de Vienne. Affaire Mila : d’Instagram au Sénat, itinéraire d’une polémique. L’histoire commence le 18 janvier, en direct de la planète Instagram.

Affaire Mila : d’Instagram au Sénat, itinéraire d’une polémique

Mila, Iséroise de 16 ans, apparaît dans une vidéo en live depuis son compte et se met à converser avec une trentaine de ses 9 000 abonnés. Elle leur montre sa nouvelle couleur de cheveux, papote. Débarque alors un internaute qui, aux dires de la jeune lycéenne, commence à la draguer «un peu lourdement» par l’intermédiaire de commentaires. «Je n’ai pas hésité à remettre à sa place cette personne, parce que ce n’est pas la première fois que ça m’arrive», précisera l’adolescente le 3 février dans l’émission Quotidien, sur la chaîne TMC. Le live se poursuit, Mila entame alors une discussion avec une autre abonnée, qui l’interroge sur ses préférences sexuelles.