Spécial Japon sur Usinenouvelle.com

Facebook Twitter
Un micro-drone pour explorer Fukushima
Séisme au Japon : Toyota stoppe cinq usines en Europe - Automobile Séisme au Japon : Toyota stoppe cinq usines en Europe - Automobile Le constructeur subit la pénurie de pièces détachées en provenance du Japon. Les conséquences du séisme sont toujours importantes. "La production sera stoppée plusieurs jours à la fin avril et au début mai puis tournerait à rythme réduit lors du mois de mai, afin de gérer les pièces détachées disponibles." La direction de Toyota, par ce communiqué diffusé mercredi, a annoncé huit jours de fermeture de ses lignes de production. Les sites concernés sont les usines d'assemblage d'Onnaing (France), Burnaston (Grande-Bretagne) et Adapazari (Turquie), ainsi que les usines de fabrication de moteur de Jelcz-Laskowice (Pologne) et Deeside (Grande-Bretagne). Toyota a précisé que ces fabriques européennes resteraient fermées les 21 et 22 avril, du 25 au 29 avril puis le 2 mai.
Economie : le Japon inquiet à court terme, mais serein pour la reconstruction Au Japon, l'industrie est bloquée par la pénurie de composants. Le gouverneur de la banque centrale estime toutefois que le pays n'aura pas de problème pour financer sa reconstruction. Le gouverneur de la banque centrale japonaise (BoJ), Masaaki Shirakawa, se veut réaliste. "A court terme, il est inévitable que le séisme ait des conséquences négatives importantes sur l'activité économique à cause des dégâts qu'il a causé à la chaîne d'approvisionnement". Economie : le Japon inquiet à court terme, mais serein pour la reconstruction
Mes pièces et composants viennent du Japon : que faire ? Mes pièces et composants viennent du Japon : que faire ? Comment vérifier et prouver la radioactivité de ses pièces industrielles importées du Japon ? C'est aujourd'hui une préoccupation importante pour bon nombre d'industriels, confrontés à l'inquiétude de leurs salariés ou de leurs clients. Et il y a bien sûr une marche à suivre.
Usinenouvelle.com > Image du jour Japon : les secours à l'œuvre Le 20 mars 2011 à 08h20 par MORGANE REMY Mots clés : Fukushima © AFP PHOTO/Nicholas KAMM Une équipe américaine de secours, venue de Virginie, avance parmi les décombres enneigés pour rechercher des survivants à Kamaishi le 16 mars, soit 5 jours après le séisme et le tsunami qui ont frappé le nord-est du Japon. Japon : les secours à l'œuvre Japon : les secours à l'œuvre
Catastrophe nucléaire au Japon : 3 réacteurs en fusion - Energie L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a confirmé lundi soir la "fusion partielle" des coeurs des réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale nucléaire de Fukushima-1 frappée par le tsunami après le séisme du 11 mars. Ce sont par ailleurs 4 des 6 réacteurs qui ont explosé du fait d'une concentration d'hydrogène, dispersant des matières radioactives aux alentours. Dans un rayon de 30 km, les habitants doivent rester calfeutrés chez eux. Catastrophe nucléaire au Japon : 3 réacteurs en fusion - Energie
Le nuage de Fukushima arrive en France - Production d'électricité, dont nucléaire Mardi ou mercredi, le nuage radioactif provenant du Japon arrivera sur l'hexagone. Il se sera dispersé mais le risque n'est pas nul. Cette fois-ci « l’anticyclone des Açores » ne sera pas invoqué pour rassurer la population. Il avait été l’argument utilisé quelques jours après la catastrophe de Tchernobyl, en 1986, pour expliquer que le nuage s’arrêtait à la frontière franco-allemande. Le nuage de Fukushima arrive en France - Production d'électricité, dont nucléaire
Tepco présente son plan de sortie de crise pour Fukushima Tepco présente son plan de sortie de crise pour Fukushima Entre trois et neuf mois. C’est le temps qu’il faudra à Tepco pour refroidir les réacteurs de la centrale de Fukushima et commencer à réduire la radioactivité autour du site. L’exploitant de la centrale a présenté un plan de sortie de crise, cinq semaines après la survenance de l’accident nucléaire. Une réponse aux réclamations des autorités japonaises depuis plusieurs jours. "Après avoir achevé cette première étape, il faudra encore trois à six mois avant que nous puissions réduire les fuites radioactives à un niveau très bas", précise Tsunehisa Katsumata, président du conseil d'administration de la compagnie Tepco.
Seuls quelques fournisseurs sur le marché des pastilles d'iode - Pharmacie Pour distribuer suffisamment de gélules d’iode à sa population, le Japon a fait appel à un fournisseur américain. Car les fabricants de ces médicaments très spécifiques sont rares. Un marché plus ou moins réglementé selon les pays. Pour protéger la population d’une éventuelle catastrophe nucléaire, les autorités japonaises ont déjà distribué plus de 230 000 unités d’iode dans les centres d’évacuation des zones des centrales de Fukushima Daiichi and Fukushima Daini. Seuls quelques fournisseurs sur le marché des pastilles d'iode - Pharmacie
L'économie japonaise espère se relever vite Le tremblement de terre - et le tsunami destructeur qui a suivi - vont-ils mettre à genou une économie japonaise qui sortait à peine de la crise ? Dimanche, à l'issue d'une réunion avec les ministres de l'économie, le Premier ministre Naoto Kan a jugé que la hausse de la demande pourrait créer les conditions d'un « New deal », pour relancer l'économie. « Le cœur de notre industrie est resté intact », a-t-il souligné. Le coût des dommages pourrait dépasser celui du tremblement de terre de Kobé, en janvier 1995, qui avait été évalué à 2 % du PIB japonais, soit 87 milliards d'euros, selon la Société générale. Selon le Crédit suisse, le coût total du séisme avoisinerait les 131 milliards d'euros. La production industrielle japonaise – tout comme le PIB - risque de décrocher sévèrement pendant quelques mois, à cause des destructions d'usines sur la côte Nord-est mais aussi des coupures d'électricité qui devraient durer plusieurs semaines. L'économie japonaise espère se relever vite
Ventes autos en berne au Japon en mars - Automobile Ventes autos en berne au Japon en mars - Automobile Conséquence du séisme du 11 mars et d’un marché déjà dégradé, le Japon voit ses ventes s’effondrer en mars. Avec une baisse de 37% sur un an, les ventes automobiles marquent le pas au Japon. Selon l'Association japonaise des concessionnaires d'automobiles (Jada), seules 279 389 unités ont été immatriculées en mars, mois qui est habituellement le plus florissant de l’année.
L’Hexagone pense à l’après-Fukushima au Japon. Le gouvernement français propose au pays touché par une catastrophe nucléaire de grande ampleur de lui donner des quotas de CO2. Si le Japon doit remettre en marche des centrales thermiques pour faire face à la pénurie d’électricité du fait de l’arrêt des réacteurs nucléaires, le France lui propose de lui donner des droits d’émission de CO2. La France prête à donner des quotas de CO2 au Japon - Energie
L'opérateur Tepco va rejeter dans l'océan Pacifique quelque 10.000 tonnes d'eau stockées dans des cuves et 1.500 tonnes actuellement dans les réacteurs 5 et 6. Il a souligné qu'il s'agissait d'eau faiblement radioactive. D'autres rejets dans la mer, non calculés, ont actuellement lieu autour de la centrale. "Nous n'avons pas d'autre choix que de rejeter cette eau contaminée dans l'océan comme mesure de sécurité", a dit le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, à la télévision. Fukushima : 11 500 tonnes d'eau radioactive en mer - Energie
Des pompes à béton pour Fukushima
Tepco a annoncé mardi avoir offert des indemnités de "consolation" à dix villes voisines dont les résidents ont été contraints d'évacuer leur domicile. Celle de Namie a refusé. Montant de l’indemnité : 180 000 euros Mais preuve de la colère grandissante du public à l'égard du groupe d'électricité propriétaire du site, l'une des municipalités a refusé ce don. Une municipalité refuse un don de Tepco à Fukushima - Energie
Panique sur le sel - Produits alimentaires Affolés par la catastrophe nucléaire japonaise, les consommateurs chinois se sont rués sur le sel de cuisine. « Nous avons d’amples réserves de sel, suffisantes pour répondre à la demande, et les achats massifs pour stocker sont inutiles », a été obligé de déclarer la China National Salt Industry, le premier producteur de sel chinois. Affolés par la catastrophe nucléaire au Japon, de nombreux Chinois se sont en effet rués la semaine dernière sur le sel de cuisine des supermarchés à défaut de pastilles d’iode qui protègent la glande tyroïde en cas de contamination radioactive... Lire la suite sur indices&cotations.com
Panorama de quelques sites touchés par le séisme au Japon DIAPORAMA Il y a une semaine, le Japon était victime d’une catastrophe naturelle sans précédent. Plusieurs zones industrielles notamment ont été particulièrement touchées. L’Usine Nouvelle revient en images sur les dégâts causés par le tremblement de terre et le tsunami, avant et après l'événement. "Une nouvelle fois, nous allons reconstruire le Japon", assurait le Premier ministre japonais Naoto Kan vendredi 18 mars, rappelant que son pays "s'est reconstruit miraculeusement après la guerre". Le 11 mars, un séisme de magnitude 9 ébranlait le nord-est du Japon.
Séisme au Japon : la sortie du nucléaire de nouveau en débat en France - Production d'électricité, dont nucléaire
L’industrie high-tech japonaise, victime et solidaire
Toyota se veut rassurant sur la radioactivité des voitures - Automobile
Fukushima : la fuite sous-marine colmatée - Energie
En Allemagne, la sortie du nucléaire alimente la polémique - Production d'électricité, dont nucléaire
"Les pétroliers n’ont pas d’autre choix que de dire oui au gouvernement" - Pétrole
Fukushima : de l'azote dans le réacteur 1 - Energie
Fuites d'eau radioactive à la centrale d'Onagawa - Energie
"La France a besoin d'un débat sur le nucléaire" - Production d'électricité, dont nucléaire
Le feu vert à l'EPR britannique reporté - Energie
Fukushima : les employés évacués - Energie
Japon : la catastrophe pourrait coûter jusqu'à 235 milliards de dollars
Japon : décryptage d'un accident nucléaire - Production d'électricité, dont nucléaire
Un journal chinois accuse Tokyo d'avoir minimisé Fukushima - Production d'électricité, dont nucléaire
Un bateau sur les toits
Secteur Séisme Japon - L'information de l'industrie
La production d’énergie perturbée par le séisme - Energie
Premières coupures planifiées d'électricité au Japon - Energie
Les écoles d’ingénieurs aux nouvelles de leurs étudiants au Japon
Séisme au Japon : le tissu économique ébranlé
Japon : la high-tech se mobilise autour de la catastrophe
Séisme meurtrier au Japon : premiers témoignages
Japon : la construction parasismique a limité les dégâts - BTP - Eléments de construction
"La France a besoin d'un débat sur le nucléaire" - Production d'électricité, dont nucléaire