background preloader

Travail

Facebook Twitter

Des vertus de la paresse. Synonyme de servitude pour l’Antiquité, le travail est devenu une valeur des sociétés modernes.

Des vertus de la paresse

Et si la paresse nous mettait sur la voie d’une société plus juste favorisant l’épanouissement de chacun ? La loi El Khomri ou comment en finir avec le code du travail. Depuis trois ans, le Medef est devenu extrêmement offensif pour remettre en cause le modèle social français, pour réclamer des baisses d’impôts et de cotisations sociales, pour exiger la remise en cause du droit du travail.

La loi El Khomri ou comment en finir avec le code du travail

S’appuyant sur son vaste réseau de médias et d’économistes, il prétend cogérer l’État en imposant la réduction de la protection sociale, le report de l’âge de la retraite, la baisse des dépenses publiques. Ayant renoncé à impulser un nouvel élan productif, à engager une rupture écologique et sociale, le gouvernement cède à cette campagne : baisse de 40 milliards des impôts et cotisations des entreprises, financée par une baisse des dépenses publiques, aujourd’hui remise en cause profonde du droit du travail. Mais, on le voit depuis deux ans, cette stratégie est illusoire ; le chômage n’a pas reculé. Aujourd’hui, un nouveau pas est franchi, par le projet de réforme du droit du travail, qui sera présenté le 9 mars au Conseil des ministres. 1. 2. Les petits soldats du nouveau management.

Ils s'appellent Bernard, Philippe, Céline, Eric ou Laurence.

Les petits soldats du nouveau management

Leur mission ? Implanter dans un hôpital un progiciel à destination du personnel soignant supposé saisir à l'intérieur chaque acte effectué, développer le self-scanning dans un hypermarché pour éviter les gestes inutiles, envoyer à des chefs de service des lettres d'objectif et des tableaux de bord... Dans des cabinets de conseil et d'audit, ils élaborent des dispositifs standardisés pour améliorer la rentabilité des grandes entreprises privées comme des institutions publiques. Le lean management (le management «sans gras») qui vise à supprimer les temps morts et les tâches superfétatoires, c'est eux. Le benchmarking qui repose sur des indicateurs de performance permettant de classer les établissements et les services et de déterminer les budgets affectés à chacun, encore eux. Emmanuelle Duez - Positive Economy Forum - Le Havre 2015 - Français.

Stakhanov chez Volkswagen, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, décembre 2015) Joseph Staline était méchant.

Stakhanov chez Volkswagen, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, décembre 2015)

Cette affirmation intrépide, que nul ou presque n’a osé formuler ces quarante dernières années, est au cœur du documentaire Apocalypse : Staline, réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle (France 2, 3 novembre 2015). Les images colorisées s’accompagnent d’un commentaire étincelant de finesse sur le dirigeant soviétique : « Chacun peut redouter ses méthodes derrière ses petits yeux qui se plissent quand il esquisse un sourire. »

Pourquoi faut-il s'occuper tôt de sa retraite ? Salauds de pauvres ! - n°64. Chôme Marcel !

Salauds de pauvres ! - n°64

A-t-on vraiment tout essayé contre le chômage ? Mais non ! Regardons plutôt vers la Grande-Bretagne. Le cynisme, valeur montante du management, par Clarice Victor (Le Monde diplomatique, août 2014) « Les consultants de Stanwell s’apprêtent à recevoir des candidats qui décoiffent. » Dans un spot pour une campagne de recrutement du cabinet de conseil en management parisien Stanwell, un jeune acteur tenant le rôle du recruteur, surnommé « Paul Stanwell », s’entraîne à la conduite d’entretiens (1).

Le cynisme, valeur montante du management, par Clarice Victor (Le Monde diplomatique, août 2014)

Face à lui, le candidat est représenté par un ventilateur qui envoie un puissant courant d’air et met à mal l’ordonnancement de son matériel de bureau comme son apparence convenue de cadre : costume, cravate, allure grave et impassible. Le ton est à la dérision ; toute référence à l’effort et au travail est ringardisée. On peut s’étonner de ce choix pour promouvoir un cabinet dont la fonction est de placer des « experts » auprès de cadres dirigeants de multinationales, et de facturer ce service plusieurs milliers d’euros par jour. Les articles des étudiants de l'Institut pratique du journalisme de Paris-Dauphine (IPJ) Malika, ancienne aide-soignante : « Je demande pardon » - Rue89 - L'Obs. Une civière devant une porte de l’hôpital Beaujon, à Clichy (Hauts-de-Seine), le 29 décembre 2014 (Oriana Pérot/Rue89) J’ai malmené des corps fragilisés.

Malika, ancienne aide-soignante : « Je demande pardon » - Rue89 - L'Obs

Je demande pardon pour ces gestes forcés, pour l’usage de ma force pour enfiler un pull, une chaussette, un pantalon, pour retourner seule un corps de 100 kg, pour avoir cogné la tête d’une autre dame. Making of Malika A. était aide-soignante. Elle a confié son témoignage à nos amis de site Infirmiers.com. Je demande pardon de ne pas avoir eu la force de porter ce corps avec grâce.

Je demande pardon de ne pas avoir compris la parole de l’ancien qui bafouillait, parfois dans une langue étrangère. Comment en finir avec l'image du bénéficiaire du RSA fainéant et fraudeur. Le travail en miettes : état des lieux. Le travail en miettes : état des lieux.

Bore-out. Mourir d’ennui, l’enfer quotidien des sous-employés. Une suractivité sur une longue période peut conduire au « burn-out » ou syndrome d’épuisement professionnel, dont la reconnaissance dans la société a fortement progressé en une quinzaine d’années.

Bore-out. Mourir d’ennui, l’enfer quotidien des sous-employés

Bernard Stiegler rêve d’un nouveau monde du travail. Le philosophe français, à l’initiative du groupe de réflexion Ars Industrialis et de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) du Centre Georges Pompidou à Paris, observe les mutations de la société à l’aune du développement des technologies numériques.

Bernard Stiegler rêve d’un nouveau monde du travail

Pour le penseur hétérodoxe, l’Homme doit trouver un nouveau mode d’organisation : l’emploi pourrait disparaitre dans sa forme actuelle et généralisée, pour une meilleure affirmation du travail. Loïc Wacquant sur la valeur travail (passage tiré de Danger Travail de P. Carles) Le discours typique de l'esclave - Silvano Agosti.

Sommes-nous fait pour travailler ?