background preloader

Quel lien social ?

Facebook Twitter

Honneur à notre maire ! - Le maire et ses avatars, de l'An Mil à nos jours. D'où viennent nos communes?

Honneur à notre maire ! - Le maire et ses avatars, de l'An Mil à nos jours

Leur existence et leurs droits politiques remontent aux alentours de l'An Mil, tout comme d'ailleurs la structuration de la France et de l'Europe occidentale autour d'un réseau dense de villes et de villages. Honneur à notre maire ! Vous pouvez retrouver la version intégrale de notre document sur un livre numérique (format pdf). Ainsi pourrez-vous l'imprimer, le lire à votre aise et le faire circuler : La « démocratie » villageoise aux temps médiévaux Pendant les périodes sombres du haut Moyen Âge, sous les Mérovingiens et les Carolingiens, jusqu'à l'An Mil, les campagnes occidentales ignorent encore le village comme nous le connaissons aujourd'hui. Cette période est aussi marquée par la christianisation progressive des campagnes. Après l'An Mil, dans une société féodale en voie de pacification, les campagnes prennent l'aspect que nous leur connaissons encore, avec un réseau serré de villages groupés autour de leur clocher, à l'ombre du château protecteur.

Une société sans argent est-elle souhaitable ?, Jean-Marie FREY. Rencontre avec Jacques Rancière : L'émancipation est l'affaire de tous. Prenant au sérieux la parole des pauvres et des dominés, Jacques Rancière insiste sur la capacité des individus à se démarquer des identités qu’on leur assigne.

Rencontre avec Jacques Rancière : L'émancipation est l'affaire de tous

Il rappelle qu’en démocratie, tous doivent prendre part au pouvoir. L’égalité, telle est la grande affaire pour Jacques Rancière. Mais gare à ne pas l’obscurcir et la différer toujours par un éternel discours sur les mécanismes de la domination. Il faut non pas viser, mais poser l’égalité, qu’elle soit politique, esthétique ou intellectuelle. Prenant le contre-pied d’une démarche fréquente en sciences sociales, J. Assurément, J. Quel rôle a joué Mai 1968 dans votre rupture avec le marxisme ? Dans les années 1960, le marxisme apparaissait comme l’horizon indépassable du temps. Vous vous êtes alors plongé dans les archives ouvrières du XIXe siècle. J’avais le sentiment d’un écart considérable entre la réalité des mouvements ouvriers et l’image classique qu’en donnaient le marxisme et les partis communistes. Il a publié. SDF et jeunes volontaires en coloc à Nantes. Chaque dimanche, la maison Lazare organise un rendez-vous de partage et ouvre ses portes aux personnes seules et isolées, aux amis de la maison et à ceux qui souhaitent découvrir les valeurs et les ambitions de la Maison Lazare.

SDF et jeunes volontaires en coloc à Nantes

Rompre la solitude, tisser des liens. Chacun vient avec un plat à partager. Curieusement, les quantités suffisent chaque dimanche, alors que le nombre de personnes attendues n'est jamais déterminé ! Quelques histoires, quelques rires, l’objectif est de faire naître, entre les personnes qui ne se connaissent pas vraiment, des liens d’amitié qui peuvent se prolonger dans la vie quotidienne. Un dimanche 2 Mars d’envergure. Gentillesse - Emmanuel Jaffelin est l'invité de Raphaël Enthoven dans "Philosophie" Chaque dimanche à 13.00, Raphaël Enthoven continue de nous éclairer sur la vie, le monde, l'amour...

Gentillesse - Emmanuel Jaffelin est l'invité de Raphaël Enthoven dans "Philosophie"

Cette semaine, on le retrouve en "gentille" discussion avec Emmanuel Jaffelin. La gentillesse est la qualité morale de ceux qui n’ont rien de plus noble et de plus grand à offrir, disent ceux qui la moquent. Mais elle est aussi le geste condescendant de ceux qui vivent avec le sentiment d’être supérieurs aux autres, prétendent ceux qui la soupçonnent et s’en méfient. Et si elle n’était rien de tout cela ? Et si la gentillesse souffrait du mal de ne pas savoir revendiquer sa simplicité ? Invitée : Emmanuel Jaffelin Emmanuel Jaffelin est professeur de philosophie au Lycée Maurice Genevoix de Montrouge, ainsi qu'au Lycée Lakanal de Sceaux. Il a orienté ses recherches sur les questions politiques et éthiques. Parmi ses œuvres : Autres articles d'Emmanuel Jaffelin sur la gentillesse: « Enfants de cœur », Libération, 2010.

Marc Rougier : La curation ou comment "habiter le Web" Création de l'Observatoire des libertés et du numérique. CRDH – Centre de recherche sur les droits de l'homme et le droit humanitaire. Le déchaînement des passions démocratiques. Le père Vandenbeusch : "Ces gens n'ont pas de compassion" Contre la peur. Une respiration haletante, le cœur qui bat trop fort, trop vite, la gorge qui s’étrangle, une voix qui se fait rauque, le corps tout entier paralysé, pétrifié, les pensées arrêtées.

Contre la peur

La peur, c’est d’abord toute cette physiologie que décrivait si bien Alain (1868-1951), le philosophe, en son temps. On comprend qu’au principe de toute peur, il y ait, comme il le remarquait aussi, en définitive, la peur d’avoir peur. Et que le courage puisse se résumer à un « pas encore » opposé à sa survenue, ce que Platon suggérait déjà dans le Thrasymaque. Sans doute, à la différence de l’angoisse qui n’en a point, la peur se donne-t-elle toujours des objets. Ces objets sont multiples et se renouvellent sans cesse. La plupart des responsables politiques, au lieu de s’opposer à ce fatalisme et à ce pessimisme, ne font que les aggraver. Cette sécurité appelle traditionnellement sciences et technologies au service de son efficacité.

C’est ce socle intellectuel qui se trouve aujourd’hui remis en question.