Socio pol

Facebook Twitter
Social media in the 16th Century: How Luther went viral IT IS a familiar-sounding tale: after decades of simmering discontent a new form of media gives opponents of an authoritarian regime a way to express their views, register their solidarity and co-ordinate their actions. The protesters' message spreads virally through social networks, making it impossible to suppress and highlighting the extent of public support for revolution. The combination of improved publishing technology and social networks is a catalyst for social change where previous efforts had failed. That's what happened in the Arab spring. It's also what happened during the Reformation, nearly 500 years ago, when Martin Luther and his allies took the new media of their day—pamphlets, ballads and woodcuts—and circulated them through social networks to promote their message of religious reform.

Social media in the 16th Century: How Luther went viral

International : Égypte et Tunisie : «Twitter et Facebook ne créent pas la flamme» International : Égypte et Tunisie : «Twitter et Facebook ne créent pas la flamme» En Égypte comme en Tunisie, les observateurs soulignent la place importante des réseaux sociaux sur Internet dans la contestation des pouvoirs en place. Catherine Lacour-Astol, docteure en histoire contemporaine, analyse pour le Figaro.fr leur rôle à la lumière de l'Histoire. LEFIGARO.FR. - Analysant le rôle des réseaux sociaux dans les événements en Égypte et en Tunisie, certains n'hésitent pas à parler d'une «révolution Facebook».
Crise en Egypte et le rôle de Twitter [infographie] Voici une mini-infographie sur l’implication indirecte de Twitter en rapport avec la crise en Egypte. Certes ce ne sont pas 12 885 utilisateurs identifiés comme étant situés en Egypte qui ont changé le monde sur une population de 85 millions d’habitants, mais Internet et les réseaux sociaux ont agit comme un véritable accélérateur à la révolte égyptienne. L’infographie ci-dessus montre que le nombre de tweets relatifs à la révolte de la population égyptienne a été multiplié par 10 dans le monde dans la semaine qui a suivi le 25 janvier, la « journée de la colère« . Crise en Egypte et le rôle de Twitter [infographie]
Fabien, 5 février 2011, 19h14 | A propos des événements extraordinaires qui surviennent actuellement dans certains pays du monde arabe et qui sont diffusés sur les télés du monde entier, j’aimerais commencer par dire une chose essentielle : pourvu qu’il n’y ait pas de bain de sang. Deuxièmement, je voudrais féliciter les Tunisiens. Ils peuvent être fiers d’avoir appliqué ce fameux concept d’autodétermination (droit des peuples à disposer d’eux-mêmes) sans l’aide de personne. Facebook et Twitter aux côtés des peuples révoltés en Egypte et en Tunisie | MacarieWeb Le Blog Facebook et Twitter aux côtés des peuples révoltés en Egypte et en Tunisie | MacarieWeb Le Blog
HOBBES : SUR LA LIBERTE 1
Hyper-Spinoza - TTP - Chap. XX - §§11-13 : Le danger de la répression des pensées et des paroles. Hyper-Spinoza - TTP - Chap. XX - §§11-13 : Le danger de la répression des pensées et des paroles. [11] Admettons cependant que cette liberté peut être comprimée et qu’il est possible de tenir les hommes dans une dépendance telle qu’ils n’osent pas proférer une parole, sinon par la prescription du souverain ; encore n’obtiendra-t-il jamais qu’ils n’aient de pensées que celles qu’il aura voulu ; et ainsi, par une conséquence nécessaire, les hommes ne cesseraient d’avoir des opinions en désaccord avec leur langage et la bonne foi, cette première nécessité de l’État, se corromprait ; l’encouragement donné à la détestable adulation et à la perfidie amènerait le règne de la fourberie et la corruption de toutes les relations sociales.
Comment Luther est devenu viral La lecture de la semaine est un article passionnant de l’hebdomadaire britannique The Economist, intitulé “Comment Luther est devenu viral”. “C’est un récit qui nous est familier : après des décennies de grogne, une nouvelle forme de média donne aux opposants à un régime autoritaire le moyen de s’exprimer, de déclarer leur solidarité et coordonner leurs actions. Le message protestataire se répand de manière virale dans les réseaux sociaux et il devient impossible de passer sous silence le poids du soutien public à la révolution. La combinaison d’une technologie de publication améliorée et des réseaux sociaux est un catalyseur pour le changement social, là où les efforts précédents avaient échoué. Comment Luther est devenu viral
Réforme protestante du XVI° siècle et printemps arabe du XXI° siècle. Deux événements historiques, deux révolutions. Mais une même façon de se diffuser en s'appuyant sur les technologies de communication de l'époque. De Luther aux printemps arabes De Luther aux printemps arabes
Pin ItArticle paru dans Politique étrangère n° 1/2012 et rédigé par David M. Faris, professeur adjoint de science politique à la Roosevelt University. Son ouvrage Dissent and Revolution in a Digital Age: Social Media, Blogging and Activism in Egypt (Londres, I.B.Tauris) paraîtra en septembre 2012. La question du rôle des médias sociaux dans le « printemps arabe » est bien souvent traitée de manière caricaturale. Certains n’ont pas hésité à parler de « révolution Facebook », « révolution Twitter » ou « révolution WikiLeaks », présentant l’avènement du Web social comme la cause principale du déclenchement des révoltes. D’autres, au contraire, ont expliqué qu’Internet n’avait joué aucun rôle. La révolte en réseau : le « printemps arabe » et les médias sociaux La révolte en réseau : le « printemps arabe » et les médias sociaux
Printemps arabe: une révolution Twitter? | Karim Benessaieh | L'Égypte après Moubarak «On est en train de nous gazer! Des centaines de militaires se ruent sur nous!», a écrit sur Twitter suzeeinthecity il y a un an presque jour pour jour. «Si nous avons pu construire les pyramides, alors nous pouvons abattre ce mur!» Printemps arabe: une révolution Twitter? | Karim Benessaieh | L'Égypte après Moubarak
OR Books — Tweets from Tahrir: Egypt’s revolution as it unfolded, in the words of the people who made it, edited by Nadia Idle and Alex Nunns Egypt’s revolution as it unfolded, in the words of the people who made it Edited by NADIA IDLE and ALEX NUNNS Foreword by AHDAF SOUEIF “My favorite bit is Hosni Mubarak has tweets in this book...I don't think it's really him.” OR Books — Tweets from Tahrir: Egypt’s revolution as it unfolded, in the words of the people who made it, edited by Nadia Idle and Alex Nunns