background preloader

Sites Internet sur le Clonage

Facebook Twitter

Cellules pluripotentes induites (IPS) Avec la collaboration de Mathilde Girard, chargée de recherche en modélisation pathologique iPS à l’institut I-Stem à Evry - Février 2013.

Cellules pluripotentes induites (IPS)

Un nouveau type de cellules souches Des cellules souches sont naturellement présentes chez l’embryon et dans certains organes ou tissus adultes. Le Nobel de médecine décerné au Japonais Shinya Yamanaka et au Britannique John B. Gurdon. Les deux chercheurs ont été récompensés pour leurs travaux sur les cellules souches pluripotentes.

Le Nobel de médecine décerné au Japonais Shinya Yamanaka et au Britannique John B. Gurdon

Le Monde.fr avec Reuters | • Mis à jour le | Par Paul Benkimoun Le prix Nobel de physiologie et de médecine 2012 a été attribué, lundi 8 octobre, conjointement au britannique Sir John B. Gurdon, 79 ans, et au japonais Shinya Yamanaka, 50 ans, pour avoir découvert que les cellules spécialisées d'un organisme adulte pouvaient être reprogrammées afin de redevenir pluripotentes, comme le sont les cellules souches de l'embryon.

Shinya Yamanaka. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shinya Yamanaka

Shinya Yamanaka en 2013 Le Dr Yamanaka partage son temps entre San Francisco et Kyoto. Clonage thérapeutique : les premières cellules souches humaines créées. La performance est inédite.

Clonage thérapeutique : les premières cellules souches humaines créées

Alors qu'elle avait été réalisée en 2007 chez des primates, Shoukhrat Mitalipov et son équipe de l'université de la santé et des sciences de l'Oregon (OHSU, Beaverton, États-Unis), viennent désormais de la reproduire chez l'Homme : des cellules souches embryonnaires ont été créées par clonage, en utilisant la même technique que celle qui avait permis de mettre au monde la célèbre brebis Dolly le 5 juillet 1996. Cependant, cette fois, l'ambition est différente. Des cellules souches embryonnaires créées à partir de cellules adultes. CELLULES SOUCHES.

Des cellules souches embryonnaires créées à partir de cellules adultes

Les cellules souches embryonnaires sont les seules cellules capables de se différencier en tous types de cellules de l’organisme (cardiaques, hépatiques, pulmonaires...), qui en compte 200, et de se multiplier sans limite. Elles sont dites "pluripotentes". Les points de vue scientifiques, moraux et religieux - Les restrictions sur le clonage humain en France : Retard ou Prudence ? - Ce qu’en pensent les scientifiques Source : www.barons-marques.info «C'est une avancée considérable qui rend l'obtention d’embryons humains clonés beaucoup plus facile sans sous-estimer pour autant les risques inhérents à une telle technique, car elle divulgue la «recette» de fabrication du début d'un embryon humain.»

Les points de vue scientifiques, moraux et religieux - Les restrictions sur le clonage humain en France : Retard ou Prudence ?

«L'équipe coréenne, composée de scientifiques de premier plan et d'expérimentateurs hors pair, a apporté un ensemble d'améliorations plutôt qu'une véritable révolution à la technique de base» Alex Kahn « C'est une occasion unique de faire des découvertes. La religion et le clonage. L'Eglise catholique est opposée à tout type de clonage, mais également à toute recherche sur l'embryon.

La religion et le clonage

Sa théorie est que le clonage thérapeutique pourrait ouvrir la voie au clonage reproductif, ce sur quoi nombreux scientifiques se rejoignent, car quelle est la limite entre ces deux types de clonage ? Quels sont les risques de dérives ? De plus, selon l'Eglise catholique, le désir de soigner est légitime mais ne peut se faire au prix de mauvaises actions, comme la manipulation de l'embryon.

Depuis la fin du XIXème siècle, l'Eglise considère que la vie humaine commence dès la fécondation (alors qu'une grande partie du corps médical considère qu’un être humain n'est tel qu'à partir de la nidation sur la paroi de l'utérus). PR09 La génétique pour prévenir la tremblante du mouton. Clonage humain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clonage humain

Illustration représentant deux êtres humains identiques. Le clonage humain consiste en la création d'un être humain à partir de la totalité du matériel génétique d'un humain déjà conçu. On pourrait comparer ce concept à une gémellité retardée, et obtenue à la suite d'une décision. La Fondation canadienne de cellules souches.

Voici quelques notions de base sur les cellules souches, la recherche sur les cellules souches, les sources de cellules souches et le potentiel des cellules souches.

La Fondation canadienne de cellules souches

Qu’est qu’une cellule souche ? Chaque organe ou tissu du corps provient à l’origine d’une grappe de cellules souches. 134277f. Clonage thérapeutique. Interdites en France mais autorisées dans certains pays européens, les recherches sur le clonage thérapeutiques suscitent de l'espoir mais aussi de la méfiance.

Clonage thérapeutique

Cette technologie promet de nombreuses applications très prometteuses. Mais elle soulève aussi des problèmes éthiques. Qu'il soit reproductif ou thérapeutique, le clonage est un sujet qui fait débat. Si les finalités ne sont pas du tout les mêmes, les inquiétudes sont quant à elles communes. Que pensez vous du clonage? - StrawPoll.de.

Mon nom est Eugénisme

Quels problèmes éthiques posent le clonage? Clonage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir clone. Le clonage désigne principalement deux processus. C'est d'une part la multiplication naturelle ou artificielle à l'identique d'un être vivant, c'est-à-dire avec conservation exacte du même génome pour tous les descendants (les clones). C'est donc un synonyme de certaines formes de multiplication asexuée tel que le bouturage. Dolly (brebis) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Dolly. Le corps naturalisé de Dolly. Dolly ( – ) est une brebis célèbre pour être le premier mammifère cloné de l'histoire à partir d'un noyau de cellule somatique adulte[1] par l'équipe de Keith Campbell et Ian Wilmut chez PPL Therapeutics, en association avec l'Institut Roslin à Édimbourg en Écosse.

Le 2 avril 1996, deux chercheurs écossais, Ian Wilmut et Keith Campbell, chez PPL Therapeutics, en Écosse, réalisent une manipulation génétique à partir de cellules de glande mammaire de la brebis adulte Geniees, dont le noyau cellulaire est transplanté dans l'ovule énucléé d'une autre brebis, nommée Belinda. 277 cellules-œufs sont créées, qui donnent naissance à 30 embryons. Un seul d'entre eux se développe jusqu'à l'âge adulte. Snuppy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Snuppy est le premier chien conçu par clonage[1]. Il est le résultat d'un travail dirigé par Hwang Woo-suk à l'université nationale de Séoul (Seoul National University - SNU) en Corée du Sud. Né le 24 avril 2005, Snuppy est, comme son père Tai, un lévrier afghan. Historique du clonage : dates clés.