background preloader

Education populaire-diffusion

Facebook Twitter

Depuis Diougounte pour tout le Sahel. Une école pas comme les autres... - MALI PENSE. Dans ce petit village à 45 km de piste de Ségou, au Mali, les enfants ne pouvaient pas aller à l’école : la plus proche était à 15 km !

Une école pas comme les autres... - MALI PENSE

Un jour, Souleymane est parti avec sa moto découvrir la brousse ; il découvre ce village, et dans son cœur l’adopte. Il parle avec les habitants, revient, ils discutent, se découvrent, s’apprécient, échangent. Souleymane a envie de faire quelque chose pour eux ; le plus urgent semble être une école pour les enfants... Quelques années plus tard... c’est une école pas comme les autres qui vous accueille à l’entrée du village : pas une école en brique, ciment et tôle ondulée, mais c’est une belle maison traditionnelle en banco, aux formes arrondies que Souleymane a fait construire ; le village veille à rémunérer deux instituteurs.

Une école pas comme les autres : ... parce qu’on y étudie dans sa langue maternelle ! Un exercice de lecture avait lieu au moment où nous sommes arrivés avec Souleymane : l’un après l’autre les élèves passent au tableau... Education-Social: La ville de Dakar au chevet de ses écoles. Autres articles Dans le souci de mieux prendre en charge les besoins des élèves, la Ville de Dakar a initié un certain nombre de programme dans les écoles de son département.

Education-Social: La ville de Dakar au chevet de ses écoles

Ainsi, pour lutter contre la malnutrition des élèves, un programme de distribution gratuite de lait aux 90 000 élèves des écoles élémentaires a été déroulé pour améliorer leur statut nutritionnel. La distribution d’uniforme, l’initiation au micro jardinage, les consultations médicales gratuites, la réhabilitation des écoles défectueuses et délabrées, l’octroi de bourses scolaires, la pratique du sport à l’école ont été les initiatives de la Ville saluées par l’ensemble des invités présents à la cérémonie. Dans le cadre de son programme « soutien aux familles en situation d’extrême pauvreté », des chèques d’une valeur de 70 millions ont été remis aux femmes bénéficiaires de projets. Une éducation de base de qualité grâce à la Pédagogie du Texte. L’éducation de base, dont l’alphabétisation constitue l’un des piliers, est un outil d’autonomisation personnelle et un facteur de développement social, humain et économique.

Une éducation de base de qualité grâce à la Pédagogie du Texte

Elle ouvre la voie à la formation professionnelle et joue un rôle essentiel dans la réduction de la pauvreté. En Afrique de l’Ouest pourtant, une grande partie de la population reste privée de ce droit. La DDC y soutient depuis 2003 un projet d’éducation par la Pédagogie du Texte. Une approche originale qui a fait ses preuves. La Pédagogie du Texte (PdT) met l’accent sur la capacité des élèves - enfants ou adultes - à maîtriser la langue. Née d’une analyse critique des campagnes d’alphabétisation classiques menées dans les années 60 dans les pays du « Tiers Monde », la PdT vise à développer l’autonomie et l’esprit critique.

Agro

The Tearfund International Learning Zone. Guide de la santé au village: "Docteur" Maïmouna parle avec les villageois - Frank Sillonville. Groupe de Réalisations et d'Accompagnement pour le Développement. Le Centre Kalanso du Projet Mali by Projet Mali on Prezi. Publication. Le journal « Les Echos » Premier journal privé d’informations générales au Mali, le journal « Les Echos » a joué un rôle déterminant dans le combat pour l’avènement d’une société démocratique dans notre pays.

publication

Bimensuel et tiré à 2 000 exemplaires en mars 1989, le journal « Les Echos » est devenu hebdomadaire tiré à 30 000 exemplaires (taux de tirage encore jamais égalé) en mars 1991 avant de devenir en février 1994 quotidien tout en gardant sa parution hebdomadaire. Animé par une équipe professionnelle, jeune et dynamique, « Les Echos », c’est le journal le mieux distribué au Mali,le journal le plus crédible. La Revue cultuelle Jamana Première revue indépendante du Mali, la revue Jamana paraît depuis 1984(récépissé N° 1778 du 20/5/1983).

Trimestrielle au début et tirée à 1 000 exemplaires, la revue Jamana a vu son taux de tirage doublé après une année d’existence avant de devenir bimestrielle en 1993. Le magazine Grin-Grin. Cooperative Culturelle. Sorofé : Un journal pour les non-alphabétisés Consciente qu’elle ne peut atteindre son objectif premier, qui est la promotion des cultures maliennes et africaines, qu’en prenant en compte les besoins essentiels en matière de communication de la grande majorité des populations que sont les analphabètes, la Coopérative culturelle Multimédia Jamana a initié, en plus de la série de publications écrites (5 journaux et revues dont une en langue nationale bamanan), un réseau de presse audio.

Cooperative Culturelle

C’est ainsi que dès juillet 1986, la coopérative culturelle Multimédia Jamana lance le journal Sorofé. Journal thématique mensuel monté sur casette audio, Sorofé traite de façon éducative et ludique, dans diverses langues nationales, les grands problèmes du pays en général et ceux du monde rural en particulier. Conçu, monté et réalisé avec la participation de personne ressources, le journal Sorofé a été très vite adopté par les populations rurales. Forums Soninkara.com - Afficher un message - Quels journaux ou magazines lisez-vous?