Algérie

Facebook Twitter

Algérie : Malgré une nouvelle méthode, les manifestants ont de nouveau été encerlés. Comme tous les samedis, les opposants algériens ont essuyé un nouveau blocage de leur marche anti-gouvernementale.

Algérie : Malgré une nouvelle méthode, les manifestants ont de nouveau été encerlés

Malgré les scissions internes, la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) avait appelé à une cinquième marche ce samedi. Mais rapidement les policiers ont ceinturé les manifestants. Ces derniers avaient pourtant tenté quelque chose de nouveau depuis la première manifestation du 22 janvier : il s'étaient divisés en trois groupes pour échapper aux forces de police. Sans succès... Depuis un mois, chaque manifestation - d'abord appelée par la CNCD puis maintenant par une de ses fractions depuis sa division - est interdite par les autorités. Violences entre anti et pro-Bouteflika Face aux manifestants samedi, la police dotée d'un dispositif léger s'est rapidement renforcée avec des éléments casqués munis de matraques et gaz lacrymogènes pour boucler le secteur et finalement disperser la foule.

La CNCD disloquée. L’appel du FFS au Maghreb des peuples.