background preloader

Mikehelderal

Facebook Twitter

Swatch to launch Swiss smartwatch operating system by 2018. La méthode Continuous Delivery • Articles • Zeste de Savoir. Je viens d'avoir une idée géniale , mais comment réussir à la rendre visible aux utilisateurs le plus vite possible ? C'est une question que bon nombre de développeurs se sont souvent posés et à laquelle Jez Humble and David Farley, apportent une réponse en deux mots (qui a fait l'objet d'un ouvrage) : Continuous Delivery Le Continuous Delivery, selon Martin Fowler, est une discipline du génie logiciel où vous construisez une application de telle manière qu'elle puisse être envoyée en production à tout moment. Cette façon de travailler de manière agile est très prisée par le mouvement DevOps dont la philosophie est : « You build it, you run it ». Vous l'aurez compris, l’enjeu principal de la méthode Continous Delivery est de réduire le plus possible le temps entre une idée et sa mise à disposition.

Les concepts clés de la méthode La gestion de la configuration Pour dire qu'on gère correctement la configuration de l'application il faut pouvoir répondre positivement aux questions suivantes : C3DNA : une vision innovante dans la gestion des applications  Pour accompagner la transformation numérique des entreprises et leur redonner plus de prise sur leurs applications, C3DNA combine containers et traitement cognitif pour réduire les interruptions grâce à l'automatisation de la gestion applicative. En direct de Los Altos – Lancée en 2013 par Rao Mikkilineni, Paul Camacho et Kumas Malavalli (cofondateur de Brocade), la start-up C3DNA entend apporter aux entreprises un meilleur contrôle de leurs couches applicatives et, ce, sur n’importe quelle plate-forme grâce à l’hyperconteneurisation. « Tout le monde parle aujourd’hui de transformation numérique, mais il s’agit d’un périple », nous a indiqué Rao Millilineni, le CEO de C3DNA. « Et la gestion des applications indépendamment des infrastructures est au cœur du problème pour réduire les interruptions de service qui coûtent très cher.

Nous avons donc développé une couche cognitive – avec pas moins de trois brevets déposés en 2009 - pour rendre les workflows auto-administrables en temps réel. DeepCoder : Microsoft développe une IA capable d’écrire du code. Par Elaine Cordon, le 27 février 2017 15:46 Le géant américain, en collaboration avec l’université de Cambridge, présente une étude sur une intelligence artificielle capable de coder en assemblant des lignes de codes d’autres logiciels. Microsoft vient de créer DeepCoder, un système basé sur le deep learning, qui écrit du code en synthétisant des morceaux de codes déjà existants. Le processus est simple : on lui donne une liste d’entrées et de sorties, l’intelligence artificielle analyse le problème et cherche les lignes de code pour arriver au bon résultat dans sa base de données.

DeepCoder utilise des réseaux neuronaux pour trouver les fragments de code qui fonctionnent le mieux ensemble. L’idée est tout simplement de déléguer à une machine la création de logiciel. L’avantage d’un tel système est que DeepCoder est capable de synthétiser des morceaux de code d’une manière que les humains n’auraient pas pu imaginer. Mais les développeurs ne sont pas encore sur le banc de touche. Neuralink : après les objets connectés, le cerveau connecté imaginé par Elon Musk. Par Emilien Ercolani, le 29 mars 2017 11:13 Le patron de Tesla et de SpaceX se lance dans un nouveau projet avec Neuralink : futuriste, il s’agit en quelque sorte d’inventer l’interface homme-machine entre l’intelligence artificielle et le cerveau humain. Elon Musk estime que nous sommes d’ores et déjà des « cyborgs » dans la mesure où une partie de notre vie est en ligne, que nous avons des « supers pouvoirs » grâce aux appareils qui nous entourent et même que « nous avons individuellement plus de pouvoir que le président des Etats-Unis il y a 20 ans ».

Vidéoconférences, messages, savoir… tout est à disposition mais le problème « reste les entrées/sorties ». C’est en partie pour chercher une solution à cette problématique que le patron de Tesla s’associe au lancement de Neuralink sur ses fonds propres. Entreprise de « science-fiction » s’il en est, elle veut en effet travailler sur la connexion entre l’intelligence artificielle et le cerveau humain. DevOps : CA Technologies débourse des millions pour Veracode - ZDNet. CA Technologies a annoncé lundi 6 mars l'acquisition de Veracode, le fournisseur d'une plateforme SaaS sécurisée pour le DevOps.

L'éditeur débourse approximativement 614 millions de dollars en cash pour cette opération. Le rachat devrait être finalisé lors du 1er trimestre 2018. Cette acquisition doit aider CA Technologies à unifier ses portefeuilles de solutions de sécurité et de DevOps. L'éditeur espère ainsi fournir à ses clients une plateforme leur permettant d'intégrer la sécurité directement dans leurs développements logiciels. "Le logiciel est au cœur de la transformation numérique de chaque entreprise" déclare Ayman Sayed, président et chef de produit chez CA Technologies. Lire : DevOps - Une recette à base de culture (70%) et d'outils (30%) Cette transaction devrait également permettre à CA d'étendre sa base clientèle pour, outre les grands comptes, intégrer des moyennes entreprises.

AMD Ryzen 5 : l'alternative aux Core i5 pour moins de 300 euros. AMD profite de la mise en vente des nouveaux processeurs Ryzen pour présenter de nouveaux modèles. AMD Ryzen 7 : jour J C’est aujourd’hui qu’AMD lance la commercialisation de sa toute nouvelle gamme de processeurs Ryzen pour ordinateurs fixes. La firme de Sunnyvale prend ainsi un nouveau départ et espère bousculer l’hégémonie d’Intel sur ce marché. Présentés il y a une semaine, les processeurs AMD Ryzen 7 inaugurent pour rappel une nouvelle architecture Zen, avec laquelle ils revendiquent un rapport prix performance deux fois meilleur que celui d’Intel, qui jouissait depuis quelques années d’une situation de quasi monopole. AMD Ryzen 5 et 3 : « dans un futur proche » Quoi qu’il en soit, AMD profite de l’occasion pour annoncer l’arrivée « dans un futur proche » d’autres modèles.

AMD détaille d’ores et déjà la série Ryzen 5, qui comprend notamment le Ryzen 5 1600X, qui revendique « un avantage de plus de 60% que l’Intel Core i5-7600K dans les tests processeurs multi-threads ». World’s First Braille Smartwatch.