background preloader

Egalité-sexisme-féminisme-stéréotypes-genre

Facebook Twitter

Théorie du genre : une brochure fait polémique en Normandie. Mi-septembre, alors que la rentrée bat son plein, VigiGender, un collectif de parents d'élèves issu de la Manif pour tous envoie dans toute la France 20 000 brochures au titre attractif : Le Genre en images.

Théorie du genre : une brochure fait polémique en Normandie

Quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Plus de 2 000 seront distribuées par courrier dans le Calvados, l'Eure et la Seine-Maritime à des directeurs d'école et chefs d'établissement. « Nous avons voulu les mettre à disposition des professeurs du primaire et du secondaire pour qu'ils y réfléchissent », rapporte Esther Pivet, coordinatrice nationale de VigiGender. Très rapidement, Mathias Bouvier, directeur académique du Calvados, applique les consignes ministérielles. Il envoie un courrier au personnel de l'éducation dans lequel il demande « d'empêcher la diffusion de cette brochure » et « d'alerter immédiatement » son cabinet en cas de réception du document.

Le collectif s'empresse de crier à « la censure ». Égaux sans ego. Lutter contre les stéréotypes sexistes dans les manuels scolaires : faire de l'école un creuset de l'égalité. Rapport d'information n° 645 (2013-2014) de M.

Lutter contre les stéréotypes sexistes dans les manuels scolaires : faire de l'école un creuset de l'égalité

Roland COURTEAU, fait au nom de la délégation aux droits des femmes, déposé le 19 juin 2014 Disponible au format PDF (1,2 Moctet) au nom de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes (1) sur les stéréotypesmasculins et féminins dans les manuels scolaires, Par M.

Roland COURTEAU, La place des femmes dans l’histoire. ... - La Cliothèque. La place des femmes dans l’histoire est un ouvrage collectif qui a été réalisé avec l’objectif d’éclairer, grâce aux gender studies, les programmes nationaux d’histoire.

La place des femmes dans l’histoire. ... - La Cliothèque

Il souhaite faire sortir les femmes de l’ombre, dans laquelle les laissent l’enseignement. Cela s’inscrit dans la lignée du travail qu’Annette Wieworka effectua en 2004 : Quelle place pour les femmes dans l’histoire enseignée ? Réalisé à l’initiative d’une association au nom évocateur : Mnémosyne (déesse de la mémoire et mère des neuf muses de l’Antiquité grecque), ce livre cherche à reconstruire un récit historique qui est défini comme « partiel et partial ». Cependant, le sous-titre : Une histoire mixte, permet de comprendre immédiatement que l’objet n’est pas de reprendre ici, la lutte féministe, mais de comprendre les rapports multiples : sociaux, culturels, économiques, politiques ou religieux, entre les représentants des deux sexes, de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Un site utilisant Les blogs Le Monde.fr. Emma Watson, Beyoncé et Solange te parle : les ados ont aussi leurs icônes féministes. Lancée il y a quelques semaines, la newsletter "Les petites Glo", à destination des adolescents, veut démocratiser la prise de parole des plus jeunes sur les questions féministes.

Emma Watson, Beyoncé et Solange te parle : les ados ont aussi leurs icônes féministes

Le format est court, le vocabulaire, celui des couloirs du lycée et les icônes choisies sont déjà connues des ados. Après Les Glorieuses, newsletter féministe au succès grandissant, et dont Rebecca Amsellem est notre invitée ce mercredi 8 mai, les membres des Glorieuses ont choisi d'échanger avec les plus jeunes. ECOUTER : La fondatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses est l'invitée du 5/7. Matilda. Féminisme, rien n'est acquis ! On accole beaucoup d’images, et parfois péjoratives derrière le terme « féministe ».

Féminisme, rien n'est acquis !

Certains n’imaginent souvent qu’un gang de femmes en colère, hurlant leur indignation à qui veut l’entendre. Et pourtant, le féminisme n’est autre qu’un mouvement politique, philosophique et idéologique qui cherche à promouvoir les droits des femmes, dans la vie réelle comme dans la vie publique, afin de gommer les inégalités entre les sexes. C’est à partir du 19e siècle que le féminisme engagé voit le jour en France, en Grande Bretagne ou encore aux Etats Unis. La bataille contre les stéréotypes sexistes à l’école n’est pas encore gagnée. Le Haut Conseil à l’égalité souligne l’écart entre la priorité affichée par le gouvernement et l’état de la formation des enseignants.

La bataille contre les stéréotypes sexistes à l’école n’est pas encore gagnée

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia « Peut mieux faire », diraient les enseignants. En matière d’éducation à l’égalité entre filles et garçons, la gauche s’est, ces cinq dernières années, fermement engagée sur le plan des principes, mais pour un bilan encore limité.