background preloader

Cultures médiatiques

Facebook Twitter

Lirado - Critiques de livres pour adolescents. La littérature pour adolescents et le web. Aujourd’hui la littérature pour adolescents a investi, dans une large proportion, le web.

La littérature pour adolescents et le web

Il n’est plus inédit de voir apparaître le site web « spécial jeunes » d’un éditeur ou l’ouverture d’un blog par un nouvel auteur. Comme les autres marques, les éditeurs et les auteurs sont là où les jeunes sont. Depuis peu, les éditeurs se sont également penchés sur la question des livres numériques pour adolescents. Un marché encore très jeune mais riche d’avenir. Alors sans plus attendre démarrons ce petit tour d’horizon de cette présence de la littérature pour ados sur le web… De la démultiplication des sites consacrés à la littérature pour adolescents. Du fan au lecteur : la venue de Veronica Roth en France (rencontre/dédicace à la Fnac Paris-Montparnasse le 15 avril 2016) « La rencontre avec Veronica Roth était « extra-ordinaire » à plusieurs égards (3)Extrait d’un entretien avec Anna Cortese. » De l’écrivain qui rencontre ses lecteurs, à la personnalité qui reçoit son public d’admirateurs, il n’y a qu’un pas.

Du fan au lecteur : la venue de Veronica Roth en France (rencontre/dédicace à la Fnac Paris-Montparnasse le 15 avril 2016)

L’important dispositif mis en place par la Fnac à l’occasion de la venue de Veronica Roth, au milieu d’une tournée européenne, laissait à penser que la frontière avait été franchie : bracelets distribués à 10h du matin pour obtenir une dédicace en fin d’après-midi, personnel de sécurité encadrant une table ronde – dont on peut saluer la gratuité et l’ouverture à tous, journalistes convoqués et couverture de l’événement par le site communautaire de l’éditeur français « Lire en Live (4)Le tweeter : Le facebook : Le site : » (éditions Nathan).

Tout cela laissait présager un moment marketé à la minute, dont on aurait pu craindre la superficialité ; un moment attendu toutefois avec patience et passion par les jeunes. Paralittérature(s) 1.

Paralittérature(s)

L’appellation, introduite et pérennisée par les Entretiens sur la paralittératu[...]2. Ne seront envisagées ici que les productions paralittéraires de langue français[...] Sous le terme de « paralittérature1 », il est convenu de désigner l’ensemble disparate des productions imprimées fictionnelles à diffusion massive et vocation de divertissement, dont la valeur esthétique se trouve uniment niée par ce que l’on a coutume de nommer l’institution littéraire (Dubois, 2005 [1978]) : reléguées donc aux confins du domaine de la légitimité culturelle. 500305ar. Fanf(r)ictions. Notes Voir par exemple MORLEY, 1980.

Fanf(r)ictions

Voir LE GUERN, 2002 ou SEGRÉ, 2003 et 2007. Sur les pratiques de fansubbing, voir ALLARD, 2005. Voir www. fanfiction. net : ce site américain, créé en octobre 1998 par un informaticien de Los Angeles, Xing Li, est aujourd’hui le site hébergeur le plus fourni en fanfictions. Il s’agit d’un site généraliste, puisqu’il accueille les textes dérivés de multiples produits médiatiques (livres, mangas, bandes dessinées, séries télévisées, films ou encore jeux vidéo pour reprendre les rubriques proposées) et cela dans plus d’une trentaine de langues. Cet article présente une partie de la recherche que nous avons menée dans le cadre de notre Master 2 de sociologie, complété de certaines analyses plus récentes. Natacha Levet : La bande annonce en littérature de jeunesse. Colloque : La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques. Circulation, adaptations, mutations.

La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques.

Colloque : La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques. Circulation, adaptations, mutations

Circulation, adaptations, mutations Depuis une vingtaine d’années, les études littéraires tendent à déplacer leur centre d’intérêt des productions légitimées (celle du canon institué par l’histoire littéraire) vers l’ensemble des productions textuelles. La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques: circulation, adaptations, mutations. Colloque international. La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques Circulation, adaptations, mutations Appel à contributions Colloque international organisé par Matthieu Letourneux et Mathilde Lévêque avec le concours de l’Afreloce (association française de recherches sur les livres et les objets culturels de l’enfance) Université Paris 13 24-26 septembre 2014.

La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques: circulation, adaptations, mutations. Colloque international

Depuis une vingtaine d’années, les études littéraires tendent à déplacer leur centre d’intérêt des productions légitimées (celle du canon institué par l’histoire littéraire) vers l’ensemble des productions textuelles. La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques : circulations, adaptations, mutations.

La recherche consacrée à la littérature pour la jeunesse a encore peu étudié la relation des œuvres littéraires aux autres productions de la culture médiatique et matérielle de l’enfance.

La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques : circulations, adaptations, mutations

Pourtant, c’est sans doute dans ce domaine que les échanges ont été les plus intenses et les plus fructueux. Les industries culturelles ont aujourd’hui une grande emprise sur la littérature pour la jeunesse, qui fonctionne aussi comme une source inépuisable d’inspiration. L’ambition de ce colloque est de questionner la place de la littérature pour la jeunesse dans les imaginaires médiatiques et les productions industrielles pour la jeunesse (non seulement les livres, mais les jeux, les jouets, les jeux vidéos, les séries télévisées, le cinéma, etc.), en tentant de mettre en évidence les logiques d’adaptations, de traductions intersémiotiques, de synergies et de rapports de force engagés dans ces pratiques.

Mercredi 24 septembre 9h : accueil Discussion Déjeuner : 12h30-14h Jeudi 25 septembre Après-midi : La littérature de jeunesse dans le jeu des cultures matérielles et médiatiques. Cross-média, transmédia, des termes barbares ? Ouverture du colloque du 18 novembre 2014. Je parlais à l’instant de fantasme.

Cross-média, transmédia, des termes barbares ? Ouverture du colloque du 18 novembre 2014

Je tiens effectivement à insister sur la part fantasmatique associée à ces termes, part grisante, certes, mais décourageante à la fois : comment un professeur-documentaliste dans un CDI mal équipé, un bibliothécaire dans une petite annexe sans wifi, sans ordinateur ou avec des postes bridés, ou comment un micro-éditeur indépendant peuvent-il ne pas être inquiets face à ce qui se présente, dans les médias, dans le discours commun, comme une révolution ? Quel décalage parfois démotivant, entre l’équipement, la capacité donc, du terrain et le potentiel lié au « transmédia », comme il se fait appeler ! Le transmédia deviendra-t-il le nouveau pouvoir tyrannique, la voie de salut pour faire exister une œuvre ? Sauf que Sauf que le transmédia est un dispositif et non une fin en soi.

Il prend sens avec et par les spectateurs, par les lecteurs qu’il mobilise. Et il n’est pas l’œuvre – ou ne devrait pas l’être… Alors, de quoi allons-nous parler aujourd’hui ? Le transmédia storytelling. Les constellations narratives. Que font les téléspectateurs des adaptations multimédiatiques des séries télévisées ? 1441 1521 1 PB. 04 02 Groe Medi fr cont. Introduction – la littérature au prisme des sérialités. Comprendre le transmédia en 5 points. LCN 103 0055.