background preloader

Autres appareils connectés

Facebook Twitter

Flipr : un objet connecté made-in-France pour l'entretien de la piscine - Tech. Flippr est un objet connecté qui mesure en permanence la qualité de l'eau de la piscine, et prévient l'utilisateur sur son téléphone lorsqu'il faut réaliser des apports en produits d'entretien.

Flipr : un objet connecté made-in-France pour l'entretien de la piscine - Tech

Vous avez une piscine (chanceux !) Mais êtes agacé de devoir systématiquement surveiller les paramètres de votre eau pour vérifier qu’elle est bien équilibrée, et savoir quels produits apporter pour maintenir la qualité du bassin ? La startup français Flipr propose un objet connecté du même nom, qu’il suffit de placer dans l’eau pour obtenir en temps réel un examen de l’eau. Une fois plongé dans la piscine, Flipr analyse instantanément les différents paramètres indispensables à une eau de qualité (chlore, pH, température, etc.), et y donne accès à travers une application mobile disponible sous Android et iOS.

. « Flipr ne vous dérangera pas pour rien ! Une manière de dire que son prix, de 229 euros en pré-commande, serait rentabilisée en un an. Lire La nouvelle montre Moto 360 attendue le 8 septembre. My Flow : le tampon hygiénique connecté pour suivre ses règles. En voulant rendre tous les objets "intelligents", n’allons-nous peu trop loin ?

My Flow : le tampon hygiénique connecté pour suivre ses règles

C’est en tout cas la question qu’on peut se poser en découvrant pour la première fois my.Flow : un tampon hygiénique 2.0 qui propose aux femmes, dont l’utérus est imprévisible, de suivre en temps réel leurs règles via une application mobile. Parler de menstruations est assez peu fréquent dans le domaine des nouvelles technologies, vous ne conviendrez, mais ce "Tampax" connecté est suffisamment curieux pour mériter que l’on s’y attarde. A l'origine, il s'agit d'un projet d'étudiants de l'université de Berkeley en Californie. Sa promesse ? "Vous évitez une fuite en public, le pire cauchemar de beaucoup de jeunes filles", insiste Amanda Brief, sa conceptrice. Domino : 1er objet connecté et insolite de la Poste dévoilé au CES 2016 - Sixactualités.fr.

Siemens dévoile sa gamme d’électroménager... - Gros éléctroménager. Siemens a choisi de connecter le quotidien.

Siemens dévoile sa gamme d’électroménager... - Gros éléctroménager

La marque allemande a présenté, le 7 avril 2016, son tout premier écosystème d’appareils électroménagers connectés à Saint-Ouen. Du four à la cafetière, en passant par le réfrigérateur, c’est l’ensemble de la maison qui est connecté au smartphone de leurs propriétaires via wifi, grâce à l’application Home Connect créée par Siemens. Disponible depuis décembre 2015 sur iOS, et depuis mars 2016 sur Android, l’application permet déjà de contrôler certains des produits haut de gamme de la marque, mais aussi de son partenaire Bosch. L’application Home Connect est en open source : à terme d’autres marques pourraient s’y greffer afin que l’utilisateur puisse contrôler les appareils électroménagers d’une seule et même marque avec une seule application. 1.

Objets connectés en France : fortunes diverses et vraies déceptions - ZDNet. A l'occasion du salon MedPi 2016 de Monaco, GFK a présenté les résultats de son étude sur l'adoption des objets connectés en France.

Objets connectés en France : fortunes diverses et vraies déceptions - ZDNet

On leur garantissait un avenir radieux ? Ce qui est certain, c'est qu'il ne suffit pas de se revendiquer "objet connecté" pour connaître le succès. "Les attentes sont fortes et les tendances un peu en dessous de ce qu’on pouvait espérer cette année malgré des indicateurs de performance en croissance depuis l’introduction de ces appareils dans les linéaires en 2013" observe ainsi le cabinet.

La croissance "douce" de la montre et le tracker "bobo" Géolocalisation, objets et voitures connectées… trois pistes pour suivre le Mobile World Congress. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Francis Pisani Tout n’a pas la même importance.

Géolocalisation, objets et voitures connectées… trois pistes pour suivre le Mobile World Congress

Pour aider à s’y retrouver dans le déluge d’infos, je vous propose trois pistes susceptibles d’avoir un impact considérable sur le développement de nos cités. Géolocalisation en intérieur La moins évidente et la plus récente tient à la capacité croissante de nous géolocaliser à l’intérieur des immeubles. Google Street View et autres Waze – sans oublier Citymapper ou MoveIt, parmi des dizaines d’autres – peuvent nous aider à nous y retrouver en extérieur. Les systèmes de localisation en extérieur fonctionnent essentiellement sur les données GPS, la triangulation entre les bornes des opérateurs téléphoniques, les points d’accès WiFi et même la technologie Bluetooth. Les technologies permettant de s’y retrouver existent depuis un certain temps. Le Mobile World Congress, qui se tient à Barcelone du 22 au 25 février, est une belle occasion pour faire le point. Internet des objets Voitures connectées.