background preloader

De la Guerre froide à de nouvelles conflictualités

Facebook Twitter

Aborder la Guerre froide à travers le footballeur allemand Jürgen Sparwasser. — HEG. Le sport s'inscrit dans la confrontation Est-Ouest qui a suivi les lendemains de la 2° Guerre mondiale.

Aborder la Guerre froide à travers le footballeur allemand Jürgen Sparwasser. — HEG

Il est l'une des manifestations, l'un des enjeux de l'opposition idéologique, culturelle, d'opinion et d'information qui a marqué l'époque. Alors, pourquoi ce footballeur allemand en particulier ? Né quelques jours avant le début du blocus de Berlin, puis buteur lors de la victoire de la RDA face à la RFA à la Coupe du monde de 1974, Jürgen Sparwasser est aussi un des derniers transfuges de l'Allemagne de l'est vers l'ouest en 1988. Individu particulier au sein d'une communauté, Jûrgen Sparwasser a vu son destin lié en partie au contexte géopolitique de la Guerre froide. Cet objet d'étude singulier autorise une entrée concrète et incarnée dans le chapitre « le monde bipolaire au temps de la Guerre froide » à travers 3 moments, qui vont dépasser le simple cadre sportif.

1963-1975 - La guerre du Vietnam - Herodote.net. En bordure de la mer de Chine, le Vietnam est une nation de deux mille ans d'âge, colonisée par la France à la fin du XIXe siècle et revenue à l'indépendance en 1954 au terme de la guerre d'Indochine.

1963-1975 - La guerre du Vietnam - Herodote.net

Mais le pays est alors divisé en deux États rivaux, le Nord-Vietnam pro-soviétique et le Sud-Vietnam pro-occidental. Au Sud-Vietnam éclate une rébellion communiste activement soutenue par le Nord-Vietnam. Elle va déboucher sur une nouvelle guerre dans laquelle vont s'impliquer les États-Unis et leurs alliés d'une part, l'URSS et dans une moindre mesure la Chine populaire d'autre part.

Après les accords de Genève du 21 juillet 1954, la division du Vietnam s'est aggravée avec l'instauration au Sud d'une dictature sous la férule de Ngô Dinh Diêm et la création d'un mouvement insurrectionnel d'opposition, le Front national de libération du Viêt-nam du sud (FNL). Ses combattants sont qualifiés péjorativement par leurs adversaires de Viêt-công (« communistes vietnamiens »). SEANCE - L’Allemagne : symbole de la guerre froide. Mise à jour : 21 avril 2017 Jean-Luc BELLO (Collège Béranger de PERONNE) propose une étude de cas sur l’Allemagne durant la guerre froide (dimension européenne de la guerre froide).

SEANCE - L’Allemagne : symbole de la guerre froide

Cette séance s’inscrit dans une séquence en quatre temps dont une séance en salle multimédia avec un poste par élève pour un travail en autonomie à partir d’un mur virtuel (padlet) présentant un corpus documentaire varié. Episode 71 : La crise des Euromissiles. Ressources Eduscol sur la fin des régimes totalitaires. Ressources Eduscol sur la Guerre froide et les nouvelles conflictualités. La Guerre froide, conflit idéologique & de puissances - Histoire-Géographie - 1ère - Les bons Profs.

Berlin et l'Allemagne dans la Guerre froide - Histoire - 1ère - Les Bons Profs. La guerre du Vietnam - Histoire-Géographie - 1ère - Les Bons Profs. La guerre du Golfe (1990-1991) - Histoire-Géographie - 1ère - Les Bons Profs. Sarajevo dans le conflit yougoslave - Histoire-Géographie - 1ère - Les Bons Profs. Les attentats du 11 septembre 2001 - Histoire-Géographie - 1ère - Les Bons Profs. Afterclasse - Site de révisions de la 6e à la Terminale. 1ère ES : Histoire - Cours : La guerre froide.

La fin de la Seconde Guerre mondiale marque la victoire des deux grandes puissances, les États-Unis et l'URSS : Les États-Unis n'ont pas eu de destruction et ont doublé leur production pendant la guerre.

1ère ES : Histoire - Cours : La guerre froide

Ils possèdent les deux tiers des stocks d'or et jouissent d'une grande popularité. L'URSS est le pays qui a subi le plus de destructions matérielles et a perdu 20 millions de personnes pendant la guerre. Elle jouit aussi d'un grand prestige et l'armée rouge a libéré la moitié de l'Europe. Ces deux puissances s'opposent idéologiquement et ont des ambitions opposées : Les États-Unis prônent la démocratie libérale et le capitalisme. Malgré les décisions prises à Yalta, notamment celle de laisser les pays européens organiser des élections libres, la tension monte entre les deux grands : Sous la pression des soviétiques, des régimes communistes sont installés en Roumanie et en Bulgarie. Dès 1945, Churchill évoquait la division du monde en deux. 1ère ES : Histoire - Cours : De nouvelles conflictualités depuis la fin de la guerre froide. À la fin de la guerre froide, les États-Unis apparaissent désormais comme la seule hyperpuissance de la planète.

1ère ES : Histoire - Cours : De nouvelles conflictualités depuis la fin de la guerre froide

Compte tenu de leur puissance et avance économique, militaire et technologique, ils s'imposent comme les "gendarmes du monde". George Bush annonce l'avènement d'un "nouvel ordre international" et certains parlent de la "fin de l'histoire". C'est-à-dire que le monde serait désormais stabilisé par la fin de la guerre froide. Malgré le poids dominant des États-Unis, la période qui suit la guerre froide permet la mise en place du multilatéralisme dans le règlement des tensions internationales. L'ONU peut désormais intervenir dans les conflits sans se confronter au véto soviétique. Ainsi les actions de l'ONU se multiplient, notamment sous la présidence de Kofi Annan (président de l'ONU de 1997 à 2006). Cours d'histoire 1ère S ES L : La guerre froide - La guerre du Vietnam.

Cours d'histoire 1ère S ES L : La guerre froide - Le mur de Berlin. Cours d'histoire 1ère S ES L : De nouvelles conflictualités. HISTOIRE - BREVET - 06 La Guerre Froide. HISTOIRE - BREVET - 08 Géopolitique du monde actuel. Caricature Iron Curtain. Winston Churchill's "Iron Curtain speech" regarding USSR and Eastern Bloc, at Wes...HD Stock Footage. Winston Churchill Did Not Coin the Phrase 'Iron Curtain' Exactly 69 years ago, on Mar. 5, 1946, Winston Churchill stood in a college gymnasium in Fulton, Mo., at the beginning of the Cold War, while President Harry S.

Winston Churchill Did Not Coin the Phrase 'Iron Curtain'

Truman sat behind him in a gown and mortarboard. Speaking to students gathered at Westminster College, he accepted an honorary degree and famously condemned the Soviet Union's ways: "From Stettin in the Baltic to Trieste in the Adriatic, an iron curtain has descended across the Continent. " The actual title of Churchill's speech was "Sinews of Peace," though most people know it as the "Iron Curtain speech. " Over the years there has been another twist of the record. Churchill often gets credit for coining that metallic metaphor—on that stage—for the figurative barrier drawn across Europe between the capitalist West and the communist East. So why do quotes get false histories? Misattribution can be convenient. "You reach for a famous name to give authority," says Elizabeth Knowles, editor of the Oxford Dictionary of Quotations.

Through Bolshevik Russia : Snowden, Ethel Snowden, Viscountess, 1881- Berlin dans la Guerre froide - Histoire-géographie - Éduscol. Le dossier pédagogique proposé par le centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN) a été élaboré par une équipe d’enseignants d’histoire, de lettres et d’anglais.

Berlin dans la Guerre froide - Histoire-géographie - Éduscol

Il est constitué de 45 documents (PDF, environ 448 Ko) d’archives : notes, télégrammes, photographies, dépêches, extraits de brochures de propagande, etc. Il propose des pistes pédagogiques pour travailler en histoire, en lettres et en langues, à partir de documents originaux sur les trois moments clés de l’histoire de Berlin au cœur de la Guerre froide : le blocus de 1948-1949, la construction du mur en 1961 et la chute du mur en 1989. L’ensemble des documents sont téléchargeables. Si le dossier a été conçu pour une mise en œuvre pédagogique au lycée, il est adaptable en classe de 3e. Il est possible de visiter les archives du CADN et de travailler sur place en ateliers au sein même du centre.

Construction du mur de Berlin : témoignages des allemands séparés. Le_11_Septembre_2001-1.doc. What Was the Cold War? Imagined Reality, Ordinary People’s War, and Social Mechanism. Abstract What was the Cold War?

What Was the Cold War? Imagined Reality, Ordinary People’s War, and Social Mechanism

Cold War Crucible: The Korean Conflict and the Postwar World (Harvard University Press, 2015) is an inquiry into the very nature and meanings of the conflict. It traces the Cold War’s metamorphosis during the Korean War from a diplomatic stand-off among policymakers to an ordinary people’s war at home through examining not only centers of policymaking, but seeming aftereffects of Cold War politics during the Korean War: The Red Purge in Japan, the White Terror in Taiwan, Suppression of counterrevolutionaries in China, the crackdown on “un-Filipino” activities in the Philippines, and McCarthyism in the United States. Why did such similar patterns of domestic repression occur simultaneously around the world?

Were there any similarities among these repressions? Reconsidering the Red Purge in Japan This wave of mass dismissals in the newspaper industry then spread to other companies on a much larger scale. 8113 document. Historiana : Case Study : Different perspectives on the Cold War. How is/was this conflict perceived at the time and since?

Historiana : Case Study : Different perspectives on the Cold War